En France, polémique autour de l'entrée du pronom "iel" dans le Robert

Publié le 17/11/2021 - 17:19
Mis à jour le 17/11/2021 - 17:35

C’est un nouveau venu sur le site internet du dictionnaire Robert qui suscite la polémique en France : « iel ». Cet ajout a été critiqué notamment par le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer, en plein combat contre le « wokisme ». Mais la direction du dictionnaire se défend de tout militantisme.

Ajouté il y a quelques semaines sur le site du Robert, "iel" est un "pronom personnel sujet de la troisième personne du singulier et du pluriel, employé pour évoquer une personne quel que soit son genre", selon la définition sur le site.

Apparus sur les réseaux sociaux – tendance venant des Etats-Unis, ce pronom est utilisé par ceux qui ne s’identifient pas au genre masculin ou féminin ou ne veulent pas choisir (pour mieux comprendre la notion de genre, lire : LGBTQI +, que signifie ce sigle, lettre par lettre ?). En mai 2021, le réseau social Instagram annonçait d’ailleurs que les utilisateurs pourraient dorénavant indiquer le pronom (il/elle/iel, etc) par lequel ils souhaitaient être identifiés sur leur profil.

Capture d'écran de la page https://dictionnaire.lerobert.com/definition/iel du Petit Robert en ligne. © Le Petit Robert

"L’écriture inclusive n’est pas l’avenir de la langue française"

Cet ajout par Le Petit Robert a soulevé une polémique en France, le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, tweetant notamment que "l’écriture inclusive n’est pas l’avenir de la langue française".

Il faut dire que cet ajout au Robert intervient en plein débat en France sur la "culture woke", "woke" étant un terme anglais signifiant "éveillé", le "wokisme" étant donc par extension un état d’éveil face à l’injustice, un courant militant pour la protection des minorités. Un courant qui, selon Jean-Michel Blanquer, est un "obscurantisme". "Certaines idéologies fragmentent les sociétés, singulièrement les sociétés occidentales, républicaines et démocratiques comme la nôtre. Il faut savoir regarder ce qui vient saper la démocratie et saper la République. Le wokisme est clairement cela", expliquait-il fin octobre sur Europe 1.

Le ministre a d’ailleurs lancé un "observatoire républicain chargé de lutter contre le wokisme" et la "cancel culture". 

"Observer l’évolution d’une langue française en mouvement et d’en rendre compte"

Mais pour Le Robert, il n’y a aucun militantisme dans l’ajout de "iel" sur son site internet.

Dans un communiqué, son directeur général, Charles Bimbenet, explique que si l’usage du "iel" est "encore relativement faible", "depuis quelques mois, les documentalistes du Robert" ont constaté qu’il était de plus en plus utilisé.

"De surcroît, le sens du mot iel ne se comprend pas à sa seule lecture […] et il nous est apparu utile de préciser son sens pour celles et ceux qui le croisent, qu’ils souhaitent l’employer ou au contraire… le rejeter", écrit-il.

Et de rappeler que "la mission du Robert est d’observer l’évolution d’une langue française en mouvement, diverse, et d’en rendre compte. Définir les mots qui disent le monde, c’est aider à mieux le comprendre".

"N’en déplaise à certains, Le Robert n’a pas été subitement atteint de 'wokisme' aigu, un mot non transparent (pas encore défini, ndlr) dont nous vous promettons bientôt la définition", a-t-il conclu, non sans une pointe d’ironie.

(AFP)

1 Commentaire

A force de jouer avec le feu ( en laissant faire et dire n'importe quoi sur l'homosexualité ) cela devait arriver......et c'est pas fini. On arrive a des dérives et je pense que pour la continuité de l'espèce, la race humaine à du souci à se faire.
Publié le 18 novembre 2021 à 14h34 par robert macarena • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

Société

En 2 ans, les plaintes pour violences conjugales ont explosé dans le Doubs. Entretien avec Étienne Manteaux, procureur de Besançon

EXCLUSIF • Quatre homicides en 2022, une hausse de 69% des faits graves, une hausse de 72% des faits de harcèlement et de menace le tout entre 2019 et 2022 dans le Doubs. Le département fait partie de ceux qui comptent le plus violences conjugales en France alors que l’on compte entre 120 et 130 homicides dans la sphère conjugale l’année dernière sur les 66 millions d’habitants… On en parle avec le procureur de la République de Besançon Étienne Manteaux en ce début d'année 2023.

Ukraide à Besançon : un camion d’aides humanitaires envoyé tous les 15 jours en Ukraine

SOLIDARITÉ • Depuis le 24 février 2022, jour de l’invasion de la Russie en Ukraine, les Drs Patrice Gayet et Pierre-Charles Henry, médecins à la clinique Saint-Vincent, ont créé l’association Ukraide pour venir en aide aux hospitalisés ukrainiens. Depuis près d’un an, un camion de 40 tonnes est envoyé tous les 15 jours… Interview avec Patrice Gayet, chirugien engagé.

Vandalisme de la Statue Victor Hugo à Besançon : " Un épilogue sinistre qui n’aurait jamais dû avoir lieu "

À quelques jours du jugement des deux étudiants soupçonnés d’avoir repeint le visage en blanc de la statue de Victor Hugo, oeuvre de Ousmane Sow, en novembre 2022 à Besançon, Béatrice Soulé, compagne du sculpteur sénégalais, parle d’"une polémique qui n’avait aucune raison d’être" dans un communiqué du 24 janvier 2023.

Sondage – Inflation des produits alimentaires : avez-vous changé vos habitudes ?

Sur un an, les prix des produits de grande consommation vendus dans la grande distribution ont augmenté de 12% selon l'Insee. Cette tendance à la hausse, qui dure depuis plusieurs mois, change les habitudes de consommation de nombreux Français qui cherchent à préserver leur pouvoir d’achat en achetant parfois moins et moins cher. Et vous, avez-vous changé vos habitudes lorsque vous faites vos courses ? C’est notre sondage de la semaine.

La Ville de Besançon dévoile les grands projets d’aménagement 2023

Parmi les diverses réalisations prévues, la Ville de Besançon a mis l’accent sur la rénovation des écoles et des crèches et la gestion de l’espace publique "pour qu’il soit plus attractif". Cela implique une "transformation profonde de notre ville sur une transition qui doit répondre aux enjeux écologiques et sociaux actuels" a indiqué la maire de Besançon. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -3.32
couvert
le 27/01 à 0h00
Vent
2 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
95 %