Élections départementales : ce qui change en 2015

Publié le 10/02/2015 - 12:04
Mis à jour le 16/03/2015 - 21:37

Après la législative partielle très mouvementée dans le Doubs, il faut commencer à se plonger dans les élections départementales. Elles se dérouleront les 22 et 29 mars 2015. Cette année est particulière puisque d'une part, pour la première fois, la population devra élire un binôme homme-femme. D'autre part, on ne dira plus "conseil général" mais "conseil départemental". Et ce n'est pas tout… 

 ©
©

Ce qui change pour tous les départements de France

Les 22 et 29 mars 2015, les Français devront voter, non pas pour un conseiller général par canton, mais pour élire deux conseillers départementaux par canton, soit un binôme homme-femme. Il s'agira donc d'un scrutin binominal à deux tours au lieu d'un scrutin uninominal à deux tours. 

Pour respecter la parité, les conseils départementaux seront constitués de 19 hommes et 19 femmes, soit 38 conseillers départementaux. 

Ce qui ne change pas, ce sont les missions du conseil départemental : l'action sociale, les transports, le tourisme et l'économie, l'insertion et l'emploi, l'éducation, l'environnement, la culture, le sport, le logement, les routes et les infrastructures, les aides aux communes et le très haut débit. 

Le nombre de cantons varient selon le département

  • Le Doubs : A partir du 22 mars prochain, le département du Doubs sera composé de 19 cantons contre 35 cantons suite au redécoupage cantonal de 2014 prenant effet aux élections départementales.
  • Le Jura : Ce département comptait 34 cantons depuis 1973. Dès cette année, ce nombre est réduit à 17.
  • La Haute-Saône : Dans le 70, le nombre de cantons passera de 32 à 17. 
  • Le Territoire de Belfort : Dans ce département, le nombre de cantons passera de 15 à 92 lors de l'élection.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Premier confinement : les habitants moins victimes d’une dégradation financière en Bourgogne-Franche-Comté

Selon une étude de l’Insee publié le 4 mai 2021, près de 20 % des personnes de plus de 15 ans en Bourgogne-Franche-Comté estiment que leurs finances se sont dégradées lors du premier confinement du printemps 2020 mis en place pour juguler l’épidémie de la Covid-19. Tous les salariés n’ont pas pu bénéficier du travail à distance et des dispositifs de maintien dans l’emploi.

Haute-Saône : les projets d’arrêtés annuels précisant les conditions de chasse 2021-2022 étudiés

Fabienne Balussou, préfète de la Haute-Saône, a réuni mardi 4 mai les membres de la Commission départementale de la chasse et de la faune sauvage (CDCFS). Cette réunion avait pour objectif de recueillir l’avis de la commission sur les projets d’arrêtés annuels précisant les conditions de chasse pour la saison 2021-2022 qui s’ouvrira pour certaines espèces dès le 1er juin.

RN57 et Les Vaîtes : Allenbach demande « un réferendum multi-questions » à Anne Vignot

Groupes de travail, concertations, études d'expert, commissions, conférences citoyennes… Depuis l'arrivée d'Anne Vignot aux manettes de la ville, nous lisons très régulièrement ce type de mots pour tenter d'avancer sur divers projets. Le président du Mouvement Franche-Comté, ex-candidat à la mairie de Besançon, demande à la maire d'organiser un référendum notamment sur les questions de la RN57 et des Vaîtes "pour simplifier les choses".

Sondage – Quelle est la première chose que vous ferez le 19 mai ?

Le 19 mai 2021, commencera la deuxième étape du déconfinement avec la réouverture des terrasses des cafés et des restaurants, la réouverture des magasins, des musées, des salles de spectacle, des cinémas avec une jauge maximum et des établissements sportifs de plein air. Et vous, ce jour-là, que comptez-vous faire ?
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.31
légère pluie
le 07/05 à 0h00
Vent
5.96 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
98 %

Sondage