Interdiction de la chasse le week-end : Pompili favorable au débat

Publié le 03/11/2021 - 14:45
Mis à jour le 03/11/2021 - 13:25

Le week-end sans chasse est une idée « sur laquelle on doit avoir un débat », a déclaré mercredi la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili, après une proposition en ce sens du candidat EELV, assurant toutefois que « la majorité n’a pas de volonté d’interdire la chasse ».

Chasse (illsutration) © D Poirier
Chasse (illsutration) © D Poirier

Le candidat EELV à la présidentielle Yannick Jadot avait dit vendredi vouloir interdire la chasse pendant le week-end et pendant les vacances scolaires.

Interrogée sur France Info sur la possibilité d'interdire la chasse le week-end, à l'instar de ce qui se fait dans d'autres pays européens, la ministre en charge de la chasse a répondu: "Ca fait partie des débats qui existent depuis longtemps sur la question du partage de l'espace" et "c'est une idée qui à un moment se pose et sur laquelle on doit avoir un débat".

Plusieurs accidents de chasse ont eu lieu la semaine dernière, dont ont été victimes des non chasseurs (un promeneur en Haute-Savoie et un septuagénaire au volant de sa voiture près de Rennes, tous deux grièvement blessés).

"Mon rôle en tant que ministre en charge de la chasse est de faire en sorte que la chasse respecte un certain nombre de règles", a assuré mercredi Barbara Pompili, rappelant que les mesures de sécurité à la chasse ont été renforcées au cours des dernières années.

"La majorité n'a pas de volonté d'interdire la chasse d'une manière ou d'une autre. Par contre, elle doit être régulée"

Interrogée également sur la possibilité de demi-journée sans chasse, elle a jugé que "tout peut être fait, il faut aussi regarder territoire par territoire". "S'il faut un encadrement au niveau national, encore une fois il y a des débats aujourd'hui, je n'ai pas peur du débat politique, que le débat s'engage et qu'on regarde jusqu'où on peut aller", a poursuivi Barbara Pompili.

La ministre est, sans surprise, critiquée par la Fédération nationale de la chasse (FNC) après l'interdiction par la justice de chasses traditionnelles d'oiseaux ainsi que de la chasse à la glu.

Interrogé récemment sur Emmanuel Macron, le président de la FNC Willy Schraen estimait en revanche que "Macron a fait des choses pour la chasse qu'aucun président n'avait fait jusqu'à présent", alors que l'électorat des chasseurs est très courtisé.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Le Sénat adopte un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin à 20 ans d’inaction publique 

Le Sénat a adopté à l'unanimité, le 11 avril 2024, un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin au désengagement de l’État en la matière et qui met à mal la filière apicole et les pollinisateurs sauvages. ”Une victoire importante et une avancée majeure, vingt ans après la détection de cette espèce sur le territoire national”, pour Jean-François Longeot, sénateur du Doubs. 

Haut Conseil des finances publiques : le gouvernement n’a “pas les moyens” de réaliser des baisses d’impôts sèches

Pierre Moscovici, président du Haut Conseil des finances publiques (HCFP), a estimé mercredi 17 avril 2024 que le gouvernement "n'avait pas les moyens" au vu de l'état de ses finances publiques, de faire des "baisses d'impôts sèches", contrairement aux promesses de l'exécutif.

Élections européennes du 9 juin 2024 : modalités pour s’inscrire et voter

Le 9 juin 2024, les Français en âge de voter et les ressortissants d’un État-membre de l’Union européenne résidant en France seront appelés à voter pour l’élection des représentants de la France au Parlement européen. Comment s'inscrire sur les listes électorales et voter ?

L’élu bisontin Kévin Bertagnoli dépose plainte pour “harcèlement” et “menaces de mort”

Le président du groupe Génération-s et adjoint en charge de la Démocratie participative et de la participation citoyenne à la Ville de Besançon, a décidé de porter plainte auprès du procureur de la République contre les auteurs de publications malveillantes survenues suite à son intervention lors du dernir conseil municipal de Besançon du 4 avril 2024.

Pancartes brandis par les élus RN en conseil régional : les réactions s’enchaînent…

+ Plainte du MRAP • Suite aux pancartes "Violeurs étrangers dehors" brandis par les élus du Rassemblent nationale en soutien au collectif Némésis durant le conseil régional du 11 avril 2024, les réactions s’enchainent… Pour rappel, Marie-Guite Dufay, la présidente de la Région, a indiqué son intention de porter plainte.

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Bourgogne-Franche-Comté : Marie-Guite Dufay veut porter plainte contre des élus RN après des pancartes anti-immigrés en plein conseil

Marie-Guite Dufay, la présidente socialiste du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a annoncé jeudi 11 avril 2024 son intention de porter plainte pour "incitation à la haine" contre des élus du Rassemblement national qui ont brandi des pancartes anti-immigration en séance plénière.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.31
légère pluie
le 20/04 à 0h00
Vent
1.66 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
95 %