Des silhouettes pour dénoncer les violences faites aux femmes

Publié le 20/11/2013 - 09:07
Mis à jour le 16/04/2019 - 17:41

Dans le cadre de la journée internationale contre les violences faites aux femmes le 25 novembre prochain, douze silhouettes avec un prénom d'une femme, un âge et le motif et la date de son décès ont été disposées au bord de certaines rues et routes à Besançon. En l'occurence, il s'agit de femmes tuées par leur conjoint ou ex-conjoint. 

Habituellement, ce type de silhouette sert à annoncer le lieu où une personne est décédé lors d'un accident de la route. L'association bisontine Solidarité Femme a légèrement modifié son utilisation pour interpeller la population sur les violences conjugales, notamment celles faites aux les femmes.

Depuis 1960, le 25 novembre est la journée internationale pour l’élimination des violences faites à l’égard des femmes.

En 2012, en France, le nombre de décès au sein du couple recensé par la délégation aux victimes (DAV) est de 174 personnes, victimes de leur partenaire ou ex?partenaire de vie (conjoint, concubin, pacsé ou « ex » dans les trois catégories). 148 femmes et 26 hommes sont décédés victimes de leur compagnon/compagne ou ex?compagnon/ex?compagne.

Tous les deux jours, en France, un homicide est commis au sein du couple. En moyenne, une femme décède tous les 2,5 jours et un homme tous les 14 jours. Ces violences s’exerçant dans le cadre familial, 9 enfants ont également été victimes des violences mortelles exercées par leur père ou mère.

En outre les forces de l’ordre ont enregistré 174 tentatives d’homicide sur des femmes par leur conjoint(e) ou ex?conjoint(e) en 2012. 906 plaintes pour viols commis sur des femmes au sein du couple ont été dénombrées. On considère généralement que moins de 10% des violences faites aux femmes font l'objet d'une plainte.

Dans le département du Doubs, l’Etat soutient des actions de prévention, qui est un axe fort du plan interministériel de lutte contre les violences faites aux femmes 2011?2013, passant notamment par la mise en place de formations des professionnels (magistrats, policiers et gendarmes, travailleurs sociaux, professionnels de santé, ...) destinées à améliorer le repérage et la prévention des situations de violence.

Autre rendez-vous :

Déambulation dans les rue du centre-ville de Besançon samedi 23 novembre. Le départ est fixé à 14h30 place des Droits de l'Homme.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Stations de ski, étudiants : le statu-quo

Ni restrictions supplémentaires, ni allégements: la France choisit le statu-quo des mesures déjà en place pour freiner l'épidémie de Covid-19, au grand dam des stations de ski, qui ne rouvriront pas le 1er février, ou des étudiants, qui protestent contre leurs conditions de vie.

Les autocollants sur les plaques d’immatriculation, c’est interdit !

Vous avez un autocollant représentant votre département, votre club de foot, une carte miniature de votre département, le drapeau à tête de Maure, ou tout autre symbole de votre lieu d'immatriculation ? Vous devez le retirer parce que c'est contraire au Code de la route… C'est ce qu'a confirmé la Cour de cassation dans arrêt du 16 décembre 2020.

Réserves de sang en baisse en Bourgogne Franche-Comté : « Nous avons des craintes pour les semaines à venir » selon le directeur de l’EFS

L'affaiblissement de la mobilisation après les fêtes de fin d'année n'a pas permis à l'Établissement français du sang (EFS) de collecter suffisamment de sang. Il constate un impact négatif sur les réserves, apprend-on dans un communiqué du 20 janvier.

Sancey-Belleherbe est la première communauté de communes 100% fibrée de la région

Sancey-Belleherbe devient la première communauté de communes à être 100% fibrée dans la Région Bourgogne Franche-Comté. Qu'est-ce que ça change concrètement ? Quels sont les enjeux à venir ? Denis Leroux, vice-président du département en charge du numérique et président du syndicat mixte Doubs Très Haut Débit, nous en parle...

Sondage – Comment va votre moral en ce moment ?

Cette semaine commence par le Blue Monday (ou Lundi Bleu), c'est-à-dire qu'il s'agit du jour le plus déprimant de l'année. Après une année 2020 difficile sur tous les plans à cause de la Covid-19 et un début 2021 qui n'est rêver personne, nous avons voulu vous demander comment se porte votre moral en ce moment… C'est notre sondage de la semaine.

Blue Monday : comment garder le moral et éviter la déprime en ce moment ?

Aujourd'hui est appelé le "Blue Monday", soit le jour le plus triste de l'année... S'ajoute à cela l'épidémie de Covid-19, les confinements, le couvre-feu, la fermetures des salles de concerts, de spectacle et de tous les lieux culturels, l'actualité internationale peu réjouissante, nos problèmes de la vie quotidienne, sans parler du soleil qui se fait rare en ce moment, garder le moral n'est pas chose évidente pour tout le monde. Voici quelques idées pour éviter la déprime…

Cinq lycées de Bourgogne Franche-Comté équipés de stations hydrogène, une première en France

Le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a annoncé vendredi 15 janvier 2021 avoir équipé cinq lycées de stations de stockage d'hydrogène, un investissement de 1,5 million d'euros à vocation "pédagogique", visant à "permettre aux lycéens de comprendre l'énergie  hydrogène".

L’armée de l’Air et de l’Espace recrute et forme dans plus de 50 métiers !

PUBLI-INFO • Vous avez un diplôme allant du brevet des collèges à bac +5, moins de 30 ans et vous avez effectué votre Journée de Défense et Citoyenneté, vous voulez être formé et travailler dans un contexte technologique passionnant ? L'armée de l'Air et de l'Espace recrute et forme dans plus de 50 métiers.
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.11
légère pluie
le 21/01 à 9h00
Vent
8.71 m/s
Pression
1003 hPa
Humidité
54 %

Sondage