Fin des menus sans porc : censurée par la justice, la mairie de Chalon-sur-Saône fait appel

Publié le 05/09/2017 - 18:09
Mis à jour le 16/04/2019 - 15:10

Censurée fin août par le tribunal administratif de Dijon pour avoir supprimé en 2015 les menus de substitution au porc dans ses cantines, la mairie de Chalon-sur Saône a indiqué avoir fait appel ce mardi 5 septembre 2017 tout en demandant la suspension en référé de la décision.

"Nous avons déposé l'appel devant la cour administrative d'appel de Lyon", a déclaré le maire LR de la ville Gilles Platret, précisant qu'une "demande de suspension en référé", c'est-à-dire en urgence, avait été jointe, faisant valoir "l'incapacité matérielle et juridique" à mettre en oeuvre la décision du tribunal.

Pas de menus de substitution au porc

En attendant le prochain rendez-vous devant la justice, la mairie de Chalon-sur-Saône ne rétablira donc pas les menus de substitution au porc.  Il est "impossible de modifier le fonctionnement de son service public de restauration scolaire en un temps aussi court, sans porter atteinte à la continuité de ce service", avait argué M. Platret après la publication du
jugement.

Le maire de la commune refuse aussi de rétablir le "fichage" des élèves en fonction de leurs habitudes alimentaires, qu'il considère être "un fichier religieux". Il ajoute que "la question du porc est résiduelle" dans la mesure
où les menus contenant ce type de viande ne sont servis qu'une vingtaine de
fois par an.

Le conseil municipal de Chalon-sur-Saône avait voté en septembre 2015, à une large majorité, une délibération mettant fin à la distribution de menus de substitution au porc dans les restaurants scolaires, servis dans la commune depuis 1984. La décision de M. Platret avait déclenché une vive polémique jusque dans son propre camp.

Le tribunal administratif de Dijon l'a annulée le 28 août, estimant qu'elle "n'avait pas accordé, au sens de la convention internationale relative aux droits de l'enfant, une attention primordiale à l'intérêt des enfants".

La juridiction avait souligné ne prendre "aucune position de principe à caractère général" et précisé qu'elle n'avait pas examiné l'argument de la violation de la liberté de conscience et de culte soulevé par la Ligue de
défense judiciaire des musulmans, l'association présidée par l'avocat Karim
Achoui, à l'origine du recours contre la décision municipale.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

“La question n’est pas uniquement la défense des droits, mais aussi leur promotion” (Amnesty International)

Du 17 au 20 mai 2024, l’hôtel de Ville de Besançon accueille l’exposition "We want to break free*". Elle sera ensuite déplacée à la médiathèque Pierre Bayle jusqu’au 1er juin. Sébastien Tüller, responsable de la commission orientation sexuelle et identité de genre d’Amnesty International, nous en parle…

Le tourisme et le commerce bisontin au coeur du prochain conseil municipal de Besançon

Au coeur des sujets du prochain conseil municipal, le tourisme et l'activité commerciale de la Ville de Besançon seront abordés comme thème principaux ce jeudi 15 mai 2024. En conférence de presse, la Ville a dressé le bilan des derniers chiffres de la saison touristique et du commerce bisontin. 

À Besançon la boutique “L’air de rien” ferme ses portes

Ce mercredi 15 mai 2024 les autocollants "déstockage massif" et "avant cessation d’activité" sur la vitrine de la boutique bisontine L’air de rien interpellent. Située au 8 rue des Granges, la boutique avait reçu en 2023 le prix du meilleur commerce indépendant de Bourgogne – Franche-Comté mais s'apprête pourtant à baisser définitivement le rideau.

Journée prison morte : mobilisation des agents pénitentiaires après l’attaque mortelle d’un convoi

L’intersyndicale appelle ce mercredi 15 mai à un blocage national après l’attaque d’un convoi pénitentiaire hier dans l’Eure dans laquelle deux agents sont morts et trois autres ont été gravement blessés. Une minute de silence sera également observée à 11h. 

Sondage – Allez-vous assister au passage de la flamme olympique dans le Doubs ?

Alors que les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 débuteront le 26 juillet prochain, la flamme olympique elle, a d’ores et déjà fait son arrivée le 8 mai dernier sur le sol français. Son parcours s’accompagne généralement d’événements et autres animations dans les villes étapes. Dans le Doubs et plus particulièrement à Besançon, son arrivée est prévue le 25 juin 2024, avez-vous prévu de vous déplacer pour voir le passage de la flamme olympique ? C’est notre sondage de la semaine.

La marche militante des fiertés, c'est ce samedi dans les rues de Besançon

À l’occasion de la journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie, le Collectif 17 mai, dont l'assocaition Nouvel Esprit, organise cette année encore une marche militante qui se tiendra samedi 18 mai à Besançon. Après avoir atteint la barre des 1.000 manifestant(e)s en 2023, l'organisation veut passer celle des 1.500 personnes mobilisées.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 8.37
peu nuageux
le 18/05 à 6h00
Vent
0.45 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
93 %