"Ici vous n’êtes pas en terrain conquis", la lettre ouverte du député Christophe Grüdler sur la venue de Jordan Bardella

Publié le 22/03/2024 - 16:12
Mis à jour le 22/03/2024 - 16:27

Le député européen Christophe Grüdler adresse vendredi 22 mars 2024 une lettre ouverte aux habitants de Nord Franche-comté suite à la venue de Jordan Bardella, président du Rassemblement national et tête de liste du mouvement, dans le cadre des élections européennes.

Pour rappel, Jordan Bardella tiendra son deuxième meeting de campagne le vendredi 22 mars 2024 à Montbéliard à partir de 19h00. 

Voici la lettre ouverte du député Christophe Grüdler

"Chers habitants du Nord Franche-Comté,

En ces temps où les valeurs fortes de notre territoire sont plus que jamais essentielles, je tiens à vous adresser ces quelques mots à l'annonce de la visite de M. Jordan Bardella dans notre région. Comme vous le savez peut-être, le Rassemblement National a désigné notre territoire comme une "cible électorale" en vue des prochaines élections européennes de juin.

Nous ne sommes pas des pions que l’on manipule

M. Bardella a prévu de tenir une réunion publique à Montbéliard et se rendra à Belfort ce samedi matin. Toutefois, il semble qu'il ne mesure pas pleinement la nature profonde de notre région. Visiblement, il n'a pas réalisé que rien de notre territoire ne le rattache à lui. Lui l'apparatchik parisien, qui n'a jamais été confronté aux réalités du travail, sera dans un territoire où des hommes et des femmes incarnent le véritable esprit de travail et d’effort. Lui, qui use de la rhétorique populiste et clivante de son parti, découvrira une vraie communauté de vie, unie, véritablement engagée dans le vivre-ensemble et consciente de l'importance cruciale de l'Union européenne pour son avenir.

Notre avenir passe par l’Europe

Lui, qui prône la politique de l'autruche à l'égard de la Russie, qui ne vote pas les sanctions, trouvera face à lui des citoyens ouverts et solidaires avec les Ukrainiens. Il se trouvera face à un territoire témoin des atrocités des guerres passées, causées par des extrémistes jouant sur les peurs et la haine de l’autre. Lui, qui au Parlement européen s’oppose à toutes les mesures de relance de notre économie, y compris le plan européen nous donnant 40 milliards d’euros, dont pas un euro ne sort de la poche d’un contribuable français, trouvera face à lui des citoyens conscients de l’apport décisif de l’Union européenne à la vitalité économique de la Nation. Lui, qui prône le repli de la France sur elle-même, trouvera ici des salariés qui vivent de l’ouverture sur le monde et de l’exportation de nos produits…

Nous avons besoin d’un pacte industriel européen

Contrairement à M. Bardella, qui brille par son absence au Parlement européen, j'œuvre sans relâche depuis cinq ans pour défendre les intérêts de notre territoire au sein du Parlement européen.

Mes actions ont couvert des domaines aussi variés que l'industrie, le nucléaire, l'emploi, l'écologie, l’espace...afin de recueillir localement, demain, les fruits d’un pacte industriel (Industrial Deal) dont nous profiterons tous. Autant d'enjeux vitaux pour le quotidien et l'avenir de notre nord Franche-Comté, que je n’oublie jamais quand je défends la région sans relâche à Bruxelles et Strasbourg. Je souhaite donc souligner avec force que les habitants du Nord Franche- Comté ne sont pas des pions sur un échiquier électoral. Notre territoire n’est pas à la merci des manœuvres de ceux qui, loin de toute réalité du terrain, loin de tout ancrage, pensent pouvoir manipuler les esprits avec de simples slogans et des selfies.

« Ici vous n’êtes pas en terrain conquis »

Loin des clivages traditionnels et du débat utile au sein de notre démocratie, je sais que les Francs-Comtois du Nord ne donneront jamais raison à un parti populiste qui vient sur son territoire uniquement pour souffler sur les braises et espérer le manipuler. Ici des valeurs nous animent : l'intégrité, le travail acharné, la solidarité et une vision ouverte sur le monde. Les valeurs de notre territoire ne sont pas à vendre au plus offrant, et certainement pas à ceux qui divisent et distillent l’angoisse pour tenter de régner.

Ici c’est le Nord Franche-Comté, terre de Résistance, Monsieur Bardella, et vous n’êtes pas en terrain conquis, contrairement à ce que pensent vos analystes électoraux parisiens. La démagogie et le vide programmatique du Rassemblement national sont des dangers pour notre territoire. Ils ne passeront pas. Avec toute ma considération, chers habitants du Nord Franche-Comté, et mon engagement renouvelé pour notre région".

Christophe Grudler, député européen du Nord Franche-Comté et conseiller municipal de la ville de Belfort.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Des familles de l’Adapei du Doubs demandent l’exclusion de la secrétaire de l’association, Floriane Jeandenand-Guinchard

C'est à travers un courrier adressé à la présidente de l'Adapei (Association départementale de parents et d'amis des personnes handicapées mentales), Nicole Gauthier, que les familles ont alerté sur la candidature de la secrétaire Floriane Jeandenand-Guinchard pour le rassemblement national aux prochaines législatives.

Législatives : le vice-président de GBM Gabriel Baulieu soutient Laurent Croizier

Le maire de la commune de Serre-les-Sapins et vice-président de Grand Besançon Métropole en charge des finances a publié un communiqué le 18 juin dernier dans lequel il annonce publiquement soutenir la candidature de Laurent Croizier, député sortant de la 1ere circonscription du Doubs. Dans celui-ci, il explique les raisons d’une telle "première". 

Le Rassemblement national, un programme “au service des plus riches” ?

À dix jours du premier tour des élections législatives, l’intersyndicale a souhaité tenir une conférence de presse jeudi 20 juin 2024 à Besançon afin d’apporter son point de vue sur la situation. Elle a notamment voulu rappeler les mesures contre lesquelles l’extrême droite s’est opposée…

Législatives 2024 : Macha Woronoff appelle les étudiants de l’université de Franche-Comté à voter

Alors que le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé le 9 juin 2024 la dissolution de l’Assemblée nationale, l’association France Universités rappelle dans un communiqué les valeurs des universités françaises. Un point de vue soutenu et partagé par Macha Woronoff, présidente de l’Université de Franche-Comté.

Amiante à l'école : "pas de danger pour les enfants" affirme la Ville

En octobre 2023, Anne Vignot, la maire de Besançon, avait effectué un point presse suite aux interpellations des élus de l’opposition qui s’inquiétaient de l’état des écoles de la ville au sujet de l'amiante. Si elle s’était déjà voulu rassurante à l’époque, elle le reste aujourd’hui et indique qu’une commission du conseil municipal s’est tenue à quatre reprises pour élaborer un état des lieux et établir des préconisations ainsi qu’un plan d’actions. Ces résultats seront présentés jeudi 20 juin 2024 devant les élus.

Sondage – Comptez-vous aller voter les 30 juin et 7 juillet 2024 aux élections législatives anticipées ?

Suite à la décision du président de la République de dissoudre l'Assemblée nationale après la victoire de l'extrême droite aux élections européennes en France, les électrices et les électeurs sont invités à se rendre aux urnes les 30 juin et 7 juillet 2024 pour élire les député(e)s dans le cadre d'élections législatives anticipées. Comptez-vous aller voter ? C'est notre sondage de la semaine...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.64
ciel dégagé
le 24/06 à 6h00
Vent
3.26 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
97 %