Frédéric Parise se lance un nouveau défi sportif pour aider les enfants amputés

Publié le 31/10/2019 - 14:30
Mis à jour le 05/11/2019 - 09:10

Des kilomètres pour des euros •

Après avoir gravi le Mont Blanc en 2018 pour l'association "Bout de vie", Frédéric Parise, ancien footballeur et entraîneur du Besançon Racing Club (BRC), se lance dans un nouveau défi accompagné une fois encore de son ami Laurent Colombani. Au programme : la Diagonale des fous en octobre 2020 à La Réunion… Pour cela, il a besoin d'un petit coup de pouce !

Le Bisontin se lance une nouvelle fois à l'aventure. Il participera en effet à la Diagonale des fous en octobre 2020 à La Réunion. Pour ce faire, il appelle à la générosité de chacun : "Pour financer mon projet et pour soutenir l’Association Bout de Vie, j’ai besoin de vous, de votre soutien matériel et financier. Aussi, je vous propose d’acheter ces kilomètres qui séparent Besançon de Saint Denis de la Réunion, pour me rapprocher de la ligne de départ de ce défi carrément fou ! Mon ami et complice de toujours Lionel sera à mes côtés pour transporter les couleurs de Bout de Vie à travers l’Océan Indien !", explique Frédéric Parise.

Pour devenir partenaire ou simplement donner un coup de pouce :

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Reprise des cultes : « Nous jugeons la jauge à 30 personnes irréaliste et inapplicable en l’état » selon l’Archevêque de Besançon

Dans son discours du 26 novembre 2020, le premier ministre a précisé que la jauge de participation des fidèles aux messes dominicales reste fixée à 30 personnes pour la reprise des célébrations ce 28 novembre, et ce quelle que soit la taille de l’église. Dans une lettre adressée aux curés, prêtres, diacres, délégués pastoraux, équipes de coordination pastorale et aux fidèles du diocèse, l'archevêque de Besançon, Monseigneur Jean-Luc Bouilleret, manifeste son incompréhension concernant "cette mesure arbitraire qui ne prend pas en compte la juste proportion du nombre de personnes en fonction de la taille de l'église".

Violences conjugales : le dépôt de plainte bientôt possible à l’hôpital de Besançon…

Dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes ce 25 novembre 2020, plusieurs acteurs du département ont signé une convention relative à l’accueil, la prise en charge et la prise des plaintes des femmes victimes de violences, dans les locaux du Centre Hospitalier Universitaire de Besançon.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -1.26
ciel dégagé
le 29/11 à 21h00
Vent
1.96 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
98 %

Sondage