Fin de vie : Alain Cocq renonce une nouvelle fois à tous soins

Publié le 12/10/2020 - 11:00
Mis à jour le 15/06/2021 - 15:43

Mise à jour •

Plus d’un mois après une première tentative avortée, Alain Cocq, militant de la fin de vie « digne » atteint d’une maladie incurable, a une nouvelle fois renoncé, lundi 12 octobre 2020, à tous soins, alimentation et hydratation.

Alain Coq © Capture RMC
 © Capture
Alain Coq © Capture RMC © Capture

La loi Claeys-Léonetti sur la fin de vie, adoptée en 2016, n’autorise la sédation profonde que pour les personnes dont le pronostic vital est engagé « à court terme ». Ce que M. Cocq ne peut prouver.

"Cette fois-ci, j'irai jusqu'au bout", a-t-il déclaré à l'AFP en référence à sa première tentative, le 5 septembre. Ce jour-là, M. Cocq avait commencé à se laisser mourir mais plusieurs jours de souffrances qu'il disait "insupportables" avaient entraîné son hospitalisation et la reprise de son traitement.

L'hôpital "m'a proposé de soulager mes douleurs, ce que j'ai accepté: il y a eu un quiproquo car eux ont compris qu'il fallait reprendre l'hydratation et l'alimentation", avait expliqué samedi M. Cocq dans une intervention par visio-conférence à l'assemblée générale de l'Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité (ADMD), qui s'est tenue à Dijon.

"Cette fois-ci, c'est clair : je me suis fait aider d'un avocat pour signifier par courrier au Samu et à l'hôpital" de me laisser mourir, avait précisé M. Cocq. L'avocat en question est François Lambert, neveu de Vincent Lambert, un infirmier en état végétatif décédé en juillet 2019 après une sédation profonde voulue par son épouse et François mais à laquelle ses parents se sont opposés.

Dans une lettre listant ses dernières volontés, écrite avec l'aide de M. Lambert, M. Cocq affirme "clairement et solennellement : si je demande de l'aide à tel ou tel moment au monde médical, cela ne voudra aucunement dire que je veux vivre". "Cela voudra dire que je ne peux plus tenir face à la souffrance et que je veux bénéficier d'une sédation profonde et continue", poursuit M. Cocq.

Interrogé par l'AFP, M. Lambert a estimé que, "selon lui", cette lettre empêchait toute autre intervention que la sédation profonde. "J'espère que, cette fois-ci, il n'y aura pas débat", a ajouté l'avocat.

M. Cocq a ajouté qu'il renonçait cette fois-ci à retransmettre en direct son agonie sur sa page Facebook ou un autre site. La plateforme internet avait bloqué le 5 septembre la diffusion en vidéo de son agonie après seulement quelques heures de direct.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Législatives anticipées : une action dijonnaise contre l’abstention reprise au niveau national 

Alors que les Français sont appelés à voter pour une nouvelle Assemblée nationale les 30 juin et 7 juillet 2024, la Jeune Chambre économique de Dijon prolonge son action contre l’abstention "Retour aux Urnes", et voit celle-ci reprise au niveau national par la Jeune Chambre économique française et proposée à ses antennes locales dans 105 villes pour une diffusion massive sur le territoire.

Sondage – Comptez-vous aller voter les 30 juin et 7 juillet 2024 aux élections législatives anticipées ?

Suite à la décision du président de la République de dissoudre l'Assemblée nationale après la victoire de l'extrême droite aux élections européennes en France, les électrices et les électeurs sont invités à se rendre aux urnes les 30 juin et 7 juillet 2024 pour élire les député(e)s dans le cadre d'élections législatives anticipées. Comptez-vous aller voter ? C'est notre sondage de la semaine...

Premier Forum Climat de SNCF Réseau à Besançon : ”Le ferroviaire n’est peut-être pas une solution unique, mais ça peut très fortement contribuer à réduire notre empreinte carbone”

Le premier Forum Climat de France porté par SNCF Réseau s’est tenu jeudi 13 juin 2024 à Besançon en présence de 150 élu(e)s régionaux et locaux, d’industriels, de représentants d’associations et d’experts en climat. Objectif : mobiliser la filière ferroviaire et partager une vision commune dans un monde où le train est une manière d’agir face au dérèglement climatique, tandis que le réseau ferroviaire est déjà impacté par le dérèglement climatique…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 15.68
légère pluie
le 21/06 à 0h00
Vent
1.63 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
93 %