Fusillade à Besançon : "un acte intolérable" pour le maire

Publié le 26/12/2019 - 11:12
Mis à jour le 26/12/2019 - 14:41

Suite à la fusillade qui s’est produite en pleine rue dans le quartier Planoise à Besançon mercredi 25 décembre 2019 en fin de journée, le maire de Besançon Jean-Louis Fousseret « réaffirme son soutien total aux habitants de ce quartier » dans un communiqué de ce jeudi.

Jean-Louis Fousseret ©Alexane Alfaro ©
Jean-Louis Fousseret ©Alexane Alfaro ©

Communiqué du maire :

"En tant que Maire de Besançon, je veux dire fermement que ce qui passé hier soir rue de Fribourg est intolérable.

Je veux réaffirmer mon soutien total aux habitants de ce quartier qui fait déjà l’objet d’une attention particulière et d’efforts partagés avec l’Etat : après avoir lancé un plan de reconquête républicaine, obtenu la création d’un commissariat de quartier et 16 postes de policiers supplémentaires, une vaste opération de renouvellement urbain vient d’être lancée. Ces mesures que je porte bénéficieront aux habitants qui ne peuvent être victimes des agissements d’une poignée de criminels inconscients.

Depuis hier soir, je suis naturellement en lien constant avec M. le préfet. L’enquête est désormais confiée aux services de la Police Judicaire. Seul M. le Procureur de la République est donc habilité à communiquer sur les faits.
Je renouvelle ma confiance aux forces de police comme aux services de secours, pompiers et Samu, auxquels je tiens à rendre hommage pour leur action au quotidien dans ce quartier comme dans toute notre ville. Le travail de la police ces derniers mois a permis de porter des coups sévères au trafic de drogue.

Par ailleurs, les images du Centre de Supervision Urbain de la Ville seront mises à disposition des enquêteurs. Elles seront déterminantes pour l’identification et la neutralisation des auteurs des faits."

Rappel des faits

La fusillade a eu lieu vers 19h30, sur fond de trafic de stupéfiants, dans le quartier de Planoise, selon l'une de ces sources. Des hommes cagoulés ont ouvert le feu sur un groupe, blessant gravement deux hommes de 30 et 31 ans, a-t-on ajouté. Un adolescent de 14 ans a également été légèrement blessé, a-t-on précisé.

Il sera entendu très prochainement par la police judiciaire, qui a été saisie, a ajouté une source policière. Les deux trentenaires ont été opérés mercredi dans la soirée, a-t-on ajouté.

Les assaillants ont ouvert le feu avec des armes "genre Kalachnikov", a confirmé une source policière. Une grenade a également été retrouvée par les policiers sous une voiture, selon cette même source, qui précise que ces incidents sont "assez fréquents" à Planoise.

Fin novembre, un homme de 22 ans a été touché à quatre reprises par des tirs d'arme à feu dans le quartier sensible de Planoise à Besançon lors d'un possible règlement de comptes. (Avec AFP)

2 Commentaires

il est temps de mettre des coups de pieds dans les fourmilieres
Publié le 27 décembre 2019 à 06h05 par Pascal Carry • Membre
Couvre feu a planoise !!!!!! CRS ou militaire pour dépolluer les caves et les rues de ce fléau!.... drogue!.... armes!....devenu trop banale dans se quartier.........moi je plein les flics pas assez de personnel un ras le bol du taf ,insecurité,incivilité,les pieds et poing liés ,il faut frapper un bon coup a planoise!!!!!
Publié le 26 décembre 2019 à 16h50 par • Membre

3 commentaires

Laisser un commentaire

Fusillade Planoise 25 décembre

Fusillade et trafic de drogue à Planoise : le parquet demande le renvoi de 27 personnes

Étienne Manteaux, le procureur de la République de Besançon a annoncé mercredi 23 mars 2022 qu’il allait demander le renvoi devant le tribunal de 27 personnes, dont huit mineurs, soupçonnés d’avoir pris part, sur fond de trafic de drogues, à des affrontements armés dans le quartier populaire de Planoise entre novembre 2019 et mars 2020.

Fusillade à Planoise : les réactions se multiplient…

Les réactions politiques se multiplient au lendemain de la fusillade dans le quartier Planoise de Besançon le jour de Noël . Des hommes cagoulés ont ouvert le feu sur un groupe avec des armes de type Kalachnikov, blessant gravement deux hommes de 30 et 31 ans et blessant plus légèrement un adolescent de 14 ans. Tous sont hors de danger. Le quartier sensible de Besançon est sous le feu des projecteurs et les réactions se multiplient, notamment à trois mois des élections municipales.

Fusillade à Planoise : Jacques Grosperrin se pose la question d’un couvre-feu…

Le sénateur LR du Doubs et premier soutien de Ludovic Fagaut dans la course à l’élection municipale de Besançon, estime que la fusillade le soir du 25 décembre 2019 à Planoise est le signe d’une situation « qui se tend encore plus de jour en jour ». Et pose clairement la question : faut-il instaurer un couvre-feu à Planoise ?

Faits Divers

Jura : plus de 330 hectares de forêts et de broussailles partis en fumée

Point de situation • Deux incendies distincts ont ravagé plus de 300 hectares de végétation dans le Jura dans les secteurs de Vescles et Cornod. Toute la nuit, 140 pompiers restent mobilisés sur le front de ces deux incendies. Un moyen aérien - un hélicoptère bombardier d'eau (HBE), renforcera le dispositif au sol dès ce jeudi.

Feux de forêt dans le Jura : une centaine d’hectares de végétations a déjà brûlé

Plusieurs incendies ont ravagé mercredi près de 110 hectares de végétation dans le Jura, placé au niveau "crise" sécheresse depuis le 1er août, une trentaine d'habitants d'un hameau devant être évacués. Des pompiers de huit départements de l'est de la France sont mobilisés
en renfort devant porter à 150 le nombre de soldats du feu.
 

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 27.11
ciel dégagé
le 12/08 à 9h00
Vent
2.1 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
37 %

Sondage