Diffusion des chaînes suisses sur la TNT française : Laurent Fabius souligne "des difficultés financières, juridiques et commerciales"

Publié le 27/01/2016 - 10:11
Mis à jour le 16/04/2019 - 16:36

L'association Les amis de Couleur 3 continue ses démarches pour obtenir les chaînes publiques suisses sur la TNT française et spécialement pour départements frontaliers. Laurent Fabius ministre des affaires étrangères et du développement international, souligne "des difficultés financières, juridiques et commerciales" dans un courrier de décembre 2015.

1299575913.jpg

Anne Genevard, députée LR du Doubs et maire de Morteau soutient Les amis de Couleur 3 et lui donne des coups de pouce en transmettant les demandes à des ministres. À un courrier transmis à Laurent Fabius, il a répondu qu'"un projet d'accord de réciprocité entre la Suisse et la France soulèverait des difficultés financières, juridiques et commerciales". Il explique que "la RTS étant soumise à des restrictions liées aux droits d'auteur et de diffusion, elle ne peut céder son signal permettant une transmission de ces productions sur le territoire français". Selon le ministre, "si elle opérait un tel changement, elle serait dans l'obligation de renégocier ses droits afin d'autoriser la diffusion en France de certaines productions audiovisuelles qu'elle achète". Aussi, "malgré l'intérêt des autorités suisses et de la RTS, les conséquences paraissent trop importantes au vu du public potentiellement concerné". 

Laurent Fabius précise que "nonobstant ces obstacles techniques, juridiques et financiers, le ministère des Affaires étrangères et du Développement international reste mobilisé afin de dégager des solutions alternatives".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Violences conjugales : le dépôt de plainte bientôt possible à l’hôpital de Besançon…

Dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes ce 25 novembre 2020, plusieurs acteurs du département ont signé une convention relative à l’accueil, la prise en charge et la prise des plaintes des femmes victimes de violences, dans les locaux du Centre Hospitalier Universitaire de Besançon.

Violences conjugales : le premier bracelet anti-rapprochement testé dès le 8 décembre à Besançon

À l'occasion de la journée de lutte contre les violences faites aux femmes, le procureur de la République de Besançon et le préfet du Doubs entouré de leurs partenaires (France Victime Besançon, Police, Gendarmerie et Service Pénitentiaire d'Insertion et de Probation) ont signé ce mercredi 25 novembre 2020 le protocole de mise en œuvre du "Bracelet anti-rapprochement" au sein du tribunal judicaire de Besançon. Objectif : mieux protéger les victimes de conjoints ou ex-conjoints violents.

Violences conjugales : un signalement possible sur le site internet de l’enseigne Carrefour

Dans le cadre de la mobilisation des forces de l’ordre contre les violences conjugales, Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur, chargée de la Citoyenneté, s’est rendue ce 24 novembre 2020 dans le magasin Carrefour de la Ville du Bois afin de lancer officiellement le partenariat entre Carrefour et la Gendarmerie Nationale.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.14
nuageux
le 27/11 à 12h00
Vent
0.97 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
38 %

Sondage