"Il faut être un peu fou pour lancer une entreprise sans conseil"

Publié le 29/11/2013 - 17:43
Mis à jour le 29/11/2013 - 17:43

La société FC CRH, installée à Auxon-Dessus, près de Besançon (Doubs), propose aux créateurs et repreneurs d’entreprise, principalement de TPE, un accompagnement personnalisé et  stratégique. A sa tête, Luc Malaizier et Xavier Chevet qui l’a rejoint depuis peu pour reprendre progressivement les rênes. Ce dernier nous explique les approches qu’il développe pour bien positionner un projet, recruter, gérer son personnel ou encore éviter les retards de paiement et autres impayés.

 ©
©

Qui êtes-vous Xavier Chevet ?

Xavier Chevet : "Un ingénieur de formation (ENI), titulaire également d’un MBA et un ancien cadre de l’industrie mécanique. J’ai notamment dirigé le site d’Augé Découpage à Besançon que j’ai quitté en 2011 pour voler de mes propres ailes.

C’est en me formant ensuite au coaching et aux techniques de communication à l’Institut de création et de reprise d’entreprise (ICRE) que j’ai rencontré Luc Malaizier, l’un des intervenants.

Le contact s’est fait naturellement avec lui et nous avons décidé de nous associer pour que je reprenne progressivement FC CRH. Sinon, j’ai 46 ans et suis ceinture noire 3ièmedan de judo."

Quels pièges vous semble t-il important d’éviter dans tout projet de création ou reprise d’entreprise ?

"Pour le créateur, c’est déjà celui de la solitude et du manque de gestion efficace du temps. Je vois trop de jeunes chefs d’entreprise se noyer dans les détails et occulter l’essentiel : garder le cap sur une vision stratégique à moyen et long terme." Il faut aussi se lancer dans l’aventure avec des fonds propres, car la trésorerie est l’un des facteurs clés de la réussite future.

Pour le repreneur, il est primordial de se faire accepter du cédant qui connaît l’entreprise et son environnement. Donner un chèque n’est pas une fin en soi.

Il doit se faire accompagner par le vendeur et aussi par un conseil extérieur qui l’aide à prendre le recul nécessaire. En outre, il me semble indispensable de prendre son temps, jusqu’à une année si besoin."

Lire la suite de l’article de Didier Hugue sur le site de notre partenaire Traces Écrites 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

De nouveaux aménagements de la circulation dans le cadran nord-est bisontin

Ces derniers mois, de nombreux riverains et collectifs de riverains ont témoigné des effets positifs ou négatifs du plan de circulation mis en place à titre expérimental à l’automne 2023 dans les quartiers de la Combe Saragosse et du Point du Jour à Besançon. La Ville indique avoir eu des rencontres "particulièrement constructives et riches en propositions" à la suite de quoi, de nouveaux aménagements ont été pensés, a-ton appris le 23 mai 2024.

La Bourgogne-Franche-Comté représentée au plus grand salon européen des nouvelles technologies…

L'intelligence artificielle (IA) règne en maître sur VivaTech, le plus grand salon européen sur les nouvelles technologies, qui s'ouvre mercredi 22 mai 2024 à Paris avec des têtes d'affiche internationales du secteur. La Bourgogne-Franche-Comté est présente avec un pavillon régional dédié…

Quoi de neuf pour le printemps et l’été 2024 chez Baud ?

QUOI DE NEUF ? • Le printemps est déjà bien entamé et l’été se profile à l’horizon. Fête des mères, fête des pères, jeux olympiques, évènements personnels… la maison BAUD vous propose des desserts et créations adaptés à tout évènement de l’année, de même que nous ajustons notre offre en fonction des saisons. C’est le moment des communions, le début de la saison des mariages, bientôt des envies de glaces lorsque la température va augmenter…

Pour ses 50 ans, mignotgraphie ouvre ses portes le 24 mai 2024 !

PUBLI-INFO • Aujourd’hui, Mignotgraphie® compte une quarantaine de salariés et réalise des impressions à destination de toute la France, mais tout a commencé dans la boucle en 1974 de l’association de deux frères photographes, Yves et Alain Mignot. Récemment diplômés d’une école de photographie, fils d’un photographe installé à Pontarlier, ils décident de se lancer dans l’aventure photographique.

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.89
couvert
le 27/05 à 3h00
Vent
1.29 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
98 %