Deux millions d'euros pour la caserne de la gendarmerie du Fort des justices à Besançon

Publié le 28/01/2018 - 09:35
Mis à jour le 28/01/2018 - 09:35

Gérard Collomb a annoncé ce mercredi 24 janvier 2018 la réalisation d'une nouvelle série de travaux 2018-2020 destinée à moderniser le parc immobilier de la police et de la gendarmerie dont la vétusté est régulièrement dénoncée par les représentants des forces de l'ordre.

PUBLICITÉ

Dans le cadre de cette programmation, un million d’euros sera attribué pour la réhabilitation du commissariat de police de Montbéliard. ?Ce commissariat installé, depuis 1966, rue du Maréchal de Lattre de Tassigny, dans un immeuble de quatre niveaux a fait l’objet de premiers travaux de réhabilitation et d’extension entre mai et septembre 1999.

Courant 2017, des travaux pour la sécurisation des sorties des policiers (passerelle) et la pose d’un portail automatique ont été réalisés. Ce bâtiment, aujourd’hui, vieillissant a besoin d’une réhabilitation d’ampleur avec des travaux de gros œuvre (toiture, évacuation…) et de sécurisation.

Cette dotation financière répond au besoin prioritaire identifié par le préfet du Doubs en concertation avec le contrôleur général Desferet, directeur départemental de la sécurité publique.

Deux millions pour la caserne de la gendarmerie du Fort des justices à Besançon

En outre, en 2018 – 2019, deux millions d’euros de dotations seront affectés à des travaux de menuiseries et d’isolation au profit de la caserne de la gendarmerie du Fort des justices à Besançon.

Les autres projets en Bourgogne-Franche-Comté :

(lancés en 2018-2020)

Gendarmerie 

  • Dijon – Longvic (25,7 M€) : école de gendarmerie de Dijon (extension du capacitaire, réfection des réseaux, création d’un champ de tir.)?
  • Saint Claude (350 000€) : réhabilitation des locaux de service incendié

Projets livrés au cours des années à venir

Gendarmerie

  • Dijon (7,8 M€) : livraison de la première tranche de l’école de gendarmerie (2018)? 

Étude lancée

Gendarmerie

  • Lure : réfection (27 logements) 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Après l'annonce officielle de son investiture ce mercredi 10 juillet 2019 dans la soirée , le candidat officiel d'En Marche à Besançon a réagi sur sa  page Facebook. Éric Alauzet a dévoilé une des quatre priorités issues de sa consultation auprès des Bisontins : la santé.

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Le nom du candidat désigné  par En Marche pour les municipales devait être annoncé ce lundi 1er juillet lors de la seconde vague d'investiture. Mais LREM a fait un pas en arrière et a repoussé l'annonce au 10 juillet. En coulisses, le nom d'Éric Alauzet revient avec force et insistance. Alexandra Cordier quant à elle ne souhaite pas commenter l'imbroglio politique bisontin dans l'attente de la décision du bureau exécutif. Difficile de savoir si le match se joue encore...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.42
légère pluie
le 18/07 à 18h00
Vent
2.02 m/s
Pression
1014.34 hPa
Humidité
84 %

Sondage