Alerte Témoin

Exposition : Victor Hugo fait la 'Guerre aux démolisseurs' au Musée du Temps

Publié le 24/06/2018 - 10:05
Mis à jour le 24/06/2018 - 16:18

A Besançon, cette année 2018 rime avec le 10e anniversaire de l'inscription des fortifications Vauban à l'UNESCO. Pour fêter ça, le Musée du Temps et la Maison natale de Victor Hugo accueillent du 16 juin 2018 au 27 janvier 2019 une exposition consacrée à la défense du patrimoine par l'illustre écrivain bisontin à travers ses œuvres…

PUBLICITÉ

"Guerre aux démolisseurs", "Notre-Dame de Paris" et "La bande noire". Dans ces écrits, Victor Hugo se dresse pour défendre le patrimoine national et mondial face aux "démolisseurs" de monuments.

Le Musée du Temps s'est ainsi proposé, en partenariat avec la Maison natale de l'écrivain, de réunir un grand nombre de livres, sculptures, tableaux ou vidéos en lien avec cette volonté de sauvegarder le patrimoine. Près de 120 œuvres sont ainsi mises à la disposition du public durant huit mois, faisant voyager le visiteur à travers les époques :

  • Le 18e siècle et l'émergence de la conscience patrimoniale, mettant en avant les œuvres grecques et romaines antiques ;
  • La révolution française et son vandalisme révolutionnaire, ravageant châteaux, abbayes et églises par dizaines ;
  • L'arrivée de Victor Hugo dans les débats accompagné de son ami Charles Nodier, avec "Guerre aux démolisseurs" (1825-1832)
  • Le gothique, avec "Notre-Dame de Paris" (1831) et l'amour que porte l'écrivain aux châteaux. On y découvre même des tableaux nés sous ses crayons…  
  • Le monde moderne, poussé par l'ode "La Bande noire" (1823) : à partir des années 1830, l'Etat Français commence à protéger le patrimoine. Aujourd'hui, l'UNESCO a repris ce rôle mondialement, aidé par les états et les villes…

Autant d'âges, d'auteurs et d'artistes qui se sont levés pour défendre les joyaux du pays, outils de mémoire et de contemplation, réunis pour l'occasion sous la plume de l'écrivain bisontin.

Victor Hugo, grand défenseur du patrimoine

"On a voulu profiter de cet anniversaire de l'inscription à l'UNESCO pour faire une exposition sur la défense du patrimoine, et ça entre parfaitement en résonnance avec l'œuvre de Victor Hugo" explique le conservateur du Musée du Temps, Laurence Reibel.

Elle aura ainsi sollicité la Maison Natale de Victor Hugo pour compléter la collection. De fait, si l'essentiel de l'exposition se fait au Musée du Temps, la maison où a vu le jour l'écrivain propose également des oeuvres qu'il convient d'aller voir pour compléter la visite ! 

Infos +

  • "Guerre aux démolisseurs", du 16 juin 2018 au 27 janvier 2019
  • Musée du Temps, 96 Grande Rue, 25000 Besançon
  • Maison Natale de Victor Hugo, 140 Grande Rue, 25000 Besançon
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Art en grève : « Sans un vrai statut, plus de statue… »

Les créateurs se sentent délaissés par les pouvoirs publics. Pour se faire entendre, un groupe du collectif Art en Grève Besançon a décidé dans la nuit du mercredi 19 au jeudi 20 février 2020 de "mettre en grève" une douzaine de statues du centre-ville de Besançon en leur plaçant un sac sur la tête...

Belfort : le Fimu lance un appel aux hébergeurs !

Le Festival international de musiques universitaires se déroulera du 28 mai au 1er juin 2020. Chaque année, il accueille entre 1200 et 1400 musiciens venus de près de 40 pays différents. Ceux-ci sont de plus en plus nombreux à souhaiter être hébergés chez des habitants belfortains pour vivre pleinement l’expérience du festival.

Municipale 2020 : Anne Vignot et sa liste « Besançon par nature » présentent leur programme culturel

La liste "Besançon par nature", conduite par Anne Vignot, a dévoilé jeudi 13 février ses propositions pour le secteur de la culture à Besançon dans le cadre de sa campagne pour l'élection municipale.

"Dancing Machine" au Frac Franche-Comté : soyez acteur de l'exposition

L'année 2020 sera placée sous le signe de la danse et des arts plastiques. La première exposition de l'année, Dancing machine, s'intéresse aux contraintes internes au corps, avec notamment des œuvres de Agnès Geoffray, Esther Ferrer, Hans Bellmer ou encore Markus Raetz. Cette exposition, largement participative, invite le public à manipuler, expérimenter, mettre en jeu son propre corps, jusqu'au 26 avril…

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.88
couvert
le 21/02 à 9h00
Vent
0.87 m/s
Pression
1033 hPa
Humidité
75 %

Sondage