En Bourgogne Franche-Comté, seuls deux départements comptent de plus en plus d’habitants

Publié le 29/12/2023 - 12:02
Mis à jour le 29/12/2023 - 09:36

ÉTUDE INSEE • Au 1er janvier 2021, la Bourgogne-Franche-Comté compte 2.800.194 habitants selon une dernière étude de l’Insee publiée le 28 décembre 2023. En six ans, sa population a légèrement baissé alors qu’elle a augmenté en France métropolitaine. Dans la région, les départements du Doubs et de la Côte-d’Or gardent encore une dynamique démographique positive.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

Au 1er janvier 2021, 2.800.194 personnes vivent en Bourgogne-Franche-Comté. La région représente 4,3 % de la population de France métropolitaine. Entre 2015 et 2021, la population baisse légèrement alors qu’elle continuait à augmenter entre 2010 et 2015. Ce retournement est la conséquence d’un solde naturel déficitaire. Le vieillissement de la population conduit à un nombre de décès supérieur à celui des naissances. Le déficit naturel se conjugue à un solde migratoire négatif depuis une dizaine d’année.

Seulement deux départements en dynamique positive

Le Doubs et la Côte-d’Or sont les seuls départements en croissance démographique

Entre 2015 et 2021, le Doubs et la Côte-d’Or sont les deux seuls départements de la région à gagner encore des habitants. Ils le doivent notamment à un solde naturel toujours positif grâce à la jeunesse de leur population. La croissance démographique du Doubs, supérieure à celle de la Côte-d’Or, est comparable à la moyenne nationale.

Dans le Jura et en Haute-Saône, la population baisse modérément et sur un rythme continu. La baisse s’amplifie, en revanche, dans l’Yonne et en Saône-et-Loire. Pour ce dernier, la population se rapproche de celle du Doubs.

Le Territoire de Belfort continue de perdre des habitants à un rythme relativement rapide entre 2015 et 2021 alors qu’il en gagnait entre 2010 et 2015.

La Nièvre connaît une décroissance démographique depuis plus d’une cinquantaine d’années, désormais parmi les plus importantes de France avec la Martinique, la Haute-Marne et la Meuse.

Dijon et Besançon, toujours en croissance

La population continue d’augmenter à Dijon et Besançon, et dans leurs agglomérations. Elle progresse également dans la plupart des intercommunalités alentour. Sens et Mâcon profitent toujours du dynamisme de l’Île-de-France et d'Auvergne-Rhône-Alpes.

Bénéficiant de la proximité avec la Suisse et de l’installation de nouveaux arrivants, les intercommunalités proches de la frontière, en premier lieu celle de Pontarlier, connaissent un fort dynamisme démographique. D’autres agglomérations, comme celles de Dole et de Chalon-sur-Saône, gagnent également des habitants.

À l’inverse, le Grand Belfort ainsi que Nevers Agglomération et CA Beaune, Côte et Sud perdent respectivement 4.400, 2.100 et 1.900 habitants entre 2015 et 2021.

Enfin, la baisse démographique s’accentue dans les intercommunalités isolées ou situées dans des zones économiquement fragilisées. C’est le cas par exemple pour celles de Creusot Montceau-les-Mines, Puisaye-Forterre, et Sud Nivernais.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Société

Le Sénat approuve l’inscription de l’IVG dans la Constitution, le Congrès réuni lundi

Les sénateurs ont largement voté mercredi 28 février 2024 en faveur de l’inscription de l’IVG dans la Constitution en des termes identiques à ceux de l’Assemblée, assurant de ce fait une "liberté garantie" aux femmes d’avoir recours à l’avortement. Cette modification de la Constitution doit désormais être soumise au Congrès qui se réunira dès lundi à Versailles.

Salon de l’agriculture à Paris : la brasserie Les 2 Fûts veut “démocratiser” la bière artisanale

À l’occasion de la 60e édition du Salon international de l’agriculture à Paris qui se déroule en ce moment jusqu’au 3 mars 2024, l’équipe de maCommune.info a rendu visite ce mardi 27 janvier 2024 à Loïc Fusillier, co-fondateur de la micro-brasserie bisontine Les 2 Fûts.

Salon du chiot à Besançon : la Ville “pas favorable à ce type d’événement”

AJOUT RÉACTION VILLE • Ce week-end à Micropolis se tiendra le Salon du chiot, qui proposera la vente de chiots et de chatons. Un événement qualifié de "foire à la souffrance" par les associations engagées dans la défense du bien-être animal qui dénoncent l’organisation d’un tel salon et demande son annulation. Une pétition a été lancée en ligne...

Le projet de Maison des femmes pour l’égalité à Besançon se concrétise

Dans le cadre de la future Maison des femmes pour l’égalité qui sera implantée à Besançon, le centre d’information sur les droits des femmes et des familles du Doubs et Solidarité Femmes organisent l'inauguration de l’association de préfiguration le dimanche 10 mars 2024 au Grand Kursaal de Besançon.

SIA 2024 : l’agriculture en Bourgogne Franche-Comté est “aussi forte que la filière auto”

Comme chaque année, la Région Bourgogne - Franche-Comté élit domicile temporaire le Salon international de l’agriculture à Paris pendant neuf jours dans le but de promouvoir les produits, les producteurs et éleveurs de son territoire. C’est dans le pavillon 3 mardi 27 février 2024 que nous avons rencontré Christian Morel, vice-président de la Région en charge de l’agriculture, de la viticulture et de l’agroalimentaire.

Besançon : plus de 13.300 dépôts sauvages ramassés en 2023, près de 500 en 2024…

QUOI DE NEUF À BESAC ? • En 10 ans, le nombre de dépôts sauvages s’est multiplié par 10 à Besançon, comme partout en France, un fléau qui coûte très cher aux collectivités. C’est le sujet de notre rubrique Quoi de neuf à Besac ? de ce mois de février 2024, avec Marie Zéhaf, conseillère municipale déléguée à la Voirie.

Soins dans l’Arc jurassien franco-suisse : une baisse du nombre de médecins du côté français

Dans le cadre d’un cycle de travail sur la santé, l’Observatoire statistique transfrontalier de l'Arc jurassien (OSTAJ) a publié le 27 février 2024 une nouvelle étude consacrée à l’offre de soins sur le territoire. Les chiffres reflètent particulièrement des tendances démographiques et structurelles différentes de part et d'autre de la frontière.

À Besançon, une brigade de police intervient désormais dans les transports en commun

À l’occasion du lancement du dispositif de Force d’action républicaine (FAR) le mardi 26 février 2024 à Besançon, la police nationale a présenté la nouvelle Brigade de sécurité des transports en commun (BSTC) mise en place depuis janvier 2024 dans la capitale comtoise. Les agents affectés à cette brigade auront pour principales missions de sécuriser les transports et rassurer la population.

L’inscription de l’IVG dans la Constitution française sera-t-elle votée par le Sénat ?

Le Sénat se prononcera mercredi 28 février 2024 après-midi sur l'inscription de l'IVG dans la Constitution, un vote rendu très incertain par les réticences de la droite et qui pourrait bouleverser le calendrier parlementaire de la réforme. C'est l'étape la plus périlleuse de la révision constitutionnelle promise par le président de la République, Emmanuel Macron : l'exécutif ne pourra la faire aboutir sans un vote majoritaire des 348 parlementaires du Palais du Luxembourg.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.02
peu nuageux
le 29/02 à 21h00
Vent
1.43 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
89 %