Froid et sans domicile fixe : le dispositif de veille sociale renforcé dans le Doubs

Publié le 16/12/2022 - 19:03
Mis à jour le 16/12/2022 - 19:13

La préfecture du Doubs rappelle qu'un dispositif de veille sociale existe tout au long de l'année pour les personnes sans domicile. Il est mis en œuvre par le Service Intégré d'Accueil et d'Orientation (SIAO). Ce service gère la plate-forme téléphonique du numéro de téléphone "le 115" que chacun peut appeler 24h/24 toute l'année pour faire part d'une situation de détresse.

Rue Bersot à Besançon © Alexane Alfaro
Rue Bersot à Besançon © Alexane Alfaro

Des veilles mobiles dites "maraudes" sont renforcées en hiver sur Besançon, Pontarlier, et Montbéliard. Quatre accueils de jour sont ouverts : 2 à Besançon, 1 à Montbéliard et 1 à Pontarlier ainsi que des sites de restauration sociale. 

Pour répondre aux demandes, le dispositif recense de manière pérenne des places d'hébergement d’urgence généralistes (187) et spécifiques (383). 

Pendant la période hivernale (du 1er novembre au 31 mars), un renforcement des dispositifs est assuré. Ainsi, 15 places supplémentaires sont mobilisées. 

Une vigilance météo est assurée par Météo France : www.meteofrance.com pour définir le niveau de vigilance à tenir. 

Le paramètre "grand froid" apparaît sur la carte à partir du niveau orange matérialisé par l'inscription d'un thermomètre sur les départements concernés. 

C'est à partir de ce niveau et de l'analyse de la situation que peuvent être décidées les mesures telles que le maintien de l'ouverture des accueils de jour la nuit et le renforcement des maraudes par les associations de protection civile. 

Afin de tenir compte des spécificités locales, notamment climatiques, les mesures mises en place pourront être territorialisées. 

En cas de niveau rouge, des moyens exceptionnels peuvent être mobilisés pour renforcer les capacités de mise à l'abri, dans le cadre du dispositif ORSEC. 

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Reçus à l’Elysée, FNSEA et JA attendent des “décisions claires” avant le Salon de l’agriculture

Les dirigeants des deux syndicats agricoles majoritaires, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA), ont dit attendre des "décisions claires" d'Emmanuel Macron qui les reçoit mardi 20 février 2024 dans l'après-midi à l'Elysée, à quatre jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris.

Renouvellement de congé de présence parentale : les règles s’assouplissent

Pour les salariés du secteur privé comme pour les agents de la fonction publique, titulaires ou non, il est désormais plus simple de renouveler, avant son terme, un congé de présence parentale ainsi que le droit de bénéficier de l'allocation journalière de présence parentale (AJPP). Cela fait suite à un décret publié au Journal officiel le 4 février 2024, annonce service-public.fr.

Guerre à Gaza : un rassemblement pour boycotter Carrefour à Ecole-Valentin

Une dizaine de personnes se sont rassemblées devant Carrefour à Ecole-Valentin samedi 17 février 2024 vers 10h00 à l’occasion de la "journée nationale d’action #BoycottCarrefour" lancée par la campagne BDS (Boycott désinvestissement sanctions) en France. L’enseigne est accusée d’être "complice et bénéficiaire de la colonisation illégale de la Palestine".

La confédération paysanne appelle à poursuivre la mobilisation

Faute de réponse sur le revenu paysan, le syndicat de la confédération paysanne de Bourgogne-Franche-Comté appelle à une poursuite de la mobilisation, apprend-on vendredi 2 février 2024. Pour rappel, les syndicats majoritaires FNSEA et Jeunes agriculteurs ont, eux, appelés jeudi à suspendre les blocages suite aux annonces du Premier ministre.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.55
légère pluie
le 26/02 à 21h00
Vent
1.12 m/s
Pression
1004 hPa
Humidité
89 %