François Hollande : quels Francs-Comtois en ligne de mire ?

Publié le 08/05/2012 - 08:46
Mis à jour le 08/05/2012 - 09:34

Quels sont les Francs-Comtois qui, d’une manière ou d’une autre, vont diriger le pays avec François Hollande ? Le Nouvel Obs répond en partie à cette question avec un dossier sur « Les 100 de Hollande ». Pierre Moscovici et Nacer Meddah sont les seuls cités, mais d’autres noms circulent…

Dans la rubrique « les grands ministrables » figure Pierre Moscovici, 54 ans, avec le commentaire suivant : « Pas assez impliqué, le directeur de campagne a perdu la main pour Matignon. Mais son expérience d’ancien ministre des Affaires européennes peut être utile. L’énarque a déjà fait le tour des chancelleries pour le candidat Hollande et se verrait bien ministre des Affaires étrangères ou commissaire européen ».

Autre personnage cité par le Nouvel Obs, qui n’a été franc-comtois que sept mois lors de son passage à la préfecture de Région, Nacer Meddah, 62 ans, qui est évoqué dans la rubrique « technos et cerveaux ». « Drôle de pedigree », écrit l’hebdomadaire avant de poursuivre : « Promotion Guéant dans la préfectorale. Promotion Moscovici dans la maison Hollande. Préfet de Seine-Saint-Denis, puis de Franche-Comté, il doit au directeur de campagne du candidat un rôle d’organisateur qu’il a rempli avec rigueur, quitte à faire le vide autour de lui. Nacer Meddah, pour cette mission de confiance réussie, trouvera un poste à la mesure de ses talents dans l’une ou l’autre sinécure du nouveau pouvoir ».

Outre ses deux « valeurs sûres » de la Hollandie, y-a-t-il d’autres Francs-Comtois susceptibles de participer à l’aventure du nouveau président de la République ? Pas pour le Nouvel Obs qui se limite à Moscovici et Meddah.

Mais, d’autres noms circulent dans la région. Le plus souvent cité pour entrer au gouvernement de Jean-Marc Ayrault, désigné par le Nouvel Obs comme Premier ministre probable, c’est Yves Krattinger, 63 ans, sénateur socialiste, vice-président de la délégation sénatoriale aux collectivités territoriales et à la décentralisation et président du conseil général de Haute-Saône. Il pourrait, selon certains observateurs, prétendre à un secrétariat d’Etat lié à la thématique « collectivités ».

D’autres citent le nom de Marie-Guite Dufay, 62 ans, car François Hollande devra forcément placer des Aubryistes et des femmes pour respecter le principe de la parité. Mais, la présidente du conseil régional, ne fait pas l’unanimité. Certains de ses propres camarades de parti n’osent croire à une promotion gouvernementale en ce qui la concerne.

Jean-Pierre Chevènement, 73 ans, qui a soutenu François Hollande dans la dernière ligne droite, n’est évoqué par certains que dans un grand éclat de rire que l’on peut traduire par « Vous n’y penser pas ! ». L’accord avec le MRC se limite à quelques circonscriptions…

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Allégement du confinement : ce qu'il faut retenir de l'allocution présidentielle...

Trois phases • Saluant la mobilisation de la population, Emmanuel Macron a desserré l'étau du confinement  s'est félicité que la circulation du virus ait été "freinée", mais le Covid-19 "demeure très présent" en France comme dans le reste de l'Europe. De ce fait, Emmanuel Macron a annoncé que l'allègement des restrictions ne se ferait pas du jour au lendemain mais en trois phases jusqu'au 20 janvier. Sa mise en oeuvre dépendra de l'évolution de l'épidémie, a-t-il averti.

Commerces, vacances de Noël… Quelles mesures Emmanuel Macron devrait-il annoncer mardi soir ?

Le chef de l'Etat s'exprimera lors d'une allocution mardi 24 novembre 2020 à 20h pour annoncer le "cap" de ces prochaines semaines, de ces prochains mois et les premières mesures "d'allègement des contraintes" qui devraient prendre effet à partir du 1er décembre. Quelles seront-elles ?

Région Bourgogne Franche-Comté : 126 M€ en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires

Réunis en commission permanente, vendredi 20 novembre 2020, les élus régionaux ont voté près de 126 millions d’euros d’aides en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires. Une partie de ces crédits concerne le Plan d’accélération de l’investissement régional mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de Covid-19.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.51
nuageux
le 29/11 à 12h00
Vent
3.72 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
33 %

Sondage