Développement durable : Grand Besançon Métropole coche "tous les objectifs" de l’ONU

Publié le 23/02/2022 - 08:01
Mis à jour le 22/02/2022 - 16:33

Lors du conseil communautaire de Grand Besançon Métropole qui se tiendra ce mercredi 23 février en fin de journée, une synthèse du rapport de développement durable 2020 sera présentée aux élus.

Selon la loi française, les villes et les établissements publics de coopération intercommunale de plus de 50.000 habitants présentent annuellement à l’assemblée délibérante, préalablement aux débats d’orientations budgétaires, un rapport de développement durable comprenant un bilan de leurs politiques, orientations et programmes et de leur fonctionnement interne au regard des 17 objectifs de développement durable adopté par l’ONU en 2015, à l’horizon 2030. 

"En bonne voie malgré une année 2020 très compliquée"

Dans sa synthèse du rapport de développement durable 2020, Grand Besançon Métropole coche "tous les objectifs de développement durable de l’ONU , à part ceux qui concernent la mer et les océans", indique Lorine Gagliolo, vice-présidente de GBM déléguée au développement durable. "Il y a ensuite une déclinaison des objectifs locaux et on est plutôt en bonne voie malgré une année 2020 très compliquée, même s’il y a toujours des axes de progression", précise-t-elle.

Cinq thématiques

En 2020, GBM a mis en oeuvre 32 objectifs locaux de développement durable, classés en cinq grandes thématiques correspondant aux cinq finalités du développement durable définies par le Code de l’environnement :

  • Lutte contre le changement climatique ;
  • Préservation de la biodiversité, des milieux naturels et des ressources ;
  • Cohésion sociale et solidarité ;
  • Épanouissement des êtres humains ;
  • Consommation et production responsables.

Exemples d’actions pour le développement durable dans le Grand Besançon

L’animation du territoire en terme de développement durable avec la mise en oeuvre du Club climat, un groupe de discussion entre différents acteurs du territoire (communes, entreprises, associations, institutions publiques, etc.). "Le but est de nouer le dialogue, de faire comprendre et entendre les objectifs de développement durable du territoire et que chacun puisse y participer", explique Lorine Gagliolo.

Autre exemple : afin de lutter contre le réchauffement climatique, GBM favorise la gestion rationnelle de l’énergie en modernisant ses équipements. C’est un accompagnement des communes sur leur politique, la rénovation de leurs bâtiments ou encore la mise en oeuvre de commandes groupées. "Une grande solidarité existe entre GBM et ses communes", souligne la vice-présidente. 

Infos +

  • La synthèse de l’année 2021 sera présentée en juin 2022 dans un souci de cohérence.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Plan de circulation : des riverains de la rue du Clos-Munier à Besançon se plaignent de la circulation

Après avoir reçu des plaintes de la part de riverains, le président du groupe Besançon Maintenant dénonce publiquement dans un communiqué du 27 janvier 2023 les conséquences "néfastes et inattendues" de la modification du plan de circulation aux abords des avenues de Montrapon et Léo Lagrange.

Huit ans après la fusion, le Mouvement Franche-Comté lance une nouvelle pétition pour séparer la Bourgogne de la Franche-Comté

Le Mouvement Franche-Comté, présidé par Jean-Philippe Allenbach, a lancé ce dimanche 15 janvier, une nouvelle pétition pour la séparation de la Bourgogne et de la Franche-Comté, soit huit ans, quasi jour pour jour, après la fusion des régions.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.86
couvert
le 04/02 à 0h00
Vent
0.5 m/s
Pression
1036 hPa
Humidité
86 %