FEMTO-ST : détecter les problèmes de coagulation en 60 minutes

Publié le 29/06/2019 - 08:40
Mis à jour le 14/08/2019 - 11:17

Les chercheurs du FEMTO-ST (Besançon) et de l’Université de Genève ont mis au point « BlooDe », un appareil permettant de détecter des problèmes de coagulation des patients.

 ©
©

Diverses maladies, génétiques ou non, peuvent provoquer des hémorragies ou des thromboses parfois mortelles.

Reproduire artificiellement la circulation sanguine

Afin de pouvoir détecter efficacement et en amont d’éventuelles déficiences de l’hémostase d’un sujet, des chercheurs de l’Université de Genève (UNIGE), de l’Université de Franche-Comté en partenariat avec les hôpitaux universitaire de Dijon, Besançon,Genève ont mis au point un appareil – BlooDe – permettant d’étudier la capacité de colmatage des plaquettes.

En reproduisant artificiellement la circulation sanguine et des brèches dans les parois des vaisseaux, ce dispositif permet de tester les plaquettes du patient en moins d’une heure et avec une précision suffisante, tout en n’utilisant que quelques millilitres de sang.

Au plus près des conditions réelles de circulation du sang

Les scientifiques de l’UNIGE et de l’UFC Franche-Comté se sont associés pour mettre au point cet appareil permettant d’analyser rapidement le travail des plaquettes de chaque patient, grâce à un financement dans le cadre du programme Interreg Suisse-France 2014-2020 d’un montant de 445’000 euros (fonds européens, et fédéraux et cantonaux en Suisse).

«Il nous fallait recréer un système qui non seulement reproduit le mouvement du sang liquide, mais aussi des brèches dans la paroi des vaisseaux,» explique Wilfrid Boireau, directeur du Département de Micro Nano Sciences et Systèmes (MN2S) de l’institut FEMTO-ST (UFC – CNRS). En effet, lorsque le sang quitte le vaisseau sanguin à cause d’une brèche, il rencontre de nouveaux éléments qui déclenchent le «système d’alarme» permettant aux plaquettes d’intervenir pour colmater la brèche.

Un relais industriel prévu en 2021

Le prototype de BlooDe a passé avec succès les premiers tests en laboratoire auxquels il a été soumis, avec dessangs normaux, modifiés ou provenant de patients. Afin d’envisager une validation clinique à grande échelle et une commercialisation, les chercheurs travaillent aujourd’hui sur l’amélioration de certains de ses composants, notamment les cartouches, et débutent le scale-up en vue d’une production industrielle.

Une utilisation en conditions médicales réelles est également en cours. «Notre objectif est d’obtenir le relais d’ici 2021 d’une industrie spécialisée dans les appareils in vivo, afin de pouvoir commercialiser BlooDe» conclut Thomas Lecompte.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

La CGT revendique des congés menstruels dans les trois collectivités de Besançon

Alors qu’aujourd’hui, en France, 1 personne menstruée sur 2 déclare souffrir de dysménorrhée (règles douloureuses) et 1 personne menstruée sur 10 est atteinte d’endométriose (maladie chronique), la CGT propose de "lever le tabou" des règles douloureuses et réclame "le congé menstruel pour les personnes menstruées qui en ont besoin" pour les personnes travaillant à la Ville de Besançon, au CCAS et à Grand Besançon Métropole.   

Baignade : l’ARS fait le point sur les risques et la qualité des eaux en Bourgogne Franche-Comté

Alors que les chaleurs sont de retour en Bourgogne Franche-Comté et que les vacances d'été ont commencé, l'Agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté met en garde la population contre les risques de baignades dans des zones non surveillées et sur la qualité de l'eau. Tout ce qu'il faut savoir en cet été 2024.

L’Université de Franche-Comté recherche des patients standardisés pour les examens de médecine

Afin d’aider les étudiants en médecine à développer leurs capacités cliniques et relationnelles, l’université de France-Comté réitère sa recherche de volontaires afin de jouer le rôle de patients standardisés lors des examens des étudiants en 4e, 5e et 6e année de médecine.

La chronobiologie en nutrition analysée par Valentine Caput, diététicienne bisontine

L'OEIL DE LA DIET' • Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient d'établir un rapport établissant un lien entre nutrition et chronobiologie. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats.

Journée mondiale de solidarité pour la migraine : zoom sur le traitement de la maladie en Bourgogne – Franche-Comté

Le 21 juin 2024, comme tous les ans, c’est la journée mondiale de solidarité pour la migraine. Pour l’occasion, l’association La Voix des migraineux et l’institut de sondage Opnion Way, ont soutenu une initiative de la société pharmaceutique Pfizer. Ainsi, plus de 4.000 personnes en France ont été interrogées sur le thème des migraines, laissant apparaitre des différences selon les régions…

Un collectif régional de médecins volontaires pour réduire le temps d’attente d’un certificat de décès

Le collectif porté par l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) médecin Libéral en Bourgogne-Franche-Comté est opérationnel depuis le début de l’année 2024. Il permet une voie de recours en cas d’absence de solution pour établir un certificat de décès. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 22.63
partiellement nuageux
le 16/07 à 15h00
Vent
4.82 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
64 %