Fusillade à Besançon Planoise : les trois blessés hors de danger

Publié le 26/12/2019 - 17:12
Mis à jour le 26/12/2019 - 17:14

mise à jour à 17h00 •

Les trois personnes blessées, dont deux grièvement, vraisemblablement par des tirs d'arme lourde lors d'une fusillade mercredi soir dans le quartier sensible de Planoise sont désormais hors de danger, a-t-on appris ce jeudi 26 décembre 2019 auprès du parquet de Besançon.

© DR ©
© DR ©

Le 25 décembre 2019 vers 19h30, le commissariat de Police de Besançon a reçu de nombreux appels suite aux nombreux coups de feu en rafale entendue aux environs de la rue de Fribourg dans le quartier Planoise.

Deux hommes de 30 et 31 ans et un adolescent de 14 ans avaient été blessés.

Le pronostic vital de l'un des deux trentenaires, un temps entre la vie et la mort, "n'est plus engagé", a indiqué à  la vice-procureure de la République de Besançon, Margaret Parietti. L'homme avait reçu deux balles au niveau du thorax.

Le seconde victime présentait une blessure par balle au niveau de la cuisse, nécessitant une extraction par intervention chirurgicale. L'adolescent de 14 ans a quant à lui été  atteint d'un fragment de balle au niveau de la hanche et a également été hospitalisé.

Les deux adultes blessés ne sont ni du quartier, ni de Besançon, ni du Doubs, a précisé une source policière, selon laquelle il pourrait s'agir d'une guerre de territoire sur fond de trafic de stupéfiants. Interrogée sur ce point, la vice-procureur Mme Parietti a indiqué n'avoir pour l'instant "aucun élément" en ce sens.

Les trois hommes seront entendus ultérieurement par les enquêteurs. 

La police judiciaire n'a pour l'heure procédé à aucune interpellation

La fusillade s'est produite mercredi vers 19H30, dans le quartier de Planoise, classé "Quartier de reconquête républicaine" (QRR). Des hommes cagoulés ont ouvert le feu sur un groupe en pleine rue, touchant les trois victimes, selon une source policière. L'enquête, du chef de tentative d'homicide, a été confiée à la direction de la police judiciaire de Dijon.

Selon Mme Parietti, des armes lourdes ont "certainement" été employées. Mercredi soir, une source policière avait déjà évoqué des armes "genre Kalachnikov". Environ 20 douilles de calibre 5,56 mm, utilisé par exemple par l'armée française dans ses fusils d'assaut Famas, ont été retrouvées sur place selon le parquet de Besançon. "Les policiers ont constaté que des balles perdues avaient traversé le mur d'un appartement situé à proximité."

Une grenade avait aussi été retrouvée mercredi soir sous une voiture sur les lieux de la fusillade, selon une source policière. Des démineurs ont alors été dépêchés pour désamorcer l'engin, qui s'est avéré être "vide" et donc inoffensif, a précisé la vice-procureure.

Planoise est un "quartier qui est sous surveillance particulière, où effectivement le trafic de stupéfiant est courant", a indiqué Mme Parietti. "On a eu des tirs", notamment des tirs en l'air, par exemple "la semaine dernière, c'est un endroit où ça peut arriver de manière assez régulière", a-t-elle encore indiqué.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Fusillade Planoise 25 décembre

Fusillade à Planoise : les réactions se multiplient…

Les réactions politiques se multiplient au lendemain de la fusillade dans le quartier Planoise de Besançon le jour de Noël . Des hommes cagoulés ont ouvert le feu sur un groupe avec des armes de type Kalachnikov, blessant gravement deux hommes de 30 et 31 ans et blessant plus légèrement un adolescent de 14 ans. Tous sont hors de danger. Le quartier sensible de Besançon est sous le feu des projecteurs et les réactions se multiplient, notamment à trois mois des élections municipales.

Fusillade à Planoise : Jacques Grosperrin se pose la question d’un couvre-feu…

Le sénateur LR du Doubs et premier soutien de Ludovic Fagaut dans la course à l'élection municipale de Besançon, estime que la fusillade le soir du 25 décembre 2019 à Planoise est le signe d'une situation "qui se tend encore plus de jour en jour". Et pose clairement la question : faut-il instaurer un couvre-feu à Planoise ?

Faits Divers

Opération « coup de poing » dans le Doubs : 365 véhicules contrôlés, 21 suspensions de permis…

48 militaires de la gendarmerie du Doubs ont participé à un vaste contrôle routier dans la nuit de samedi 23 et dimanche 24 octobre 2021 de 4h00 à 7h00 du matin aux abords des boîtes de nuit le Teasing à Besançon, le Moulin Rouge à Taillecourt, la Cario Club à Mathey et sur l’axe Morteau-Valdahon.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.42
partiellement nuageux
le 28/10 à 21h00
Vent
1.26 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
96 %

Sondage