Ilham Kadri à la tête du groupe Solvay

Publié le 28/02/2019 - 13:53
Mis à jour le 28/02/2019 - 13:53

À 50 ans, Ilham Kadri, prendra officiellement ses fonctions de CEO de Solvay vendredi 1er mars. La Franco-Marocaine, qui a fait une partie de ses études à Besançon, succède à Jean-Pierre Clamadieu, qui était depuis mai 2012 président du comité exécutif de Solvay et a désormais pris la présidence du français Engie.

Ilham Kadri,  CEO de Solvay Group © Solvay Group

 ©
Ilham Kadri, CEO de Solvay Group © Solvay Group ©

Ilham Kadri a rejoint Solvay le 1er janvier 2019 pour une période de transition avant sa prise de fonction officielle ce vendredi 1er mars 2019. Elle a été choisie par les familles qui contrôlent Solvay "pour prendre les commandes du groupe et poursuivre sa stratégie de transformation". Le chimiste belge  - fondé en 1863 -  a en effet engagé il y a près de cinq ans un virage en délaissant les activités jugées moins prometteuses comme le PVC, pour se développer dans les composants innovants, notamment à destination de l’aéronautique et de l’automobile.

De nationalités française et marocaine, Ilham Kadri a grandi à Casablanca dans un quartier pauvre et a été élevée par sa grand-mère. Après obtention de son bac, elle rejoint sa mère à Besançon où elle intègre Math Sup et Math Spé. Elle part ensuite étudier à Lyon au Québac et à Strasbourg. Elle est d'ailleurs titulaire d’un diplôme de l’École d’Application des Hauts Polymères de Strasbourg et Docteur en physico-chimie macromoléculaire, diplômée de l’université Louis Pasteur de Strasbourg. Elle a notamment collaboré avec les groupes Shell-Basell, UCB-Cytec, Huntsman et Dow Chemical.

Ilham Kadri était aux commandes de la société américaine Diversey, spécialisée dans les technologies et services pour l’hygiène. "Elle en a assuré la transformation et le redressement avant d’en conduire la cession à un fonds d’investissement", selon Solvay.

Solvay prudent pour 2019 après une hausse de 16% de son bénéfice net 2018

Le groupe chimique belge anticipe une "progression modérée" de son bénéfice d'exploitation en 2019, après une hausse de 16% de son bénéfice net l'an passé. L'entreprise, qui sera dotée d'une nouvelle patronne à compter de vendredi a dégagé l'an passé un bénéfice net de 1,092 milliard d'euros, contre 939 millions d'euros en 2017.

Le chiffre d'affaires de Solvay a crû quant à lui très modérément en 2018, s'établissant à 10,257 milliards d'euros, soit une hausse de 1,3% par rapport à 2017, une progression en ligne avec les attentes des analystes qui tablaient sur +1%.

Son bénéfice d'exploitation (EBITDA) était stable à 2,230 milliards d'euros en 2018 par rapport à 2017. "Conformément aux tendances du quatrième trimestre", Solvay a indiqué dans un communiqué, "s'attendre à ce que les conditions de marché restent favorables sur la plupart des secteurs clés, même si la croissance devrait être modérée par les conditions dans l'automobile, l'électronique, le pétrole et gaz".

Info +

Solvay est implanté depuis depuis 1930 dans le Jura. A Tavaux, son activité repose sur la fabrication de produits chimiques fluorés et de polymères de spécialités. La plateforme industrielle de Tavaux est un site Seveso seuil haut. Elle s'étend sur 200 hectares de superficie et emploi environ 635 salariés. 

Dans le monde, Solvay est présent dans 60 pays et occupe plus de 26.000 collaborateurs. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Au régal de chouchou, nouveau salon de thé bisontin

Christine Demange habite Pouilley les Vignes et vient d’ouvrir un nouveau salon de thé, Au régal de Chouchou situé au 128 grande rue à Besançon. Issue de la finance, cette mère de famille de quatre enfants a décidé de changer de voie professionnelle durant le confinement et a désormais troqué son tailleur pour un tablier… sans regrets !

Sondage – Éteindre l’éclairage public de certains quartiers de Besançon pour faire des économies, qu’en pensez-vous ?

À partir du 30 novembre 2022, l’éclairage public sera éteint dans plusieurs quartiers bisontin pour faire face à l’envolée des prix de l’énergie. La municipalité va progressivement éteindre les lumières entre 23 h et 5 h. Avec cette mesure, elle compte économiser 120.000 €. Selon vous, est-ce une bonne idée ? C'est notre sondage de la semaine.

On a goûté pour vous le calendrier de l’avent de laGrange à Marnay…

Chaque année, laGrange à Marnay propose un calendrier de l’avent version gourmande avec ses produits et des découvertes. Élodie et Alexane, journalistes pour maCommune.info et amatrices de boissons chaudes, ont testé pour vous les thés, tisanes et rooibos de ce calendrier particulier…

Bourgogne Franche-Comté : La retraite progressive ou comment se préparer au départ à la retraite

PUBLI-INFO • Le départ en retraite effraye, c’est un fait. Les futurs retraités redoutent de se retrouver sans activités pour occuper leurs journées. Ainsi, la retraite progressive permet, à partir de 60 ans, de recevoir une part de sa re­traite tout en réduisant son temps de travail. À travers, le témoignage de Pierre-Jean, salarié de 62 ans, décou­vrez ce qu’est concrètement la retraite progressive et les motivations qui l’ont poussé à en faire la demande.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 1.72
couvert
le 03/12 à 21h00
Vent
1.73 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
88 %