Alerte Témoin

Groupe d'Eric Alauzet au conseil municipal : " On essaiera d'être les plus objectifs possible, on ne sera pas dans l'opposition systématique"

Publié le 03/07/2020 - 15:59
Mis à jour le 03/07/2020 - 15:59

Trois heures avant le premier conseil municipal d'installation de la nouvelle maire de Besançon Anne Vignot ce vendredi 3 juillet 2020, Eric Alauzet a tenu une conférence de presse pour présenter son groupe politique au conseil, mais aussi pour énoncer cinq sujets que la maire devra "empoigner" dès ces prochains mois.

Karima Rochdi, Eric Alauzet, Laurent Croizier et Nathalie Bouvet ©Alexane Alfaro
Karima Rochdi, Eric Alauzet, Laurent Croizier et Nathalie Bouvet ©Alexane Alfaro

Lors de ce premier conseil municipal prévu à 17 heures en direct de la CCI du Doubs (à suivre sur maCommune.info), 40 sièges seront issus de la majorité d'Anne Vignot, 11 sièges seront occupés par l'union de la droite et du centre conduite par Ludovic Fagaut et 4 sièges seront pris par Eric Alauzet (chef de groupe), Karima Rochdi, Laurent Croizier et Nathalie Bouvet. Ce groupe s'appellera tout simplement "LREM Modem MEI*". Eric Alauzet a indiqué que "nous aurons un état d'esprit constructif" en ajoutant "et quand les choses seront bien, on le dira. On essaiera d'être les plus objectifs possible, on ne sera pas dans l'opposition systématique."

Cinq sujets à "empoigner très rapidement" ces prochains mois

Pour Eric Alauzet, il y a cinq sujets qu'il va falloir "empoigner très rapidement" :

  1. L'occupation des Vaîtes : "J'attends de Madame Vignot qu'elle dise très rapidement et avec fermeté que l'installation illégale aux Vaîtes ne peut pas durer ; il faut condamner cette installation sauvage. On ne peut pas laisser s'installer une zad (zone à défendre) à Besançon."
  2. Le dossier des Vaîtes : "Je l'invite à reprendre notre proposition parce qu'il n'y a pas de droit d'auteur pour sortir de ce dossier des Vaîtes : une convention citoyenne. On sera prêts à accompagner Anne Vignot si elle souhaite mettre en place une convention citoyenne."
  3. La crise économique : "Il faut mettre en place des mesures fortes et rapides de l'accompagnement des entreprises en général, des indépendants, des artisans, des associations… de tous ceux qui sont en péril. Nous serons très offensifs sur la nécessité des deux collectivités, ville et agglomération, soient en complément de ce que fait l'État à des hauteurs jamais atteintes."
  4. La restauration scolaire dès la rentrée : "Ne laisser aucune famille sans solution, même si parfois on est conduit à faire du bricolage, c'est-à-dire de trouver des solutions transitoires, qui ne sont pas totalement satisfaisantes, en tous cas, on ne peut pas laisser des familles sans solution dès la rentrée."
  5. La compétition entre les territoires : "On a un risque de déclassement de Besançon et il va falloir être extrêmement vigilant pour que les accords qui sont intervenus au moment de la fusion des régions soient préservés, en particulier tout ce qui tourne autour de l'éducation, l'enseignement supérieur et de la recherche et la vie étudiante à Besançon et en terme d'aménagement du territoire."

"Dès ce soir, on demandera à Anne Vignot d'être sur ces dossiers rapidement", a déclaré le chef de groupe LREM Modem MEI.

*Mouvement écologiste indépendant

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Ludovic Fagaut appelle l’adjoint à la sécurité à « endosser le costume »

"L’insécurité ne doit pas devenir la norme..."  Suite aux récentes violences et incivilités dans le secteur de la Cité des Arts, le leader de l'opposition au conseil municipal de Besançon, le LR Ludovic Fagaut, appelle dans un communiqué Benoit Cyprinani à endosser le costume d'adjoint à la sécurité.

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Macron débloque 10 millions d’euros pour les policiers travaillant la nuit

Au cours d'une visite surprise dans un commissariat parisien dans la soirée du lundi 27 juillet 2020, Emmanuel Macron a annoncé le versement d'une "indemnité spécifique" pour les policiers travaillant de nuit, pour un montant total de 10 millions d'euros. Il s'agit d'une des revendications exprimées par les syndicats de police lors de leur rencontre avec le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, le 20 juillet.

Climat : des mesures concrètes au menu du Conseil de défense écologique

La Convention citoyenne pour le climat trouve un début de traduction concrète : avant les lois prévues pour 2021, le gouvernement a annoncé lundi 27 juillet 202 de premières mesures "réglementaires" inspirées des propositions des 150 citoyens à l'issue du Conseil de défense écologique présidé par Emmanuel Macron, mais jugées timorées par les écologistes et des ONG.

« Concerts debouts » : plus de 1.500 structures signent une lettre ouverte au gouvernement

Depuis le 17 mars dernier, les festivals, les salles de concerts et de spectacles sont toujours fermés au public. Aujourd'hui, personne ne sait quand ils pourront rouvrir, le gouvernement reste vague sur ce sujet. Plusieurs dizaines de milliers d'emplois sont menacés. 1.500 structures et artistes ont signé une lettre ouverte au gouvernement pour demander "des perspectives claires et cohérentes en vue de la réouverture des salles de concerts".
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     18.37
    partiellement nuageux
    le 09/08 à 0h00
    Vent
    1.69 m/s
    Pression
    1018 hPa
    Humidité
    82 %

    Sondage