Alerte Témoin

Droit d’option : les frontaliers, “inquiets”, vont écrire à Marisol Touraine

Publié le 07/03/2014 - 19:05
Mis à jour le 08/03/2014 - 13:07

Le collectif “Frontaliers ou bien ?” appelle les frontaliers a signé et a envoyé en nombre un courrier à la ministre de la Santé détaillant l’ensemble de leurs inquiétudes face à la levée du droit d’option et l'obligatoin de s’affilier  à partir du 1er juin à la CMU.

Associationsdefrontalierssuisses4.jpg
Associationsdefrontalierssuisses4.jpg

Le collectif “Frontalier ou bien” veut faire déborder la boite aux lettres de la ministre qui avait reçu le 20 janvier à Paris les principaux organismes des représentants de frontaliers. Marisol Touraine avait alors confirmé la levée du droit d’option pour l’assurance maladie et n’avait au final fait que très peu de compromis. 

Le collectif “Frontaliers ou bien ?” ne désarme pas et souhaite donc dans ce dossier faire pression sur la ministre en invitant chaque travailleur frontalier à signer et à envoyer, au moins une fois par jour durant la semaine du 17 au 22 mars 2014, une lettre ouverte à Marisol Touraine.

Par cette action, les associations membres du collectif demandent à la ministre des Affaires sociales et de la Santé de surseoir à la mise en œuvre de la fin du droit d’option et d’étudier les  différentes solutions proposées qui pourraient aboutir “à un compromis satisfaisant”. 

Les Raisons d’inquiétudes de la suppression du droit d’option, 

  • Obligation de s’affilier à la CMU volontaire pour un coût plus élevé qu’un salarié travaillant sur le territoire français (calcul du montant sur la base du revenu fiscal de référence, et non pas sur le revenu lié au travail) ;
  • Nécessité de souscrire une assurance complémentaire privée pour conserver une couverture sociale équivalente à la situation actuelle ;
  • Impact sur le pouvoir d’achat des 180 000 travailleurs frontaliers, et donc par contrecoup sur l’économie des régions frontalières.

Collectif FrontaliersOuBien (14)_v1 by macommune_info

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Versements de prestations sociales : des mesures mises en place aux bureaux de Poste

La Poste a adapté son organisation à l’évolution de la situation sanitaire avec 11 bureaux de poste ouverts au public pour le Doubs. Afin que le versement des prestations sociales aux allocataires se déroule dans les meilleures conditions possibles, La Poste met en place un dispositif adapté, accessible dès le 4 avril via les distributeurs automatiques de billets, et dès le 6 avril dans ses bureaux de poste, sur tout le territoire.

Confinement dans le Doubs : Joël Mathurin répond à vos questions…

Premier point de situation dans le Doubs suite à la mise en place du confinement sur l'ensemble du territoire. Le préfet du Doubs a pris le temps de répondre à nos questions et à celles internautes dans un entretien à maCommune.info. Le département du Doubs fait partie des 25 en France où le Coronavirus circule le plus activement. Confinement, point sanitaire, déplacements, travail, appel d'urgence des professionnels de santé. Joël Mathurin vous répond...

Retraites, violences sexistes, égalité salariale : 600 manifestants à Besançon pour les droits des femmes

Entre 500 et 600 manifestants se sont réunis de "l'esplanade des droits de l'homme" à Besançon samedi 7 mars 2020 vers 14h30 pour défendre les droits des femmes. Dans le cortège, des femmes, bien sûr, mais aussi des hommes, présents pour demander une "vraie égalité salariale" mais aussi contre les effets de la réforme des retraites envers les femme et pour dénoncer les violences sexistes du quotidien.

Retraites : l’Assemblée rejette la motion de censure de gauche, adoptant du même coup la réforme

L'Assemblée nationale a rejeté dans la nuit du mardi 3 au mercredi 4 mars 2020 la motion de censure de gauche contre le gouvernement, adoptant du même coup en première lecture le projet de réforme des retraites, selon la procédure du 49-3. Dans le même temps, quelques milliers d'opposants à la réforme des retraites ont manifesté mardi à Paris et en province. 700 personnes ont manifesté à Dijon devant la permanence du député LREM Didier Martin. A Besançon ils étaient une centaine devant la permanence du député LREM Éric Alauzet.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.04
ciel dégagé
le 06/04 à 18h00
Vent
0.25 m/s
Pression
1025 hPa
Humidité
58 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune