En France, polémique autour de l'entrée du pronom "iel" dans le Robert

Publié le 17/11/2021 - 17:19
Mis à jour le 17/11/2021 - 17:35

C’est un nouveau venu sur le site internet du dictionnaire Robert qui suscite la polémique en France : « iel ». Cet ajout a été critiqué notamment par le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer, en plein combat contre le « wokisme ». Mais la direction du dictionnaire se défend de tout militantisme.

Ajouté il y a quelques semaines sur le site du Robert, "iel" est un "pronom personnel sujet de la troisième personne du singulier et du pluriel, employé pour évoquer une personne quel que soit son genre", selon la définition sur le site.

Apparus sur les réseaux sociaux – tendance venant des Etats-Unis, ce pronom est utilisé par ceux qui ne s’identifient pas au genre masculin ou féminin ou ne veulent pas choisir (pour mieux comprendre la notion de genre, lire : LGBTQI +, que signifie ce sigle, lettre par lettre ?). En mai 2021, le réseau social Instagram annonçait d’ailleurs que les utilisateurs pourraient dorénavant indiquer le pronom (il/elle/iel, etc) par lequel ils souhaitaient être identifiés sur leur profil.

Capture d'écran de la page https://dictionnaire.lerobert.com/definition/iel du Petit Robert en ligne. © Le Petit Robert

"L’écriture inclusive n’est pas l’avenir de la langue française"

Cet ajout par Le Petit Robert a soulevé une polémique en France, le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, tweetant notamment que "l’écriture inclusive n’est pas l’avenir de la langue française".

Il faut dire que cet ajout au Robert intervient en plein débat en France sur la "culture woke", "woke" étant un terme anglais signifiant "éveillé", le "wokisme" étant donc par extension un état d’éveil face à l’injustice, un courant militant pour la protection des minorités. Un courant qui, selon Jean-Michel Blanquer, est un "obscurantisme". "Certaines idéologies fragmentent les sociétés, singulièrement les sociétés occidentales, républicaines et démocratiques comme la nôtre. Il faut savoir regarder ce qui vient saper la démocratie et saper la République. Le wokisme est clairement cela", expliquait-il fin octobre sur Europe 1.

Le ministre a d’ailleurs lancé un "observatoire républicain chargé de lutter contre le wokisme" et la "cancel culture". 

"Observer l’évolution d’une langue française en mouvement et d’en rendre compte"

Mais pour Le Robert, il n’y a aucun militantisme dans l’ajout de "iel" sur son site internet.

Dans un communiqué, son directeur général, Charles Bimbenet, explique que si l’usage du "iel" est "encore relativement faible", "depuis quelques mois, les documentalistes du Robert" ont constaté qu’il était de plus en plus utilisé.

"De surcroît, le sens du mot iel ne se comprend pas à sa seule lecture […] et il nous est apparu utile de préciser son sens pour celles et ceux qui le croisent, qu’ils souhaitent l’employer ou au contraire… le rejeter", écrit-il.

Et de rappeler que "la mission du Robert est d’observer l’évolution d’une langue française en mouvement, diverse, et d’en rendre compte. Définir les mots qui disent le monde, c’est aider à mieux le comprendre".

"N’en déplaise à certains, Le Robert n’a pas été subitement atteint de 'wokisme' aigu, un mot non transparent (pas encore défini, ndlr) dont nous vous promettons bientôt la définition", a-t-il conclu, non sans une pointe d’ironie.

(AFP)

1 Commentaire

A force de jouer avec le feu ( en laissant faire et dire n'importe quoi sur l'homosexualité ) cela devait arriver......et c'est pas fini. On arrive a des dérives et je pense que pour la continuité de l'espèce, la race humaine à du souci à se faire.
Publié le 18 novembre 2021 à 14h34 par robert macarena • Membre

Un commentaire

  • macarena@orange.fr dit :

    A force de jouer avec le feu ( en laissant faire et dire n’importe quoi sur l’homosexualité ) cela devait arriver……et c’est pas fini. On arrive a des dérives et je pense que pour la continuité de l’espèce, la race humaine à du souci à se faire.

Laisser un commentaire

Société

Top départ du dispositif de Force d’action républicaine à Planoise

Aux côtés de Maubeuge et de Valence, Besançon fait partie des territoires retenus par le gouvernement pour expérimenter le nouveau dispositif Force d’action républicaine (FAR). Ce mardi 27 février 2024, à la préfecture du Doubs et en présence des représentants de l’État, le préfet Gilles Clavreul, coordonnateur de ce dispositif, a présenté les objectifs. 

Les cancoillottes primées au Salon de l’agriculture de Paris

Après l'obtention de son IGP en mai 2022, la cancoillotte s’est cette fois distinguée lundi 26 février 2024 au Salon international de l’agriculture de Paris dans le cadre du concours agricole. Plusieurs produits ont été récompensés de médailles d’or, argent, et bronze. Découvrez le palmarès. 

Une matinée avec les Restos du cœur de Besançon-Chalezeule

Grand format • À quelques jours de la collecte nationale des 1er, 2 et 3 mars 2024, nous avons suivi durant une matinée les bénévoles du centre Besançon-Chalezeule. De la ramasse à la distribution, en passant par les ateliers, les activités ne manquent pas aux Restos du coeur qui espèrent toujours plus de bénévoles.

Les saucisses de Morteau et de Montbéliard primées au Concours général agricole 2024 

Ce dimanche 25 février 2024 s'est déroulé dans le cadre du Salon international de l’agriculture, le concours général agricole. Au cœur de cette compétition les saucisses de Morteau et de Montbéliard, fiertés du terroir franc-comtois, ont une nouvelle fois brillé !

172 millions d’euros investis par l’agence de l’eau au 3e trimestre 2023

Au cours du troisième trimestre 2023, l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse a accompagné près de 1.700 projets portés par les collectivités, entreprises, agriculteurs et associations pour améliorer la qualité des eaux et des milieux aquatiques dans les bassins Rhône-Méditerranée et de Corse. Des investissements dynamiques et "à la hauteur des enjeux pour l’eau dans le contexte de changement climatique" pour l’agence de l’eau.

Deux ans de soutien à l’Ukraine pour l’association UKRaide

Le 24 février 2024 a marqué les deux ans du lancement de l’opération militaire spéciale russe contre l’Ukraine. Une guerre qui ne respecte pas le droit international et qui vise inlassablement des infrastructures non militaires telles que les écoles, les jardins d’enfants, les logements de particuliers ou encore les hôpitaux. En 2024, l’association UKRaide poursuit sa mobilisation en continuant d’acheminer des camions d’aide en Ukraine.

Quatorze jeunes franc-comtois récompensés au salon de l’agriculture

Le 25 février 2024, une quinzaine franc-comtois, venus du Jura et du Doubs, aura l’opportunité de se rendre au Salon international de l’agriculture à Paris. Soutenus par la MSA (mutualité sociale agricole), ils pourront présenter leur projet à tous les visiteurs ce dimanche.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 1.16
peu nuageux
le 28/02 à 6h00
Vent
1.84 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
92 %