Drogue dure dans les toilettes d'un camping-car : deux ans de prison ferme

Publié le 30/05/2013 - 09:23
Mis à jour le 30/05/2013 - 15:49

Contrôlés lundi 27 mai 2013 sur l’A39 par la brigade des douanes de Lons-le-Saunier, deux ressortissants italiens avaient été arrêtés pour transport de plusieurs kilos de drogues dures cachés dans les toilettes de leur camping-car. Ils ont été condamnés mercredi 29 mai à deux ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Lons-le-Saunier.

2013-05-30-saisie_drogue_camping_car.png
©dr

bien cachée

PUBLICITÉ

Agés de 29 et 31 ans, ils ont également été condamnés au paiement d’une amende douanière de 60.000 euros et à la confiscation de leur véhicule et de leur marchandise. Le parquet avait requis deux à trois ans d’emprisonnement.

Ils avaient été contrôlés lundi par la brigade des douanes de Lons-le-Saunier, sur l’autoroute A39, en possession de 3,17 kilos d’amphétamines, 1,082 kilos de MDMA, 83 grammes d’ecstasy, 6 grammes de kétamine, 18 grammes d’herbe et 6 grammes de résine de cannabis cachés dans les toilettes de leur camping-car, a précisé la direction régionale des douanes dans un communiqué. La drogue était conditionnée dans des bouteilles en plastique entourées de film alimentaire et d’adhésif, ainsi que dans des paquets et des sacs plastiques dissimulés dans la cuve de vidange des toilettes du véhicule, a-t-elle ajouté. Le chien de détection de stupéfiants s’était arrêté avec insistance devant les toilettes.

D’après l’enquête des douanes les deux individus, déjà connus des autorités italiennes pour des faits en lien avec les stupéfiants, revenaient d’un voyage aux Pays-Bas. Le chauffeur avait déclaré qu’ils revenaient de Paris et rentraient en Italie.

(source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Jonathann Daval a admis qu’il avait « procédé à la crémation partielle du corps » d’Alexia

Jonathann Daval a admis qu’il avait « procédé à la crémation partielle du corps » d’Alexia

Lundi 17 juin 2019, Jonathann Daval a livré des aveux complets lors d'une reconstitution qui s'est déroulée pendant sept  heures à Gray en Haute-Saône, reconnaissant avoir lui-même "procédé à la crémation du corps" de sa femme Alexia et lui avoir porté des coups violents, a déclaré le procureur de Besançon Etienne Manteaux.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 30.32
couvert
le 25/06 à 15h00
Vent
2.01 m/s
Pression
1018.84 hPa
Humidité
52 %

Sondage