Alerte Témoin

Le PS dénonce le rapprochement entre l'UMP et le FN à Montbéliard

Publié le 08/06/2012 - 15:35
Mis à jour le 08/06/2012 - 15:47

Le PS a dénoncé vendredi le rapprochement entre l'UMP et le FN dans la 4e circonscription du Doubs, après que l'équipe de campagne du candidat UMP a indiqué sur Facebook qu'il "aidera à trouver une solution avec le FN" pour battre Pierre Moscovici, député sortant.

législatives 2012

"Pour moi, il n'est pas question de trouver un accord avec le FN, je n'ai aucune solution de prévue avec la candidate du FN, Sophie Montel, que je ne connais pas", a cependant rectifié Charles Demouge, investi par l'UMP, laissant à ses "supporteurs" la responsabilité de cette phrase.

Sur sa page Facebook, il est écrit que Charles Demouge "aidera par la suite à trouver une solution avec le FN. Sans perdre son âme, bien entendu – le passé et les valeurs morales de Charles plaident pour lui - Une solution pour enfin tout reprendre à la gauche".

"J'ai donné mon code Facebook à plusieurs de mes supporteurs, dont certains aimeraient un rapprochement avec le FN, mais ce n'est pas mon cas. Il n'y a pas d'entente possible avec Mme Montel qui est anti-européenne, contrairement à moi, et dont la volonté est de tuer l'UMPS", a expliqué M. Demouge.

Dans son communiqué, le Parti socialiste appelle "les humanistes et les républicains à rejeter fermement la dérive de l'UMP", alors que "les annonces d'alliances locales UMP-FN se suivent et se ressemblent".

Le ministre de l'Economie Pierre Moscovici, a répliqué sur Twitter que "l'UMP favorable à une +solution+ avec le FN, s'enfonce politiquement et moralement!".

Le FN espère une triangulaire, voire un duel, sur cette circonscription où Pierre Moscovici est avantagé par la division à droite.

Au premier tour de l'élection présidentielle, Marine Le Pen était arrivée deuxième avec 26,60% des suffrages, derrière François Hollande (28,48%) et devant Nicolas Sarkozy (22,11%).

S'il n'est pas qualifié pour le deuxième tour, M. Demouge ne "prendra pas position" et "laissera les électeurs décider de leur vote", a-t-il indiqué.

(source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Agressions au couteau : « Nous refusons que Besançon devienne une ville coupe-gorge

Suite à trois agressions au couteau dans la nuit de samedi à dimanche au centre-ville de Besançon, les élus Les Républicains au conseil municipale de Besançon ont publié un communiqué dans lequel ils appellent la maire Anne Vignot et son équipe à "sortir de sa léthargie, soutenir plus activement notre police municipale et, surtout, enfin garantir la sécurité à Besançon."

Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez en visite dans le Jura le 22 septembre

A l’occasion de la réunion décentralisée du Bureau Confédéral de la CGT en Bourgogne Franche-Comté, Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT et Catherine Perret, membre du Bureau confédéral, viendront à la rencontre de salarié-es des entreprises jurassiennes Jacob Delafon et SKF mardi 22 septembre 2020.

Vivez en direct le conseil municipal de Besançon du 14 septembre 2020

Le conseil municipal de Besançon de rentrée se tient ce lundi 14 septembre.  Il s'agira pour les 55 conseillers municipaux de Besançon de faire un point sur cette rentrée sous le signe de la Covid et de désigner les  représentants du conseil municipal qui siégeront dans les différentes structures partenaires (syndicats, SEM, associations, etc.)

Publiée par Jean Castex sur Vendredi 11 septembre 2020

Coronavirus : les annonces de Jean Castex à l’issue du conseil de défense

Dernier avertissement • À l'issue du Conseil de défense, le Premier ministre dévoile les nouvelles mesures de lutte contre le coronavirus  afin de "donner de la visibilité sur les prochaines semaines" comme le souhaite le président de la République  Emmanuel Macron au moment où les indicateurs de l'épidémie sont en hausse.

OP Véolia – Suez : le sénateur Longeot s’oppose à la fusion

Le sénateur du Doubs attire l'attention du Ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance sur l'annonce d'une offre publique d'achat (OPA) de Veolia sur la totalité du capital de Suez. Jean-François Longeot met l’accent sur "la principale crainte qui reste bien le haut risque de casse sociale avec un plan social massif qui menacerait les 30 000 salariés du groupe en France".

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     22.63
    nuageux
    le 21/09 à 15h00
    Vent
    0.61 m/s
    Pression
    1014 hPa
    Humidité
    54 %

    Sondage