Des têtes de porc sur un futur lieu de culte musulman près de Dijon

Publié le 13/01/2017 - 14:51
Mis à jour le 14/01/2017 - 09:05

Des têtes de porc coupées en deux ont été accrochées aux grilles d’un bâtiment destiné à accueillir dans le futur un centre culturel et un lieu de culte musulmans, à Genlis, en Côte-d’Or, a-t-on appris ce vendredi 13 janvier 2017 de sources concordantes.

L'Association socioculturelle et culturelle des musulmans de Genlis (ASCMG) "venait d'acquérir ce bâtiment dans l'objectif d'en faire un lieu de culte dans le futur. Cette annonce, faite dans la presse régionale la semaine dernière, a déchaîné des sentiments abjects", explique à l'AFP le maire Vincent Dancourt, élu sans étiquette mais proche des Républicains.

Le maire de cette petite commune de 5.600 habitants, située à quelques kilomètres de Dijon, "condamne" fermement cet acte et apporte son soutien à l'association.

"L'ASCMG promeut depuis 2013 un dialogue inter-religieux apaisé.... l'insulte qu'elle subit aujourd'hui vise à diviser", a condamné de son côté la députée PS de Côte-d'Or Kheira Bouziane, dans un communiqué.

La procureure de Dijon Marie-Christine Tarare a ouvert une enquête pour provocation publique à la discrimination ou à la haine raciale, indique-t-elle à l'AFP. Pour l'instant, aucune piste ni interpellation dans ce dossier.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Némésis : “Le racisme n’est pas une opinion mais un délit” rappelle le Parti communiste du Doubs

Suite à une nouvelle intrusion du groupe extrême-droite Némésis, dans un événement "familial et festif" dimanche dernier à Dole, le parti communiste du Doubs a annoncé tenir une conférence de presse ce mardi 21 mai 2024 pour "interpeller toutes les forces républicaines du territoire afin qu'elles se mobilisent pour le respect des lois et pour mettre en œuvre des mesures contre les appels à la haine".

“La question n’est pas uniquement la défense des droits, mais aussi leur promotion” (Amnesty International)

Du 17 au 20 mai 2024, l’hôtel de Ville de Besançon accueille l’exposition "We want to break free*". Elle sera ensuite déplacée à la médiathèque Pierre Bayle jusqu’au 1er juin. Sébastien Tüller, responsable de la commission orientation sexuelle et identité de genre d’Amnesty International, nous en parle…

Le tourisme et le commerce bisontin au coeur du prochain conseil municipal de Besançon

Au coeur des sujets du prochain conseil municipal, le tourisme et l'activité commerciale de la Ville de Besançon seront abordés comme thème principaux ce jeudi 15 mai 2024. En conférence de presse, la Ville a dressé le bilan des derniers chiffres de la saison touristique et du commerce bisontin. 

À Besançon la boutique “L’air de rien” ferme ses portes

Ce mercredi 15 mai 2024 les autocollants "déstockage massif" et "avant cessation d’activité" sur la vitrine de la boutique bisontine L’air de rien interpellent. Située au 8 rue des Granges, la boutique avait reçu en 2023 le prix du meilleur commerce indépendant de Bourgogne – Franche-Comté mais s'apprête pourtant à baisser définitivement le rideau.

Journée prison morte : mobilisation des agents pénitentiaires après l’attaque mortelle d’un convoi

L’intersyndicale appelle ce mercredi 15 mai à un blocage national après l’attaque d’un convoi pénitentiaire hier dans l’Eure dans laquelle deux agents sont morts et trois autres ont été gravement blessés. Une minute de silence sera également observée à 11h. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 11.06
légère pluie
le 23/05 à 21h00
Vent
1.01 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
93 %