Ecoquartier des Vaîtes : le délibéré sera rendu demain ou lundi

Publié le 02/05/2019 - 18:16
Mis à jour le 07/05/2019 - 16:02

MIS A JOUR •

L’association « Les Jardin des Vaîtes » est passée en audience au tribunal administratif de Besançon ce jeudi 2 mai 2019 à 14H30. Elle a porté un recours contre l’arrêté préfectoral permettant de reprendre les travaux dans l’écoquartier des Vaîtes. Le délibéré sera rendu vendredi ou lundi.

©pétition contre l'écoquartier des vaites ©
©pétition contre l'écoquartier des vaites ©

Le 18 mars dernier, le préfet du Doubs signait un arrêté permettant la reprise des travaux aux Vaîtes « malgré la présence d’espèces protégées ». L’Association des Jardins des Vaîtes avait alors déposé un recours au tribunal administratif contre cet arrêté. Elle est passée en audience aujourd’hui.

L’association s’inquiète de voir devenir le « poumon vert des Vaîtes » en un « quartier densément urbanisé mettant en péril des terrains agricoles et naturels, ainsi que les espèces parfois protégées y habitant ».

Elle avait déposé en février une pétition pour exprimer son désaccord vis-à-vis du projet. La pétition recense aujourd’hui 1900 signataires.

Une audience "longue et tendue"

Selon Marie-Hélène Parreaux, co-présidente des Jardins des Vaîtes, l'audience, qui a duré deux heures, a été "longue et tendue. Beaucoup d'arguments ont été échangés des deux côtés et le juge est dans le doute".

Ce dernier devra peser le pour et le contre entre "la protection de l'environnement et des espèces protégées et la création de nouveaux logements", avec comme objectif l'intérêt général.

Le juge rendra son délibéré demain ou lundi. Si elle se dit "contente d'avoir été entendue", la co-présidente "ne part pas défaitiste".

Laurence Lyonnais en soutien

Laurence Lyonnais, candidate La France Insoumise du Doubs aux élections européennes 2019, se voulait présente à l'audience pour soutenir l'association. Pour elle, ce projet "d'urbanisation d'un de poumons verts de la ville" est "une aberration d'un autre âge, dépassé, à l'heure du changement climatique et de l'effondrement de la biodiversité."

Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Société

La situation de l’apprenti du boulanger de Besançon en grève de la faim est régularisée

+ réaction de la maire de Besançon • Stéphane Ravacley, boulanger de la rue Rivotte à Besançon, a gagné son combat. Son apprenti d'origine guinéenne, Laye Traoréiné, a été régularisé, apprend-on ce 14 janvier 2021. Après plus d'une semaine de grève de la faim, le boulanger avait fait un malaise ce mardi vers 8h30. Il avait été conduit aux urgences de Besançon.

Boulanger en grève de la faim à Besançon : le MRAP exige la régularisation de Laye Fodé Traoréiné

Dans un communiqué du 13 janvier, le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP) de Besançon déclare son soutien au combat du boulanger Stéphane Ravacley en grève de la faim pour protester contre l'expulsion de son apprenti guinéen Laye Fodé Traoréiné, et demande la régularisation de ce dernier.

Covid-19 : jeunes de Bourgogne Franche-Comté, « ne restez pas seuls ! »

Dans un communiqué du 13 janvier 2021, Denis Lamard, conseiller régional Bourgogne Franche-Comté délégué à la jeunesse et la vie associative et président du CRIJ de Bourgogne Franche-Comté, appelle les jeunes à ne pas rester seuls en cette longue période de crise sanitaire et de travail à distance…

Le boulanger en grève de la faim contre l’expulsion de son apprenti conduit aux urgences

Notre journaliste avait rencontré Stéphane Ravacley, boulanger de Besançon, ce lundi vers 17h00. Ce dernier qui se trouvait en forme hier, a fait un malaise ce mardi 12 janvier 2021 vers 8h30. Il a été conduit aux urgences après plus d'une semaine grève de la faim.

Covid-19 : la Bourgogne Franche-Comté, deuxième région la plus touchée par la hausse des décès lors de la 2e vague

Selon une étude de l'Insee publiée le 11 janvier 2021, entre le 1er septembre et le 28 décembre 2020, 11 976 décès, toutes causes confondues, ont été enregistrés en Bourgogne-Franche-Comté, soit 25 % de plus qu’en 2019 et 27 % de plus qu’en 2018. La Bourgogne Franche-Comté est la deuxième région la plus impactée par la hausse des décès lors de la 2e vague. Cette évolution est toutefois encore provisoire et sera révisée à la hausse dans les prochaines semaines.

Boulanger de Besançon en grève de la faim depuis 9 jours : « Non, je ne suis pas suicidaire, je fais attention »

Après 9 jours de grève de la faim pendant lesquels Stéphane Ravacley s'est nourri exclusivement de bouillons, et 8kg en moins, nous lui avons rendu visite lundi 11 janvier dans son fournil de la rue Rivotte à Besançon pour prendre de ses nouvelles ainsi que celles de Laye Traoréiné, son apprenti guinéen.

Sondage – Pensez-vous que la grève de la faim de Stéphane Ravacley est utile pour éviter l’expulsion de son apprenti guinéen ?

Depuis le 3 janvier dernier, Stéphane Ravacley, boulanger à Besançon est en grève de la faim pour protester contre l'expulsion de son apprenti guinéen Laye Fadé Traoréiné. Pensez-vous que cette action est utile au jeune homme pour rester à Besançon et éviter l'expulsion ?
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -2
nuageux
le 15/01 à 21h00
Vent
2.54 m/s
Pression
1028 hPa
Humidité
98 %

Sondage