Eurockéennes 2019 : Suprême NTM, Slash, Weezer, Petit Biscuit et Jain à Belfort

Publié le 14/12/2018 - 14:48
Mis à jour le 14/12/2018 - 14:48

Les légendes du rap français de Suprême NTM seront à Belfort pour le festival des Eurockéennes, du 4 au 7 juillet, en compagnie de Slash, Jain, Petit Biscuit et Weezer, ont annoncé vendredi les organisateurs.

48375492_2883954861630414_8159293365284765696_n
48375492_2883954861630414_8159293365284765696_n
PUBLICITÉ

Après une trentième édition record, attirant 135.823 festivaliers, les Eurockéennes de Belfort, créées en 1989, ont une nouvelle fois opté pour une programmation associant légendes, musiques actuelles et découvertes.

Suprême NTM revient sur la presqu’île du Malsaucy en 2019. Le dernier passage du groupe de JoeyStarr et Kool Shen, qui doit sortir un nouvel album en 2019, remonte à 1998. « C’est une vraie machine de guerre sur scène », annonce Kem Lalot, programmateur du festival.

Les DJs américains de The Chainsmokers prendront le relais des rappeurs pour conclure une « grosse soirée » du jeudi, selon les organisateurs. L’autre grande star à venir électrifier les « Eurockéens' »  sera Slash, le
guitariste du groupe Gun’s n Roses. Les rockeurs de Stray Cats, qui fêtent leurs 40 ans en 2019, complète le groupe des têtes d’affiche. La scène rock sera complétée de Weezer, Interpol, John Butler trio et des metalleux de Parkway drive.

Cette édition 2019 accueille également les étoiles féminines Jeanne Added, Angèle et Jain. Elles seront accompagnées du nouveau projet de Christine & the Queens. La scène francophone met la star montante de l’électro Petit biscuit à l’honneur, qui ne fait que deux dates dans l’Hexagone en 2019. « On a pris le pari de lui laisser la clôture de la grande scène le vendredi », précise Kem Lalot.

Côté rap, on note aussi la présence de Romeo Elvis, de Columbine ou encore des Américains de Suicideboys. Idles conclut cette première salve de 17 noms pour l’édition 2019.

Infos +

  • Le budget du festival belfortain s’élève à 9,3 millions d’euros, dont 40% sont consacrés aux cachets artistiques et 31% à la sécurité. « On a décidé de réaffirmer notre statut de 100% associatif », a conclu Jean-Paul Roland, le directeur, face à un secteur en pleine mutation, marqué par l’arrivée de grands groupes du divertissement.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -2.41
ciel dégagé
le 20/03 à 6h00
Vent
2.27 m/s
Pression
1032.97 hPa
Humidité
88 %

Sondage