Dry January : le défi pour faire une pause dans sa consommation d'alcool

Publié le 02/01/2023 - 18:45
Mis à jour le 10/01/2023 - 17:11

Lancé outre-Manche en 2013 par l’association Alcohol Concern, le Dry January, ou "Janvier Sec" en Français, consiste à ne pas boire une goutte d’alcool pendant tout le premier mois de l’année. En France, la campagne est portée par un collectif d’associations et de réseaux nationaux.

La règle du Dry January, appelé en France le "Défi de janvier", est simple : ne pas boire d’alcool à partir de l’heure de lever le 1er janvier, jusqu’à la fin du mois… et c’est tout ! Avec le Dry January, chaque année, des millions de personnes dans plusieurs pays font une pause dans leur consommation d’alcool.

Venu de Grande-Bretagne, Dry January revient en janvier 2023 pour une nouvelle édition. Cette campagne s’adresse aux personnes qui réfléchissent à leur consommation d’alcool et souhaitent faire l’expérience d’une pause. Ou encore celles et ceux qui souhaitent découvrir les bénéfices d’un mois sans alcool pour sa peau, son sommeil, son porte-monnaie…

Un défi à adapter selon son objectif

Ce défi donne également l’opportunité de "trouver du plaisir à sortir, dîner chez soi, se relaxer, voir ses proches... sans y associer l’alcool et ainsi repérer les verres qui ne correspondent pas à un choix délibéré mais plutôt à une routine" peut-on lire sur le site internet de l’opération. 

Le collectif laisse donc à chacun la possibilité d'adapter son objectif : "Il n’y a pas de bon point si on ne boit pas ni de mauvais si on boit : c’est à chacun-e de faire un choix personnel avec ses propres objectifs et d’en constater les bénéfices". 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Feux de cheminées et intoxications au monoxyde de carbone : prudence !

Le froid s’installe doucement dans le Doubs et les chauffages sont rallumés. Qu’il s’agisse d’une cheminée ou d’une chaudière, un mauvais entretien peut avoir de graves conséquences humaines et matérielles, pourtant évitables, dont les sapeurs-pompiers du Doubs sont régulièrement témoins.

Des événement organisés pour les 10 ans du Pass’Santé Jeunes

Pour son dixième anniversaire, le Pass’Santé Jeunes a prévu de nombreux événements en Bourgogne-Franche-Comté avec notamment un concours organisé sur Instagram en novembre et décembre… Ce 29 novembre 2023, Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’Agence Régionale de Santé a salué les principes et les objectifs de cet outil novateur de promotion de la santé dans la région.

Cigarettes plus chères et interdites : que contient le nouveau plan de lutte contre le tabagisme ?

Nouvelles hausses du prix des cigarettes ou extension des "espaces sans tabac" à la plage, au parc ou près des établissements scolaires : le gouvernement a présenté mardi 28 novembre 2023 un nouveau plan de lutte contre le tabagisme pour "relever le défi d’une génération débarrassée du tabac dès 2032".

La mention "Haute qualité de soins” attribuée au CHU de Besançon

Le CHU de Besançon s’est soumis du 5 au 9 juin 2023 à l’évaluation par la Haute Autorité de Santé (HAS), organisme indépendant, du niveau de qualité et de sécurité des soins qu’il dispense. Tous les objectifs d’un référentiel portant sur le patient, les équipes de soins et l’intégralité de l’établissement ont été passés en revue de manière approfondie par une équipe de neuf experts-visiteurs.

Déserts médicaux : une pétition lancée pour une meilleure accessibilité aux soins

Dans un communiqué du 20 novembre 2023, l’association de consommateurs l’UFC Que choisir du Doubs - Territoire de Belfort, dévoile des chiffres jugés "affolants" sur la désertification médicale qui frappe le département du Doubs, révélée par l’actualisation de la carte de la fracture sanitaire. Une pétition a été lancée.

Une bonne soupe, ça vous tente ?

En sachet ou surgelée ? "Maison" ou en brique ? Les températures chutent, le froid commence à se faire sentir... la soupe fait son retour ! Notre diététicienne bisontine Valentine Caput fait le point sur les bienfaits de la soupe de légumes sur notre santé... à conditon qu'elle remplisse tous les critères.

Désormais, les patients en oncologie au CHU de Besançon peuvent manger ce qu’ils veulent, quand ils veulent…

Dans le cadre de la Semaine nationale de la dénutrition, le CHU de Besançon informe d'une grande nouveauté au sein de l'établissement et plus particulièrement au coeur de son service oncologie. Il s'agit d'une vitrine permettant aux patients de manger quand ils le souhaitent et surtout, ce dont ils ont envie... Objectif : donner plus d'autonomie alimentaire pour prévenir de la dénutrition.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -5.15
peu nuageux
le 03/12 à 6h00
Vent
1.38 m/s
Pression
1026 hPa
Humidité
95 %