Don du sang : Barbara Romagnan souhaite l'ouvrir aux homosexuels

Publié le 19/07/2013 - 09:05
Mis à jour le 17/04/2019 - 15:23

Dans un communiqué de presse de ce vendredi 19 juillet, la députée PS du Doubs, Barbara Romagnan, interroge Marisol Tourraine sur l’ouverture du don du sang aux homosexuels. Elle souhaite connaître la position de la ministre de la santé sur la recommandation formulée par mon collègue Olivier Véran dans le rapport « La filière sang en France » qu’il a rendu mardi. Actuellement, les hommes homosexuels sont considérés comme des sujets à risque et ne peuvent pas donner leur sang. 

 ©
©

Actuellement, les critères de sélection des donneurs de sang sont fixés par arrêté du 12 janvier 2009 et par décision du 10 avril 2008 modifiant la décision du 28 février 2006 qui définit la forme et le contenu du questionnaire que remplit le candidat au don de sang en application de l’article R. 1221-5 du code de la santé publique. 

"(...) Aussi, je suis favorable à un changement de notre réglementation pour renforcer la sécurité du don en faisant évoluer le questionnaire de l’orientation sexuelle vers le niveau de risque individuel du donneur. C’est cette donnée objective, fondée sur les comportements et les risques pris individuellement, quelle que soit son orientation sexuelle, qui est la même de continuer à garantir un haut niveau de sécurité du don en France tout en luttant contre les discriminations et les amalgames stigmatisant une population" a indiqué la députée du Doubs.

Elle demande à Marisol Touraine "quelle suite elle compte donner à cette recommandation pour que la France suive les évolutions observées en la matière ces dernières années dans de nombreux pays, notamment européens"

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Soins dans l’Arc jurassien franco-suisse : une baisse du nombre de médecins du côté français

Dans le cadre d’un cycle de travail sur la santé, l’Observatoire statistique transfrontalier de l'Arc jurassien (OSTAJ) a publié le 27 février 2024 une nouvelle étude consacrée à l’offre de soins sur le territoire. Les chiffres reflètent particulièrement des tendances démographiques et structurelles différentes de part et d'autre de la frontière.

Une journée de sensibilisation et une exposition sur la prévention du cancer colorectal à Besançon 

Du 5 au 31 mars 2024, une exposition sur la prévention du cancer colorectal sera installée dans le hall principal du CHU de Besançon dans le cadre de Mars bleu. Une journée de sensibilisation sera également organisée le jeudi 21 mars avec une équipe pluridisciplinaire de gastro-entérologie.

Médicaments : des mesures pour anticiper les pénuries

Aider les médecins à prescrire des alternatives aux médicaments non disponibles, intensifier le bon usage des antibiotiques : le gouvernement a annoncé mercredi 21 février 2024 quelques mesures concrètes pour anticiper les pénuries.

Mars Bleu revient en Bourgogne Franche-Comté : s’il est détecté tôt, le cancer colorectal se guérit 9 fois sur 10

Tous les deux ans, les Bourguignons-Francs-Comtois de 50 à 74 ans sont invités à réaliser un test de dépistage du cancer colorectal. À l’occasion de Mars Bleu, du 1er au 31 mars 2024, campagne nationale de sensibilisation au dépistage de ce cancer, le Centre régional de coordination des dépistages des cancers (CRCDC) rappelle l’importance de réaliser ce test.

Une nouvelle salle de radiologie interventionnelle multimodale au CHU de Besançon

Le 11 décembre 2023, un premier patient a bénéficié de cette nouvelle salle au sein du CHRU de Besançon. Un véritable pas en avant dans les équipements de pointe puisque l’hôpital fait partie des dix établissements en France à avoir acquis ce dispositif d’imagerie. Quels sont les enjeux ? Nous avons fait le point avec Eric Delabrousse, chef du pôle imagerie du CHU de Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.61
couvert
le 02/03 à 12h00
Vent
3.02 m/s
Pression
1002 hPa
Humidité
60 %