Fin de vie : Alain Cocq renonce une nouvelle fois à tous soins

Publié le 13/10/2020 - 09:06
Mis à jour le 13/10/2020 - 09:06

Plus d’un mois après une première tentative avortée, Alain Cocq, militant de la fin de vie "digne" atteint d’une maladie incurable, a une nouvelle fois renoncé, lundi, à tous soins, alimentation et hydratation.

Alain Coq © Capture RMC
 © Capture
Alain Coq © Capture RMC © Capture

"Cette fois-ci, j’irai jusqu’au bout", a-t-il déclaré en référence à sa première tentative, le 5 septembre. Ce jour-là, M. Cocq avait commencé à se laisser mourir mais plusieurs jours de souffrances qu’il disait "insupportables" avaient entraîné son hospitalisation et la reprise de son traitement. L’hôpital "m’a proposé de soulager mes douleurs, ce que j’ai accepté: il y a eu un quiproquo car eux ont compris qu’il fallait reprendre l’hydratation et l’alimentation", avait expliqué samedi M. Cocq dans une intervention par visio-conférence à l’assemblée générale de l’Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité (ADMD), qui s’est tenue à Dijon. "Cette fois-ci, c’est clair: je me suis fait aider d’un avocat pour signifier par courrier au Samu et à l’hôpital" de me laisser mourir, avait précisé M. Cocq.

L’avocat en question est François Lambert, neveu de Vincent Lambert, un infirmier en état végétatif décédé en juillet 2019 après une sédation profonde voulue par son épouse et François mais à laquelle ses parents se sont opposés. Dans une lettre listant ses dernières volontés, écrite avec l’aide de M. Lambert, M. Cocq affirme "clairement et solennellement: si je demande de l’aide à tel ou tel moment au monde médical, cela ne voudra aucunement dire que je veux vivre". "Cela voudra dire que je ne peux plus tenir face à la souffrance et que je veux bénéficier d’une sédation profonde et continue", poursuit M. Cocq.

Interrogé par l’AFP, M. Lambert a estimé que, "selon lui", cette lettre empêchait toute autre intervention que la sédation profonde. "J’espère que, cette fois-ci, il n’y aura pas débat", a ajouté l’avocat. M. Cocq a ajouté qu’il renonçait cette fois-ci à retransmettre en direct son agonie sur sa page Facebook ou un autre site. La plateforme internet avait bloqué le 5 septembre la diffusion en vidéo de son agonie après seulement quelques heures de direct.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Stations de ski, étudiants : le statu-quo

Ni restrictions supplémentaires, ni allégements: la France choisit le statu-quo des mesures déjà en place pour freiner l'épidémie de Covid-19, au grand dam des stations de ski, qui ne rouvriront pas le 1er février, ou des étudiants, qui protestent contre leurs conditions de vie.

Les autocollants sur les plaques d’immatriculation, c’est interdit !

Vous avez un autocollant représentant votre département, votre club de foot, une carte miniature de votre département, le drapeau à tête de Maure, ou tout autre symbole de votre lieu d'immatriculation ? Vous devez le retirer parce que c'est contraire au Code de la route… C'est ce qu'a confirmé la Cour de cassation dans arrêt du 16 décembre 2020.

Réserves de sang en baisse en Bourgogne Franche-Comté : « Nous avons des craintes pour les semaines à venir » selon le directeur de l’EFS

L'affaiblissement de la mobilisation après les fêtes de fin d'année n'a pas permis à l'Établissement français du sang (EFS) de collecter suffisamment de sang. Il constate un impact négatif sur les réserves, apprend-on dans un communiqué du 20 janvier.

Sancey-Belleherbe est la première communauté de communes 100% fibrée de la région

Sancey-Belleherbe devient la première communauté de communes à être 100% fibrée dans la Région Bourgogne Franche-Comté. Qu'est-ce que ça change concrètement ? Quels sont les enjeux à venir ? Denis Leroux, vice-président du département en charge du numérique et président du syndicat mixte Doubs Très Haut Débit, nous en parle...

Sondage – Comment va votre moral en ce moment ?

Cette semaine commence par le Blue Monday (ou Lundi Bleu), c'est-à-dire qu'il s'agit du jour le plus déprimant de l'année. Après une année 2020 difficile sur tous les plans à cause de la Covid-19 et un début 2021 qui n'est rêver personne, nous avons voulu vous demander comment se porte votre moral en ce moment… C'est notre sondage de la semaine.

Blue Monday : comment garder le moral et éviter la déprime en ce moment ?

Aujourd'hui est appelé le "Blue Monday", soit le jour le plus triste de l'année... S'ajoute à cela l'épidémie de Covid-19, les confinements, le couvre-feu, la fermetures des salles de concerts, de spectacle et de tous les lieux culturels, l'actualité internationale peu réjouissante, nos problèmes de la vie quotidienne, sans parler du soleil qui se fait rare en ce moment, garder le moral n'est pas chose évidente pour tout le monde. Voici quelques idées pour éviter la déprime…

Cinq lycées de Bourgogne Franche-Comté équipés de stations hydrogène, une première en France

Le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a annoncé vendredi 15 janvier 2021 avoir équipé cinq lycées de stations de stockage d'hydrogène, un investissement de 1,5 million d'euros à vocation "pédagogique", visant à "permettre aux lycéens de comprendre l'énergie  hydrogène".

L’armée de l’Air et de l’Espace recrute et forme dans plus de 50 métiers !

PUBLI-INFO • Vous avez un diplôme allant du brevet des collèges à bac +5, moins de 30 ans et vous avez effectué votre Journée de Défense et Citoyenneté, vous voulez être formé et travailler dans un contexte technologique passionnant ? L'armée de l'Air et de l'Espace recrute et forme dans plus de 50 métiers.
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.83
légère pluie
le 21/01 à 9h00
Vent
8.71 m/s
Pression
1003 hPa
Humidité
54 %

Sondage