Haute-Saône : 250 chasseurs contrôlés en un week-end

Publié le 18/11/2020 - 11:00
Mis à jour le 18/11/2020 - 10:41

Des opérations conjointes de l’Office français de la Biodiversité (OFB), l’Office National des Forêts (ONF) et la gendarmerie nationale ont été menées samedi 14 et dimanche 15 novembre 2020.

Chasse ©Jackmac34-Pixabay ©
Chasse ©Jackmac34-Pixabay ©

Suite à l’arrêté préfectoral du 5 novembre 2020 relatif à la mise en œuvre de dérogations au confinement en matière de régulation de la faune sauvage et de destruction d’espèces animales susceptibles d’occasionner des dégâts, Fabienne Balussou, préfète de la Haute- Saône, a souhaité que des contrôles soient réalisés afin de s’assurer du respect des conditions de l’arrêté.

Au total, une soixantaine d’associations communales de chasse agréées (ACCA) ont été contrôlées, soit plus de 250 chasseurs. "Lors de ces opérations, seul un défaut de tenue correcte du cahier de battue a été relevé", souligne la Préfecture de la Haute-Saône.

Et d'ajouter : "Les agents présents n’ont pas constaté d’infractions relatives au respect des mesures sanitaires imposées (accès très limité aux cabanes de chasse, rappel des consignes avant battue à l’extérieur, présence de panneau «port du masque obligatoire», mise à disposition de gel hydroalcoolique, etc.)."

En dehors des contrôles effectués dans le cadre de cette opération, d’autres infractions ont été relevées :

  • Quatre défauts d’attestation de déplacement dérogatoire à l’égard d’usagers de la forêt ;
  • Un défaut de contrôle technique ;
  • Quatre infractions routières.

Les services de l’État ont rappelé aux chasseurs présents lors des battues les mesures sanitaires et de sécurité mises en œuvre dans le cadre de la chasse.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Castex annonce de nouvelles mesures contre les violences faites aux femmes : les actions déclinées dans le Doubs

Le Premier ministre, Jean Castex, a arrêté jeudi 25 novembre de nouvelles mesures "afin de renforcer la protection des victimes et la lutte contre les violences" à l'occasion de la Journée pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, notamment l'ouverture de nouvelles places d'hébergement. Dans le Doubs, Jean-François Colombet, préfet du Doubs, a réuni en préfecture le groupe de travail départemental sur les violences faites aux femmes du conseil départemental de prévention de la délinquance, d’aide aux victimes, de lutte contre les drogues, les dérivés sectaires et les violences faites aux femmes.

Eric Monnin publie un nouveau livre sur l’histoire des Jeux olympiques d’hiver

Après Un siècle d'olympisme en hiver : De Chamonix à Salt Lake City en 2001, De Chamonix à Vancouver : un siècle d'olympisme en hiver en 2010, De Chamonix à Sotchi : Un siècle d’olympisme en hiver en 2013 ou encore De Chamonix à PyeongChang : Un siècle d’olympisme en hiver en 2017, Eric Monnin, universitaire spécialiste de l'olympisme, a sorti De Chamonix à Beijing – Un siècle d'olympisme en hiver (éd. Désiris) ce mois de novembre 2021.

Violences faites aux femmes : « Des photos à l’envers pour remettre les idées à l’endroit » à Besançon et Dijon

Laëtitia Martinez, vice-présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté notamment en charge de l’égalité réelle, a inauguré, ce lundi 22 novembre à Dijon, l’exposition Des photos à l'envers pour remettre les idées à l'endroit, aux côtés des représentantes et représentants du Collectif Droits des femmes 21.

Mineurs isolés étrangers en formation : « Quand on fait les choses dans le bon ordre, ça se passe bien quand les jeunes ont 18 ans » (E. Borne)

La ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion Elisabeth Borne était en visite ce mardi matin à l'Ecole de production de Besançon, qui forme des jeunes à partir de 15 ans, rencontrant des difficultés scolaires et personnelles, dont des mineurs étrangers isolés.

Violences conjugales en 2020 : le Doubs est le département le plus concerné en Bourgogne Franche-Comté

Les services de police et de gendarmerie ont enregistré une hausse de 10% des violences conjugales qui ont concerné 159.400 personnes tous sexes confondus en 2020, a annoncé lundi le service statistiques du ministère de l'Intérieur. En Bourgogne Franche-Comté, près de 4,5 femmes âgées de plus de 20 ans  sur 1.000 ont été victimes de violences conjugales en 2020. Le Doubs (6) est le département le plus touché
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.38
couvert
le 27/11 à 12h00
Vent
4.93 m/s
Pression
994 hPa
Humidité
94 %

Sondage