"Il faut être un peu fou pour lancer une entreprise sans conseil"

Publié le 29/11/2013 - 17:43
Mis à jour le 29/11/2013 - 17:43

La société FC CRH, installée à Auxon-Dessus, près de Besançon (Doubs), propose aux créateurs et repreneurs d’entreprise, principalement de TPE, un accompagnement personnalisé et  stratégique. A sa tête, Luc Malaizier et Xavier Chevet qui l’a rejoint depuis peu pour reprendre progressivement les rênes. Ce dernier nous explique les approches qu’il développe pour bien positionner un projet, recruter, gérer son personnel ou encore éviter les retards de paiement et autres impayés.

 ©
©

Qui êtes-vous Xavier Chevet ?

Xavier Chevet : "Un ingénieur de formation (ENI), titulaire également d’un MBA et un ancien cadre de l’industrie mécanique. J’ai notamment dirigé le site d’Augé Découpage à Besançon que j’ai quitté en 2011 pour voler de mes propres ailes.

C’est en me formant ensuite au coaching et aux techniques de communication à l’Institut de création et de reprise d’entreprise (ICRE) que j’ai rencontré Luc Malaizier, l’un des intervenants.

Le contact s’est fait naturellement avec lui et nous avons décidé de nous associer pour que je reprenne progressivement FC CRH. Sinon, j’ai 46 ans et suis ceinture noire 3ièmedan de judo."

Quels pièges vous semble t-il important d’éviter dans tout projet de création ou reprise d’entreprise ?

"Pour le créateur, c’est déjà celui de la solitude et du manque de gestion efficace du temps. Je vois trop de jeunes chefs d’entreprise se noyer dans les détails et occulter l’essentiel : garder le cap sur une vision stratégique à moyen et long terme." Il faut aussi se lancer dans l’aventure avec des fonds propres, car la trésorerie est l’un des facteurs clés de la réussite future.

Pour le repreneur, il est primordial de se faire accepter du cédant qui connaît l’entreprise et son environnement. Donner un chèque n’est pas une fin en soi.

Il doit se faire accompagner par le vendeur et aussi par un conseil extérieur qui l’aide à prendre le recul nécessaire. En outre, il me semble indispensable de prendre son temps, jusqu’à une année si besoin."

Lire la suite de l’article de Didier Hugue sur le site de notre partenaire Traces Écrites 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Inflation : 200 M€ pour Ile-de-France Mobilités, 100 M€ pour les transports publics de province

Le ministre délégué aux Transports Clément Beaune a promis mardi 6 décembre "une aide exceptionnelle" de 200 millions d'euros à Ile-de-France Mobilités (IDFM) pour éviter une hausse excessive des tarifs dans les transports publics franciliens en 2023. Une aide de 100 millions d'euros sera également versée aux autorités organisatrices de transports publics de province.

Quels étaient les jouets les plus populaires à Noël il y a 20 et 30 ans ?

Que vous soyez étudiant, jeune adulte, parent ou bien grand-parent, vous n'êtes pas sans savoir qu'à l'approche de Noël, les enfants n'attendent généralement pas bien longtemps avant d'écrire leur liste au grand bonhomme rouge ! Aujourd'hui, maCommune.info vous propose de jouer avec la nostalgie, en remontant 20 à 30 ans en arrière. À l'époque où vous, peut-être, étiez à leur place.

Initiative France : la question de la femme cheffe d’entreprise, une " priorité absolue " pour Guillaume Pépy en visite à Besançon

Le président du réseau Initiative France Guillaume Pépy, était en visite ce lundi 5 décembre à Besançon et à Saint-Vit pour rencontrer une gérante de magasin accompagnée par l’association Initiative Doubs Territoire de Belfort ainsi que dans le cadre de la remise des prix du 17e concours régionale Initiative au féminin.

Sondage – Où achetez-vous vos cadeaux de Noël ?

C'est la période des préparatifs et des achats de Noël dont des cadeaux pour les enfants et toute la famille. Sites internet, commerces indépendants ou franchisés, grandes surfaces, artisans locaux... Pour trouver ce qui plaiera au mieux à son entourage, il y a l'embarras du choix. Et vous, où achetez-vous vos cadeaux de Noël ? C'est notre sondage de la semaine...

Après Camaïeu, les magasins Go Sport dans le viseur de la justice

Le parquet de Grenoble a convoqué la direction de Go Sport le 19 décembre pour en savoir plus sur la situation financière du distributeur spécialisé dans le sport, propriété du même actionnaire que Camaïeu, Hermione People and Brands (HPB), alors que les représentants de salariés s'inquiètent, a appris l'AFP lundi 5 décembre 2022. Trois magasins Go Sport sont installés en Franche-Comté dont un à Besançon, et deux en Bourgogne.

À la Maison Grandvoinnet, les fêtes font décoller les papilles !

PUBLI-INFO • Pour les fêtes de fin d’année, la Maison Grandvoinnet fait les choses en grand grâce aux nombreuses gourmandises à découvrir : bûches, gâteaux, chocolats, guimauves, macarons, bonbons et autres desserts festifs sont à déguster sans modération !

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -0.65
nuageux
le 07/12 à 18h00
Vent
1.77 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
88 %