Eve Boutique fête son 50e anniversaire à Besançon : retour sur l'histoire d'un commerce incontournable du centre-ville…

Publié le 18/04/2019 - 15:38
Mis à jour le 07/05/2019 - 16:04

Ouverte depuis 1969 rue des Granges à Besançon, Eve Boutique, une entreprise familiale spécialisée dans la lingerie féminine, a traversé les modes et les époques, du corset au soutien-gorge sans armature en passant par le maillot de bain… Aurélie, la petite-fille et actuelle propriétaire nous parle de ces 50 dernières années du haut de ses 38 ans...

Denise Gorlin a ouvert Eve Boutique pour la première fois en avril 1969. "Avant, le magasin s'appelait Coquibus et vendait des corsets puis ma grand-mère Denise a ouvert Eve Boutique", nous raconte Aurélie Demesmay-Trouillot, petite-fille de la fondatrice et actuelle propriétaire du commerce. C'est en 1971 que Martine Demesmay, fille de Denise, a commencé à travailler à la boutique dès l'âge de 18 ans. Elle reprend l'affaire au début des années 90, "quand ma grand-mère a pris sa retraite", précise Aurélie.

Aujourd'hui, la troisième génération a pris le relais : Aurélie travaille chez Eve Boutique depuis 2006 et est propriétaire des lieux depuis 6 ans. Elle a aujourd'hui 38 ans. "Je n'avais pas du tout prévu de reprendre la boutique, j'ai fait des études de droits et en communication…" explique-t-elle. "

Quelles différences entre hier et aujourd'hui dans la lingerie ?

"On a pu constater une évolution très importante de la morphologie des femmes", nous répond d'emblée Aurélie, "il y a 20 ans, avoir un bonnet D était rare, aujourd'hui, c'est une taille très courante".

Les marques de lingerie se sont également développées. "Aujourd'hui on a beaucoup plus de choix de marques, de couleurs, de matières, de tailles", souligne Aurélie, "avant, les soutien-gorge étaient rigides, aujourd'hui ils permettent un bon maintien de la poitrine."

Si le secteur de la lingerie a toujours eu un petit train de retard, c'est pour suivre l'évolution de la société et des modes. Aujourd'hui, les marques s'adaptent au corps des femmes ainsi qu'à leur mode de vie et aux vêtements qu'elles portent. "La gaine par exemple était très épaisse et dur, aujourd'hui, elle peut se porter sous des matières fines puisqu'elle est plus souple et légère et maintient toujours autant", explique Aurélie.

Eve Boutique a-t-elle connu des périodes de crises ?

"Non, pas spécialement", affirme la gérante, "cependant, nous avons observé des différences de fréquentations notables en particulier ces 20 dernières années".

Aurélie fait notamment référence à l'installation des bornes piétons interdisant aux voitures de circuler au centre-ville il y a près de 15 ans.

Elle a également constaté une baisse de la fréquentation suite au déménagement de l'hôpital St Jacques. "C'était tout de même 1 200 salariés susceptibles de consommer au centre-ville !", indique-t-elle.

Enfin "on sent une baisse de la fréquentation depuis le 17 novembre 2018 entre les manifestations des Gilets jaunes tous les samedis, la baisse du pouvoir d'achat, la morosité ambiante, il y a également l'impôt à la source qui a dû faire peur en début d'année", observe Aurélie qui reste malgré tout positive.

Quelles difficultés pour une boutique de lingerie ?

Eve Boutique vend de la lingerie mais aussi des maillots de bain et des sous-vêtements chauds pour les femmes et les hommes. Si la gamme peut être large en fonction des saisons, sa fréquentation dépendra beaucoup du climat météorologique et du climat social. "Si le printemps est froid et pluvieux, on ne vendra pas de maillots de bain, si l'hiver est chaud, on ne vendra pas de robes de chambres par exemple", décrit la propriétaire.

Cette année, Aurélie et son équipe "croisent les doigts pour que l'été soit chaud !"

Objectif 2020 : une boutique 3.0 !

Environ tous les 10 ans, Eve Boutique fait peau neuve pour suivre les tendances. Si en 1969, la lingerie était soigneusement cachée dans des boîtes rangées par pudeur voulue par l'époque, en 2019, elle est délicatement exposée aux yeux de tous (et sans doute pour le bonheur de tous !) dans la boutique.

Et pour aller plus loin, Aurélie souhaite faire de Eve Boutique, un commerce 3.0 d'ici 2020. "Avec tout ce qui est possible sur internet aujourd'hui, j'ai envie de transformer la boutique et suivre l'air du temps"… et c'est tout ce que nous dévoilera Aurélie sur son projet.

Eve Boutique en quelques dates clés… et récompenses !

  • Avril 1969 : ouverture d'Eve Boutique par Denise Gorlin
  • 1971 : sa fille, Martine Demesmay travaille au magasin avant de le reprendre début 90
  • 1980 : premier défilé organisé par Eve Boutique à Besançon
  • Juin 1987 : incendie grave du magasin (le magasin est déplacé temporairement au Centre St Pierre) avant de rouvrir fin 1987
  • 1990 : Eve Boutique reçoit le Mercure d'Or
  • 1995 : nouvelle récompense "Madame commerce de France"
  • 1997 : dernier défilé organisé par Eve Boutique à Besançon
  • 2006 : Aurélie, la petite-fille de Denise, reprend le commerce en 2013
  • Depuis 2009 : Eve Boutique a la Chartes qualité
  • 2015, 2016, 2018 et 2019 : lauréate du Top 100 des meilleures boutiques de lingerie de France (pas d'élection en 2017)
  • Avril 2019 : Eve Boutique fête son 50e anniversaire !

Infos +

  • Eve Boutique compte aujourd'hui 10 à 15 000 références en magasin selon la saison et pas moins de 80 marques.

Infos pratiques

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

L’entreprise Sophysa prévoit un nouveau bâtiment de 5.700 m2 d’ici 2022 à Temis

Spécialisée en valves neurologiques et en systèmes de monitoring de la pression intracrânienne, l'entreprise est installée depuis 2007 sur le site de Temis à Besançon. Cette dernière a prévue de s'agrandir avec la construction d'un second bâtiment de 5.700 m2, apprend-on ce mois de janvier 2021. Objectif ? "Tripler la capacité de production", selon Philippe Nègre, dirigeant de Sophysa.

Plus de 4 % d’inflation en 2021 des complémentaires santé : l’UFC Que choisir demande au gouvernement d’agir

Alors que ce début d’année est marqué par le déploiement du 100 % santé aux audioprothèses, l’UFC-Que Choisir dénonce dans un communiqué du 21 janvier 2021 une nouvelle forte hausse des tarifs des complémentaires santé en 2021, "difficile à justifier alors que la crise sanitaire leur a paradoxalement été favorable". Pour permettre aux consommateurs de tirer pleinement profit de la résiliation à tout moment, l’association demande au gouvernement d’agir "pour améliorer la comparabilité des offres, toujours défaillante."

Appel à projets : recyclage du foncier des friches en Bourgogne Franche-Comté

Avec un fonds friche doté de 300M€, le Plan de relance donne l’opportunité d’accompagner les territoires sur le recyclage foncier des espaces artificialisés. 7,4 M€ sont mobilisables en Bourgogne Franche-Comté, sur les deux années à venir, et donneront lieu à deux éditions d’appel à projets. Les dossiers de demande de subventions sont à déposer au plus tard le lundi 15 mars 2021 minuit.

Conjoncture du mois de décembre 2020 : « des prévisions prudentes »

La Banque de France vient d'éditer une note de conjoncture (enquête auprès des dirigeants d'entreprises sur leur niveau d’activité) pour le mois de décembre 2020. La production industrielle progresse en fin d'année. Les carnets s’étoffent mais demeurent insuffisants. Une baisse est attendue. Les services enregistrent une faible hausse d’activité, à l’exception de la restauration, lourdement affectée par le reconfinement. Les prévisions sont prudentes.

 

Endettement des entreprises : comment les aider ?

En Bourgogne Franche-Comté, près de 20 000 entreprises ont bénéficié d’un PGE (Prêt Garanti par l’Etat). Emprunt qu'il faudra bien rembourser. Alors que l’activité tourne encore au ralenti dans plusieurs secteurs, la Banque Populaire BFC tente d’aider au mieux ces entreprises et leurs prêts avec sa « BOX PGE »…
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.78
nuageux
le 22/01 à 12h00
Vent
5.42 m/s
Pression
993 hPa
Humidité
88 %

Sondage