E-santé en Bourgogne Franche-Comté : La Région veut accélérer ses investissements pour la télémédecine

Publié le 25/11/2021 - 12:01
Mis à jour le 25/11/2021 - 10:32

Ce mercredi 24 novembre, une visite des installations de télémédecine du CHU de Dijon, dédiées à la prise en charge et au suivi des patients victimes d’AVC (accident vasculaire cérébral), a été organisée par la Région Bourgogne Franche-Comté, en partenariat avec l’Agence régionale de santé. Ce projet a été financé dans le cadre du Plan d’accélération de l’investissement régional (PAIR).

Patrick Molinoz, vice-président de la Région en charge du numérique et Françoise Tenenbaum, conseillère régionale déléguée à la santé, ont pu échanger avec le Professeur Yannick Bejot, chef de service neurologie au CHU, en présence de Cédric Duboudin, directeur de l’innovation et de la stratégie de l’ARS, de Lucie Ligier, directrice générale adjointe du CHU de Dijon, et de Pascal Louis, président du Groupement régional d’appui au développement de l’e-santé (GRADeS).

Ces équipements numériques, mis en place récemment au service neurologie du CHU de Dijon, permettent une prise en charge à distance "plus rapide" des patients atteints d’AVC lors de l’événement aigu (Télé AVC) et un suivi "qualitatif" au retour à domicile, nous explique-t-on. Ils ont été financés par la Région dans le cadre de son Plan d’accélération de l’investissement régional et par l’Agence Régionale de Santé Bourgogne-Franche-Comté, et déployés par le GRADeS.

La télémédecine au service du plus grand nombre

La Bourgogne-Franche-Comté a été pionnière dans la prise en charge des AVC et des urgences neurologiques, avec un maillage hospitalier complet de tous les sites d’urgences du territoire. Elle compte trois centres experts (CHRU de Besançon, CH de Chalon-sur-Saône, CHU de Dijon) pour 25 centres demandeurs régionaux.

Le GRADeS a déployé près de 150 nouveaux sites en 2021. En 2020, dans un contexte de pandémie, les téléconsultations ont été plébiscitées : 33 000 téléconsultations avaient été réalisées par 10 500 professionnels de santé.

Démonstation avec le Pr Bejot © Région Bourgogne Franche-Comté

La Région investit 4 M€ pour accélérer le développement de la e-santé

Cette visite était aussi l’occasion de faire le point sur les actions menées par la Région pour accélérer le développement de l’e-santé (infrastructures, déploiement et nouveaux services), une priorité du PAIR, avec une enveloppe de 4 M€ votée en décembre 2020 :

  • 1,6 million d’euros dédié aux infrastructures, pour renforcer les performances et la capacité de l’hébergement régional de données de santé du GRADeS ;
  • 1 million d’euros pour le déploiement de services aux patients : portail numérique de résultats en biologie et imagerie, aide au diagnostic grâce au recours à des solutions d’intelligence artificielle en dermatologie et neurologie ;
  • 1 million d’euros consacré à la poursuite du déploiement, avec la mise en place des points d’accès de télémédecine (250 sites déployés en ambulatoire) en ville et en milieu rural, dans les établissements de santé ou médico-sociaux, les EHPAD...

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Présidence des Républicains : Jacques Grosperrin votera pour Bruno Retailleau

Ce jeudi 1er décembre, par voie de communiqué de presse, le sénateur du Doubs Jacques Grosperrin a annoncé son intention de voter pour Bruno Retailleau lors de l’élection du futur président des Républicains (LR). Il y a quelques jours, lundi 28 novembre, l’élu avait reçu un autre candidat à Besançon, le secrétaire général du parti Aurélien Pradié.

Dégradation des conditions de travail dans les lycées : FO adresse une lettre ouverte à Marie-Guite Dufay

Vendredi 25 novembre, le secrétaire de Force Ouvrière (FO) Franche-Comté Bourgogne Frédéric Vuillaume a adressé une lettre ouverte à la présidente de la région Marie-Guite Dufay. Il dénonce la dégradation des conditions de travail des agents dans les lycées.

Extinction de l’éclairage public : Besançon Maintenant craint une recrudescence de faits divers…

À partir du 30 novembre, plusieurs quartiers de Besançon vont voit leur éclairage s’éteindre à certains horaires pour permettre à la Ville de Besançon de faire des économies d’énergie. Pour le groupe de la droite et du centre au conseil municipal Besançon maintenant, cette mesure pourrait « renforcer le sentiment d’insécurité » chez les habitants et créer un regain de faits divers nocturnes.

Violences faites aux femmes : depuis Dijon, Emmanuel Macron appelle à ne pas " relâcher l’effort "

Le président de la République, qui a rencontré vendredi 25 novembre à Dijon des victimes, a appelé à ne "pas relâcher l'effort" dans la lutte contre les violences faites aux femmes, estimant qu'il fallait améliorer formation et prévention malgré d'importants "progrès collectifs".

Départ de Vallourec de la Côte-d’Or : Marie-Guite Dufay déplore " un gâchis humain et industriel "

La direction de l’entreprise Vallourec Umbilicals a annoncé, ce jeudi 23 novembre 2022, la fermeture du site de Venarey-les-Laumes, en Côte-d’Or. Plus de cinquante emplois sont ainsi menacés. La présidente de Région Marie-Guite Dufay déplore "un gâchis humain et industriel".

Olivier Rietmann, sénateur de la Haute-Saône, obtient l’exonération de malus écologique pour les véhicules de pompiers

Dans la nuit du samedi 19 au dimanche 20 novembre 2022, à l’occasion de l’examen du projet de loi de finance pour 2023, Olivier Rietmann, sénateur de la Haute-Saône, a obtenu l’adoption de son amendement visant à exonérer de malus écologique les véhicules affectés aux besoins de la protection civile et des services de lutte contre les incendies.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.2
couvert
le 01/12 à 21h00
Vent
3.14 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
85 %