Groupe d'Eric Alauzet au conseil municipal : " On essaiera d'être les plus objectifs possible, on ne sera pas dans l'opposition systématique"

Publié le 03/07/2020 - 15:59
Mis à jour le 03/07/2020 - 15:59

Trois heures avant le premier conseil municipal d'installation de la nouvelle maire de Besançon Anne Vignot ce vendredi 3 juillet 2020, Eric Alauzet a tenu une conférence de presse pour présenter son groupe politique au conseil, mais aussi pour énoncer cinq sujets que la maire devra "empoigner" dès ces prochains mois.

Karima Rochdi, Eric Alauzet, Laurent Croizier et Nathalie Bouvet ©Alexane Alfaro

Lors de ce premier conseil municipal prévu à 17 heures en direct de la CCI du Doubs (à suivre sur maCommune.info), 40 sièges seront issus de la majorité d'Anne Vignot, 11 sièges seront occupés par l'union de la droite et du centre conduite par Ludovic Fagaut et 4 sièges seront pris par Eric Alauzet (chef de groupe), Karima Rochdi, Laurent Croizier et Nathalie Bouvet. Ce groupe s'appellera tout simplement "LREM Modem MEI*". Eric Alauzet a indiqué que "nous aurons un état d'esprit constructif" en ajoutant "et quand les choses seront bien, on le dira. On essaiera d'être les plus objectifs possible, on ne sera pas dans l'opposition systématique."

Cinq sujets à "empoigner très rapidement" ces prochains mois

Pour Eric Alauzet, il y a cinq sujets qu'il va falloir "empoigner très rapidement" :

  1. L'occupation des Vaîtes : "J'attends de Madame Vignot qu'elle dise très rapidement et avec fermeté que l'installation illégale aux Vaîtes ne peut pas durer ; il faut condamner cette installation sauvage. On ne peut pas laisser s'installer une zad (zone à défendre) à Besançon."
  2. Le dossier des Vaîtes : "Je l'invite à reprendre notre proposition parce qu'il n'y a pas de droit d'auteur pour sortir de ce dossier des Vaîtes : une convention citoyenne. On sera prêts à accompagner Anne Vignot si elle souhaite mettre en place une convention citoyenne."
  3. La crise économique : "Il faut mettre en place des mesures fortes et rapides de l'accompagnement des entreprises en général, des indépendants, des artisans, des associations… de tous ceux qui sont en péril. Nous serons très offensifs sur la nécessité des deux collectivités, ville et agglomération, soient en complément de ce que fait l'État à des hauteurs jamais atteintes."
  4. La restauration scolaire dès la rentrée : "Ne laisser aucune famille sans solution, même si parfois on est conduit à faire du bricolage, c'est-à-dire de trouver des solutions transitoires, qui ne sont pas totalement satisfaisantes, en tous cas, on ne peut pas laisser des familles sans solution dès la rentrée."
  5. La compétition entre les territoires : "On a un risque de déclassement de Besançon et il va falloir être extrêmement vigilant pour que les accords qui sont intervenus au moment de la fusion des régions soient préservés, en particulier tout ce qui tourne autour de l'éducation, l'enseignement supérieur et de la recherche et la vie étudiante à Besançon et en terme d'aménagement du territoire."

"Dès ce soir, on demandera à Anne Vignot d'être sur ces dossiers rapidement", a déclaré le chef de groupe LREM Modem MEI.

*Mouvement écologiste indépendant

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Commerces, vacances de Noël… Quelles mesures Emmanuel Macron devrait-il annoncer mardi soir ?

Le chef de l'Etat s'exprimera lors d'une allocution mardi 24 novembre 2020 à 20h pour annoncer le "cap" de ces prochaines semaines, de ces prochains mois et les premières mesures "d'allègement des contraintes" qui devraient prendre effet à partir du 1er décembre. Quelles seront-elles ?

Région Bourgogne Franche-Comté : 126 M€ en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires

Réunis en commission permanente, vendredi 20 novembre 2020, les élus régionaux ont voté près de 126 millions d’euros d’aides en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires. Une partie de ces crédits concerne le Plan d’accélération de l’investissement régional mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de Covid-19.

La loi Recherche définitivement adoptée au Parlement

Face au risque de "décrochage" de la recherche française, le Parlement a définitivement adopté ce vendredi 20 novembre 2020 le projet de loi de programmation (LPR), "un investissement historique" selon le gouvernement confronté à la défiance accrue de la communauté universitaire et scientifique. Fannette Charvier, députée du Doubs se félicite de cette décision (elle avait été désignée responsable de ce texte pour le groupe LaREM).

Anne Vignot pour taxer Amazon : elle « se trompe de combat » selon J-P Allenbach

La maire de Besançon Anne Vignot a signé une tribune dans laquelle responsables politiques, syndicaux, libraires et éditeurs appellent ) imposer une taxe exceptionnelle notamment sur les ventes d'Amazon lundi 16 novembre 2020. Pour Jean-Philippe Allenbach, président du Mouvement Franche-Comté, Anne Vignot "se trompe de combat".

Les députés entament l’examen du texte controversé sur la « sécurité globale »

Police municipale, sécurité privée, "guerre des images" : les députés entament ce mardi 17 novembre 2020, l'examen d'une kyrielle de mesures sécuritaires portées par LREM dont l'encadrement controversé de la diffusion de l'image des policiers et gendarmes, ce qui fait bondir les défenseurs des libertés publiques.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.17
ciel dégagé
le 24/11 à 0h00
Vent
1.2 m/s
Pression
1029 hPa
Humidité
96 %

Sondage