Divorces : les CAF désormais systématiquement chargées de verser les pensions alimentaires

Publié le 01/03/2022 - 10:16
Mis à jour le 01/03/2022 - 10:16

Les caisses d’allocations familiales (Caf) joueront désormais systématiquement les intermédiaires entre les parents divorcés pour le versement des pensions alimentaires : ce dispositif destiné à prévenir les impayés est généralisé pour tous les divorces prononcés à partir de ce mardi 1er mars 2022.

© D Poirier ©
© D Poirier ©

Ce "service public des pensions alimentaires", dont les ex-conjoints devaient jusqu'à présent demander la mise en place, s'appliquera désormais automatiquement, sauf si les deux parents sont d'accord pour demander à en être exemptés.

Il s'agit "d'inverser la charge de la demande" afin de généraliser un système permettant non seulement de "pacifier" les situations conflictuelles, mais aussi de "prévenir" d'éventuels impayés à venir, a expliqué à l'AFP Nicolas Grivel, directeur général de la Caisse nationale d'allocations familiales (Cnaf).

La réforme s'applique à partir de ce 1er mars aux divorces prononcés par un juge. Elle sera étendue le 1er janvier 2023 à toutes les autres séparations impliquant des enfants mineurs (divorce par consentement mutuel, ou titre exécutoire délivré par la Caf): "plus besoin d'avoir un jugement de divorce, même les couples non mariés pourront y avoir recours", souligne la Cnaf.

Objectif ? protéger "les plus fragiles"

Il s'agit de protéger "les plus fragiles" contre "la première des violences intrafamiliales", celle de la précarité financière engendrée par les impayés, fait valoir le ministre des Solidarités, Olivier Véran.

54 % des dossiers de surendettement concernent des femmes seules avec enfants, qui sont les premières victimes de ces situations où le père n'honore pas sa dette. Les pensions constituent en moyenne 20 % des revenus de ces "parents solo", d'où des difficultés importantes en cas de défaillance.

  • Plus de 200.000 couples avec enfants se séparent chaque année en France, et 380.000 enfants mineurs sont concernés, dont 40 % ont moins de 5 ans au moment de la séparation.

Concrètement, avec le dispositif d'intermédiation, le parent débiteur verse son dû à la Caf, qui le reverse ensuite à l'autre parent. Si le débiteur ne paye pas, la Caf entame des démarches pour recouvrer la dette, et verse en attendant à l'autre parent une allocation minimale de 116 euros par mois et par enfant. Quelque 122 millions d'euros ont été budgétés cette année à cet effet, un montant qui doit atteindre 179 millions en 2025.

Depuis octobre 2020, 73.000 familles ont demandé par elles-mêmes à bénéficier de cette intermédiation, dont 61.000 avaient connu des problèmes d'impayés. Mais en rendant le système automatique, on peut "intervenir avant toute difficulté", fait valoir l'entourage de M. Véran.

Côté justice, 200 postes de greffiers supplémentaires ont été créés pour permettre la transmission des informations nécessaires aux Caf, a indiqué le cabinet du garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

La préfecture du Doubs signe un pacte pour aider les jeunes de Planoise

mobilisation planoise • Ce mardi 31 janvier, le préfet du Doubs, Jean-François Colombet s'est réuni aux côtés d'élus pour signer un pacte d'émancipation destiné aux jeunes du quartier de Planoise à Besançon. L'objectif : les aider à construire un avenir plus stable à l'aide d'une trentaine d'actions concrètes.    

Solidarité et éducation à la citoyenneté : 15.000€ pour des projets associatifs à Besançon

APPEL À PROJETS • La Ville de Besançon soutient les associations bisontines engagées dans un projet de solidarité internationale ou d'éducation à la citoyenneté mondiale, en leur apportant une aide financière d’un montant total de 15.000 euros répartis entre les différents projets retenus, par le biais d'un appel à projets. 

Vie étudiante en Bourgogne Franche-Comté : 87.000 étudiants interrogés pour créer " une véritable boussole "

Dans le cadre de la première conférence territoriale de la vie étudiante en Bourgogne Franche-Comté qui s’est déroulée lundi 30 janvier à Dijon, les résultats d’une vaste concertation inédite en France réalisée auprès de 11.500 étudiants dans un premier temps (sur les 87.000 étudiants) ont été dévoilés par Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique de Bourgogne Franche-Comté.

Morts solitaires : le bilan glaçant des Petits Frères des Pauvres

Dans un communiqué du 30 janvier 2023, les Petits Frères des Pauvres alertent sur ces morts solitaires que l’association recense chaque année en l’absence de statistiques. C’est la conséquence la plus extrême de l’isolement croissant des personnes âgées, tout particulièrement de celles en situation de "mort sociale", sans liens avec famille, amis, voisinage ou tissu associatif.

72,12 millions d’euros pour accélérer la transition écologique dans les territoires de Bourgogne-Franche-Comté

Annoncé le 27 août 2022 par la Première ministre Élisabeth Borne et effectif depuis début janvier 2023, le Fonds vert est doté au plan national de 2 milliards d’euros, dont une enveloppe pour la région Bourgogne- Franche-Comté de 72,12 M€.

Sondage – Comptez-vous faire grève et/ou manifester contre la réforme des retraites ?

Malgré une mobilisation record lors de la journée de mobilisation sociale contre la réforme des retraites le 31 janvier dernier à Besançon comme partout en France, la Première ministre a confirmé qu’elle ne changera pas l’âge de départ en retraite, ce qui encourage davantage les syndicats à poursuivre leurs mouvements de grève et de manifestations les 7 et 11 février prochains. Comptez-vous faire grève et/ou manifester contre la réforme des retraites ?

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.29
couvert
le 03/02 à 3h00
Vent
1.19 m/s
Pression
1035 hPa
Humidité
87 %