Go Fast : six ans de prison pour un homme qui transportait 21.000 cachets d’ecstasy

Publié le 25/03/2015 - 07:35
Mis à jour le 25/03/2015 - 14:00

Un Bisontin de 32 ans, interpellé le mois dernier en Haute-Saône avec 21.000 cachets d'ecstasy, lors d'un "go-fast" depuis les Pays-Bas en direction de Besançon, a été condamné mardi à six ans de prison par le tribunal correctionnel de Vesoul.

ecstasy-02.jpg
©DEA - http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Ecstasy-02.jpg
PUBLICITÉ

Le juge a suivi les réquisitions du procureur Stéphane Clément. Le prévenu,maintenu en détention, devra en outre verser 53.155 euros d’amende douanière,et son appartement d’une valeur de 80.000 euros à Besançon a été saisi. Il va affaire appel.

Déjà condamné à cinq reprises pour trafic de stupéfiants, transport d’arme et vol aggravé, l’homme a soutenu à l’audience qu’il ignorait la provenance de la drogue et qu’elle ne lui appartenait pas. 

Problème de légalité pour la défense 

Ses avocats, Me Randall Schwerdorffer et Me Philippe Screve, avaient plaidé la relaxe. Ils ont dénoncé une procédure « entachée de nullité ».    « C’est un dossier d’infiltration -un agent a été infiltré dans l’entourage du suspect- qui est incomplet : une partie de la procédure ne nous a pas été transmise et nous ne pouvons donc pas en vérifier la légalité« , a expliqué Me Schwerdorffer.

Une drogue destinée au milieux branchés et technos de Besançon 

Dans la nuit du 20 au 21 février dernier, le prévenu avait été interpellé à Luxeuil-les-Bains (Haute-Saône) à la suite d’une course-poursuite avec les douaniers, qui avaient auparavant contrôlé la voiture « ouvreuse » du go-fast à quelques kilomètres de là. La drogue, des comprimés bleus en forme de « 8 » d’une valeur à la revente de près de 160.000 euros, était dissimulée dans une cache aménagée derrière une roue de la voiture.

Elle était destinée à être écoulée dans l’agglomération de Besançon, notamment « dans les milieux branchés et technos« , selon un porte-parole des douanes, qui s’était félicité d’une saisie « très importante ».    À titre de comparaison, les douanes françaises ont saisi sur l’ensemble de l’année 2013 environ 360.000 cachets d’ecstasy dans tout le pays.

(avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le suspect n°1 dans la disparition de Narumi Kurozaki interrogé ce mercredi au Chili

Nicolas Zepeda-Contreras, l'ex-petit ami de Narumi Kurozaki, portée disparue depuis décembre 2016, est interrogé ce mercredi 17 avril 2019 à Santiago du Chili. Une délégation bisontine a été envoyée dès lundi au Chili dans le but de préparer cet interrogatoire particulièrement attendu pour l'enquête.

Affaire Narumi : le suspect entendu au Chili cette semaine par les enquêteurs bisontins

Une délégation de magistrats et de policiers français est attendue au Chili lundi 15 avril 2019 afin de participer en milieu de semaine à l'audition du suspect dans la disparition de Narumi Kurosaki, une étudiante japonaise à Besançon en décembre 2016, a-t-on appris dimanche  de source proche du dossier.

Quartier des Vaîtes : l’Association des Jardins des Vaîtes dépose un recours devant le tribunal administratif

Vendredi 12 avril 2019 à midi, l'Association des Jardins des Vaîtes, représentée par l'avocate Coline Maillard-Salin, avec le soutien et conjointement avec FNE 25-90, a déposé un recours au Tribunal Administratif contre l'arrêté préfectoral du 18 mars 2019 portant dérogation à l'interdiction de détruire, altérer, dégrader des sites de reproduction ou des aires de repos de spécimens d'espèces animales protégées et de capturer ou enlever des spécimens animales protégées dans le cadre du projet urbain du quartier durable des Vaîtes à Besançon.

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 9.91
ciel dégagé
le 21/04 à 0h00
Vent
2.09 m/s
Pression
1022.081 hPa
Humidité
84 %

Sondage