Ecole de la confiance : quelles mesures ont été adoptées ?

Publié le 31/01/2019 - 17:14
Mis à jour le 31/01/2019 - 17:14

Fannette Charvier, députée du Doubs, rapporte ce 31 janvier 2019 les différents points constituant l’adoption du projet de loi pour une École de la confiance par la commission des Affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée nationale.

© dr Fannette Charvier ©
© dr Fannette Charvier ©

Après un peu plus d’une quarantaine d’auditions et 17h de discussion sur les différents articles de ce projet de loi, la Commission des Affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée nationale a donne? un avis favorable sur le projet de loi pour une École de la confiance pour lequel Fannette Charvier a été désignée rapporteure aux côtés de la députée de Paris Anne-Christine Lang.

Fannette Charvier se félicite de cette adoption et remercie ses collègues de tous bords politiques "pour la qualité des échanges et la bonne tenue des débats qui ont permis de faire évoluer le texte soumis par le gouvernement dans une atmosphère constructive et apaisée".

Parmi les mesures adoptées :

  • L’abaissement de l’âge de l’instruction obligatoire a? 3 ans ;
  • Un meilleur encadrement de l’instruction en famille ;
  • La création des établissements publics locaux d’enseignement international ;
  • La création d’un rectorat a? Mayotte ;
  • La simplification du recours a? l’expérimentation dans les établissements scolaires ;
  • La création du Conseil d’évaluation de l’école qui coordonnera les évaluations des établissements scolaires ;
  • L’évolution de la formation des enseignants avec notamment la mise en place d’un référentiel national ;
  • Un nouveau dispositif de pré-recrutement des étudiants-professeurs plus juste et attractif.

La version du texte ainsi adoptée par la commission sera désormais examinée par l’ensemble des députés dans l’hémicycle a? compter du 11 février. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Gabriel Attal appelle la Nation à se mobiliser contre la violence des jeunes

+ Nouvelles mesures • "Mobilisation générale" et "sursaut d'autorité", Gabriel Attal a promis une réponse rapide de son gouvernement, avant l'été, à l'"addiction à la violence" d'une partie de la jeunesse, lors d'un déplacement jeudi 18 avril 2024 dans la ville de Viry-Châtillon (Essonne) pour son centième jour à Matignon.

La CCI Saône Doubs encourage les entreprises locales à prendre des élèves secondes en stage

La Chambre des Commerces et de l'Industrie Saône - Doubs propose aux entreprises du territoire d'envoyer par le biais du site 1jeune1solution des offres de stage pour la période du 17 au 28 juin. Cette plateforme permet de répertorier les offres des entreprises, associations ou d'autres organismes où les élèves peuvent candidater.

Une quarantaine d’élèves du lycée Pergaud en voyage à Espagne…

Quarante-neuf élèves du lycée Pergaud de Besançon ont participé à un voyage culturel et linguistique à Valencia en Espagne du 7 au 12 avril 2024. Les élèves émanant de la section européenne espagnol et des classes technologiques ST2S, ont été accompagnés par leurs professeures Mesdames Mougenot, Lallemand, Jeanningros et Ferreira-Lopes.

Une vingtaine d’écoles bisontines reçoivent un arbre jumeau de la place de la Révolution

Dans le cadre de la végétalisation de la place de la Révolution, la Ville de Besançon a organisé jeudi 11 avril 2024 une cérémonie avec 476 enfants issus de 21 écoles bisontines. Un arbre, ayant son jumeau place de la Révolution, est ainsi remis à chaque école. Ils seront plantés à l’automne prochain.

Partiel blanc pour les premières années de médecine...

Comme chaque année, le Tutorat Santé Besançon organise un examen classant blanc le 4 mai pour les Pass (Parcours accès santé spécifique) et l’après-midi du 3 mai pour les Las (Licence à accès santé). Cet évènement, plus communément appelé “partiel blanc”, totalement gratuit et accessible à tous, se déroulera dans les locaux de la faculté de médecine.

Réforme du “choc des savoirs” : le Snes-FSU dénonce un “tri social” des élèves

Les syndicats Snes-Fsu et Sud Éducation, accompagnés de quelques enseignants, se sont mobilisés mardi 2 avril 2024 devant le rectorat de Besançon afin de s’opposer à la réforme du "choc des savoirs" annoncée par Gabriel Attal lorsqu’il était ministre de l’Éducation nationale.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.8
légère pluie
le 24/04 à 15h00
Vent
2.21 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
76 %