"Il faut rendre les TER plus attractifs" 

Publié le 07/11/2018 - 11:09
Mis à jour le 07/11/2018 - 11:09

Alors que l'augmentation du prix des carburants et l'opération "gilet jaune" à l'avant des véhicules  fait la une de l'actualité, la Fédération Nationale des Associations d' Usagers des Transports Bourgogne Franche-Comté alerte sur la problématique d'accès au TER.

TERtrain2.JPG

"Le TER constitue une alternative à la voiture, encore faut-il qu'il soit accessible sans trop de contraintes et que les voyages puissent se faire en toute sûreté" résume  dans un communiqué a Fédération Nationale des Associations d' Usagers des Transports Bourgogne Franche-Comté qui admet que la nouvelle tarification appliquée depuis septembre 2017 a eu des effets positifs sur la fréquentation après une période de baisse en 2016 mais qui pointe du doigt un certains nombre de freins à l'utilisation des trains express régionaux. 

Les problèmes relevés par la Fnaut Bourgogne Franche-Comté 

  • La première tranche de tarification qui inclut le périurbain n' est pas incitative et la desserte des haltes ferroviaires de Neuilly les Dijon et partiellement Franois n' est pas rétablie
  • Près de 40 % de la vente des titres s 'effectue aux guichets alors que la fermeture d 'une vingtaine de points de vente est programmée et que la cible pour la vente digitale (internet, smartphone) est de 50 % à l' horizon 2021
  • de nombreuses circulations s 'effectuent sans "agent commercial train" - les contrôleurs -  ce qui est préjudiciable à la sûreté des usagers et à la lutte contre la fraude et ses dérives (validité des titres ramenée à 1 jour, plus de vente au tarif guichet dans les trains)"
  • la fréquentation du TER a baissé de 8% au niveau national à la suite du conflit social et on est encore loin de la reconquête ciblée dans la nouvelle convention TER régionale

Les demandes et les propositions de la Fnaut : 

  • Enrayer la politique de déshumanisation et rétablir un climat de confiance avec l' usager. Tous les voyageurs sans billet ne sont pas des fraudeurs mais souvent victimes d'absence de guichets, de distributeurs ou de pannes de ces derniers et dans ces conditions ne méritent pas des pénalités de 50 euros minimum !
  • Continuer à améliorer la qualité du service (ponctualité, régularité, propreté du matériel et des haltes et gares et assurer l' information des usagers (aucune indication sur le service annuel 2019 applicable le 9 décembre 2018!)

Les mesures 

  • Permettre la vente de titres chez des commerçants et points publics, équiper les trains de distributeurs embarqués et informer les contrôleurs des dysfonctionnements des distributeurs des gares et haltes
  • Initier une campagne d 'information sur la lutte contre la fraude mettant en lumière la durée de validité des titres et la fin de la vente à bord au tarif guichet (mesure méritan quelques exceptions
  • Rétablir le dialogue avec les usagers et leurs représentants
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

Ginko : ce qui change à partir de ce jeudi

De nouvelles dispositions mises en place pour la vente à bord des véhicules Ginko afin de lutter contre la propagation de la Covid-19. À compter de ce jeudi 12 novembre 2020, les modalités de la vente de titres à bord des bus urbains Ginko vont évoluer.

Confinement#2  : la préfecture du Doubs répond à vos questions...

Vous êtes nombreux à nous envoyer vos questions. Est-il possible d'établir plusieurs attestations par jour, doit-on toujours porter le masque pour aller courir sur les berges du Doubs à Besançon, une personne asthmatique  fait-elle partie des personnes à risque ? Et pour aller s'occuper de son cheval ? La préfecture du Doubs répond à vos questions...
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -1.26
ciel dégagé
le 29/11 à 21h00
Vent
1.96 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
98 %

Sondage