Nouveaux coups de feu à Planoise

Publié le 11/05/2020 - 12:10
Mis à jour le 11/05/2020 - 12:10

Plusieurs tirs, une dizaine selon des témoins, ont retenti peu après minuit dans la nuit du dimanche 10 au lundi 11 mai 2020 dans le secteur de la rue Rembrandt dans le quartier Planoise à Besançon à proximité du lycée technologique Victor Hugo.

© d poirier ©
© d poirier ©

La fin du confinement rimera-t-elle avec le retour des règlements de comptes liés au trafic de drogue dans le quartier Planoise ? C'est la crainte des habitants qui s'alarment de la situation. Les coups de feu ont cette fois résonné dans le secteur de la place de la rue Rembrandt entre le lycée technologique Victor Hugo et le lycée Tristan Bernard.

"C'est l'endroit où le confinement n'est pas respecté, il y a des va-et-vient continus" alerte un riverain. "Le trafic de drogue s'est reporté les garages souterrains de la place, ce qui donne aux vendeurs une dizaine de points de sortie de fuite. Ça empire de jour en jour... "

Selon d'autres témoins, le ou les tireurs étaient à bord d'un Renault Express blanc et ne sont pas sortis du véhicule. Quatre jeunes entre 16 et 20 ans étaient visiblement ciblés. Ils se sont cachés vers les immeubles.

Alertée, la police de Besançon s'est immédiatement rendue sur les lieux mais tous les protagonistes avaient pris la fuite. Aucun blessé ne serait à déplorer.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Fusillade Planoise 25 décembre

Fusillade à Planoise : les réactions se multiplient…

Les réactions politiques se multiplient au lendemain de la fusillade dans le quartier Planoise de Besançon le jour de Noël . Des hommes cagoulés ont ouvert le feu sur un groupe avec des armes de type Kalachnikov, blessant gravement deux hommes de 30 et 31 ans et blessant plus légèrement un adolescent de 14 ans. Tous sont hors de danger. Le quartier sensible de Besançon est sous le feu des projecteurs et les réactions se multiplient, notamment à trois mois des élections municipales.

Fusillade à Planoise : Jacques Grosperrin se pose la question d’un couvre-feu…

Le sénateur LR du Doubs et premier soutien de Ludovic Fagaut dans la course à l'élection municipale de Besançon, estime que la fusillade le soir du 25 décembre 2019 à Planoise est le signe d'une situation "qui se tend encore plus de jour en jour". Et pose clairement la question : faut-il instaurer un couvre-feu à Planoise ?

Faits Divers

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 5.27
couvert
le 05/03 à 18h00
Vent
3.3 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
51 %

Sondage