Alerte Témoin

Fusion : le MoDem du Doubs parle de "déni de démocratie"

Publié le 30/09/2014 - 15:03
Mis à jour le 30/09/2014 - 18:45

Dans un communiqué et suite à la démission de Mme Grandvoinet, vice-présidente du Conseil régional en charge de la démocratie participative, le MoDem du Doubs réagit sur le manque de consultation préalable dans le projet de fusion Bourgogne Franche-Comté.

capture_decran_2013-10-03_a_09.04.45.png
Image d'illustration

Ni le fond, ni la forme

S'il ne se dit pas opposé à la fusion : "en 2007, nous plaidions déjà pour une simplification de la vie administrative en proposant la fusion des régions et des départements", le MoDem du Doubs regrette néanmoins qu'il n'y ait pas davantage de "processus démocratique."

Il parle de "mépris des Franc-Comtois" qui "se manifeste notamment dans l'organisation de consultations publiques bien tardives sur le projet de rapprochement Bourgogne-Franche-Comté.

  • Consultation à postériori de toutes les décisions majeures,
  • Quatre ridicules réunions publiques pour l'ensemble du territoire Franc-Comtois (aucune dans le Nord Franche Comté ou le Haut-Doubs)
  • Réunions d'élus séparées des réunions publiques
  • Des exemples mais aucune étude sérieuse et exhaustive de l'impact réel de ce rapprochement."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Sénatoriales 2020 : Nicolas Bodin et la liste « À votre écoute pour agir » (LUG)

1.659 grands électeurs sont invités à voter dimanche 27 septembre 2020 dans le Doubs pour élire trois sénateurs.  Parmi les cinq listes en lice,  celle de l'union de gauche  "À votre écoute pour agir" (LUG), est menée par le socialiste Nicolas Bodin, actuel vice président en charge de l'économie à Grand Besançon Métropole.

Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez en visite dans le Jura ce mardi

A l’occasion de la réunion décentralisée du Bureau Confédéral de la CGT en Bourgogne Franche-Comté, Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT et Catherine Perret, membre du Bureau confédéral, viendront à la rencontre de salarié-es des entreprises jurassiennes Jacob Delafon et SKF mardi 22 septembre 2020.

Agressions au couteau : « Nous refusons que Besançon devienne une ville coupe-gorge

Suite à trois agressions au couteau dans la nuit de samedi à dimanche au centre-ville de Besançon, les élus Les Républicains au conseil municipale de Besançon ont publié un communiqué dans lequel ils appellent la maire Anne Vignot et son équipe à "sortir de sa léthargie, soutenir plus activement notre police municipale et, surtout, enfin garantir la sécurité à Besançon."

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     9.04
    légère pluie
    le 25/09 à 6h00
    Vent
    5.13 m/s
    Pression
    1004 hPa
    Humidité
    96 %

    Sondage