Développement durable : Grand Besançon Métropole coche "tous les objectifs" de l’ONU

Publié le 23/02/2022 - 08:01
Mis à jour le 22/02/2022 - 16:33

Lors du conseil communautaire de Grand Besançon Métropole qui se tiendra ce mercredi 23 février en fin de journée, une synthèse du rapport de développement durable 2020 sera présentée aux élus.

Selon la loi française, les villes et les établissements publics de coopération intercommunale de plus de 50.000 habitants présentent annuellement à l’assemblée délibérante, préalablement aux débats d’orientations budgétaires, un rapport de développement durable comprenant un bilan de leurs politiques, orientations et programmes et de leur fonctionnement interne au regard des 17 objectifs de développement durable adopté par l’ONU en 2015, à l’horizon 2030. 

"En bonne voie malgré une année 2020 très compliquée"

Dans sa synthèse du rapport de développement durable 2020, Grand Besançon Métropole coche "tous les objectifs de développement durable de l’ONU , à part ceux qui concernent la mer et les océans", indique Lorine Gagliolo, vice-présidente de GBM déléguée au développement durable. "Il y a ensuite une déclinaison des objectifs locaux et on est plutôt en bonne voie malgré une année 2020 très compliquée, même s’il y a toujours des axes de progression", précise-t-elle.

Cinq thématiques

En 2020, GBM a mis en oeuvre 32 objectifs locaux de développement durable, classés en cinq grandes thématiques correspondant aux cinq finalités du développement durable définies par le Code de l’environnement :

  • Lutte contre le changement climatique ;
  • Préservation de la biodiversité, des milieux naturels et des ressources ;
  • Cohésion sociale et solidarité ;
  • Épanouissement des êtres humains ;
  • Consommation et production responsables.

Exemples d’actions pour le développement durable dans le Grand Besançon

L’animation du territoire en terme de développement durable avec la mise en oeuvre du Club climat, un groupe de discussion entre différents acteurs du territoire (communes, entreprises, associations, institutions publiques, etc.). "Le but est de nouer le dialogue, de faire comprendre et entendre les objectifs de développement durable du territoire et que chacun puisse y participer", explique Lorine Gagliolo.

Autre exemple : afin de lutter contre le réchauffement climatique, GBM favorise la gestion rationnelle de l’énergie en modernisant ses équipements. C’est un accompagnement des communes sur leur politique, la rénovation de leurs bâtiments ou encore la mise en oeuvre de commandes groupées. "Une grande solidarité existe entre GBM et ses communes", souligne la vice-présidente. 

Infos +

  • La synthèse de l’année 2021 sera présentée en juin 2022 dans un souci de cohérence.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Bourgogne-Franche-Comté : Marie-Guite Dufay veut porter plainte contre des élus RN après des pancartes anti-immigrés en plein conseil

Marie-Guite Dufay, la présidente socialiste du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a annoncé jeudi 11 avril 2024 son intention de porter plainte pour "incitation à la haine" contre des élus du Rassemblement national qui ont brandi des pancartes anti-immigration en séance plénière.

”Violeurs étrangers dehors” : les élus du RN brandissent des pancartes en conseil régional de Bourgogne Franche-Comté

En soutien au collectif Némésis dont l’une des militantes avait brandi une pancarte ”Violeurs étrangers dehors” lors du Carnaval de Besançon le 7 avril, chacun des élus du Rassemblement national au ont, à leur tout, affiché cette même pancarte lors de l’assemblée plénière au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté ce jeudi 11 avril.

À Besançon et Cussey-sur-l’Ognon, bientôt la création d’une zone agricole protégée : pourquoi ?

Jeudi 11 avril 2024, le projet de création d’une zone agricole protégée (Zap) à Besançon et Cussey-sur-l’Ognon sera soumis au vote des élus de Grand Besançon Métropole. Quels sont les objectifs ? Quel avenir pour ces zones ? François Presse, conseillère communautaire à Grand Besançon Métropole déléguée à l'Agriculture, nous explique.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Pancartes anti-migrants à Besançon : le collectif Némésis soutenu par le Rassemblement national et Reconquête

Une militante d'un collectif "féministe identitaire" soupçonnée d'avoir brandi des pancartes anti-migrants dimanche 7 avril 2024 pendant le carnaval de Besançon a été placée en garde à vue mardi 9 avril pendant plusieurs heures, selon le procureur.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 17.69
peu nuageux
le 12/04 à 12h00
Vent
2.49 m/s
Pression
1032 hPa
Humidité
55 %