Dry January : le défi pour faire une pause dans sa consommation d'alcool

Publié le 02/01/2023 - 18:45
Mis à jour le 10/01/2023 - 17:11

Lancé outre-Manche en 2013 par l’association Alcohol Concern, le Dry January, ou "Janvier Sec" en Français, consiste à ne pas boire une goutte d’alcool pendant tout le premier mois de l’année. En France, la campagne est portée par un collectif d’associations et de réseaux nationaux.

La règle du Dry January, appelé en France le "Défi de janvier", est simple : ne pas boire d’alcool à partir de l’heure de lever le 1er janvier, jusqu’à la fin du mois… et c’est tout ! Avec le Dry January, chaque année, des millions de personnes dans plusieurs pays font une pause dans leur consommation d’alcool.

Venu de Grande-Bretagne, Dry January revient en janvier 2023 pour une nouvelle édition. Cette campagne s’adresse aux personnes qui réfléchissent à leur consommation d’alcool et souhaitent faire l’expérience d’une pause. Ou encore celles et ceux qui souhaitent découvrir les bénéfices d’un mois sans alcool pour sa peau, son sommeil, son porte-monnaie…

Un défi à adapter selon son objectif

Ce défi donne également l’opportunité de "trouver du plaisir à sortir, dîner chez soi, se relaxer, voir ses proches... sans y associer l’alcool et ainsi repérer les verres qui ne correspondent pas à un choix délibéré mais plutôt à une routine" peut-on lire sur le site internet de l’opération. 

Le collectif laisse donc à chacun la possibilité d'adapter son objectif : "Il n’y a pas de bon point si on ne boit pas ni de mauvais si on boit : c’est à chacun-e de faire un choix personnel avec ses propres objectifs et d’en constater les bénéfices". 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Températures en hausse : le risque d’allergie " moyen " en Bourgogne Franche-Comté

Le temps anticyclonique, calme et les températures plus clémentes favorisent la floraison des arbres, selon le bulletin allergo-pollinique de Atmo BFC de ce vendredi 3 février. Les concentrations de pollens de noisetier sont en augmentation, le risque d'allergie sera de niveau moyen ces prochains jours dans la région.

L’Assemblée vote l' "accès direct " des patients à des infirmiers : " un retour au XIXe siècle " selon des médecins à Besançon

L'Assemblée nationale a adopté dans la nuit de mercredi à jeudi l'ouverture d'un "accès direct" des patients aux infirmiers en pratique avancée (IPA), l'une des mesures d'une proposition de loi sur l'accès aux soins vivement critiquée notamment par le collectif Médecin pour demain à Besançon.

L’œil de la Diet : la galette de riz, est-elle si bonne pour la santé ?

CONTRIBUTION • On la croyait bonne, quoiqu'un peu "polystyrèné", on la croyait top pour la santé et la perte de poids, on la croyait efficace... Ce mois de janvier 2023, Valentine Caput, diététicienne à Besançon, nous parle de la galette de riz, ce trophée de l’innovation à la sauce… supercherie.

Hiver très doux : Atmo Bourgogne Franche-Comté commence déjà ses prélèvements polliniques dans l’air !

En raison d’un hiver particulièrement doux, certains arbres ont déjà démarré leur période de pollinisation en Bourgogne-Franche-Comté. Les premiers prélèvements pollinique ont donc démarré plus tôt que d’habitude pour Atmo BFC, avec la remise en service des capteurs le lundi 9 janvier dernier. Les premiers résultats sont attendus pour ce vendredi 20 janvier.

En BFC, les chutes des personnes âgées représentent près de 8.000 hospitalisations et 600 décès par an

L’Agence Régionale de Santé, le Pôle de gérontologie et d’innovation (PGI) Bourgogne-Franche-Comté et la Carsat sont mobilisés dans le plan antichute des personnes âgées, lancé officiellement à l’échelle régionale, ce jeudi 12 janvier 2023 à Dijon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.86
nuageux
le 04/02 à 21h00
Vent
2.39 m/s
Pression
1036 hPa
Humidité
94 %