Interdire les trottinettes en ville ? Le gouvernement préfère une "régulation" et un renforcement des contrôles

Publié le 17/01/2023 - 13:59
Mis à jour le 17/01/2023 - 11:11

Le ministre délégué aux Transports Clément Beaune planche sur un "plan de régulation" des trottinettes électriques au niveau national avec davantage de contrôles et de "mesures de précaution", a-t-il annoncé mardi 17 janvier 2023, se disant hostile à toute interdiction.

 © Police nationale 39
© Police nationale 39

"Je crois que les interdictions pures et simples sont des solutions simplistes", a-t-il déclaré sur France 2, interrogé sur l'initiative de la maire (PS) de Paris Anne Hidalgo, qui veut organiser un référendum sur l'interdiction des trottinettes électriques en libre-service dans la capitale --à laquelle elle est elle-même favorable-- le 2 avril. "Je crois à la régulation", a affirmé le ministre. "Je travaille d'ailleurs au niveau national à un plan de régulation des trottinettes", a-t-il enchaîné, indiquant qu'il rencontrerait des associations concernées "dans les prochaines semaines".

Un décret d'octobre 2019 encadre déjà l'utilisation des trottinettes électriques : il fixe en particulier un âge minimum de 12 ans, limite leur vitesse à 25 km/h, en interdit la circulation sur les trottoirs (sauf exception locale) et l'usage à plusieurs, et les oblige à être équipés de feux de position avant et arrière, de catadioptres, d'un système de freinage et d'un avertisseur sonore.

"Je veux qu'on renforce en tout cas les contrôles"

Comme pour les autres véhicules, il est interdit de téléphoner ou de porter des écouteurs en conduisant. S'il a refusé de se prononcer sur l'obligation de porter un casque, M. Beaune a indiqué que "ça fait partie des pistes qu'on regarde". "Je veux qu'on renforce en tout cas les contrôles, les mesures de précaution", a-t-il dit, citant l'âge, des obligations de sécurité, ou "l'interdiction du téléphone qui est mal respectée".

"Je crois que l'interdiction, ce serait casser un mode de transport qui peut être écologique, qui peut être une solution dans les grandes villes", a-t-il insisté, quand bien même elle peut "(poser) des problèmes".

(AFP)

1 Commentaire

il faut rendre " OBLIGATOIRE " le casque, les gants et interdire les oreillettes.
Publié le 18 janvier à 20h34 par robert macarena • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

Politique

Huit ans après la fusion, le Mouvement Franche-Comté lance une nouvelle pétition pour séparer la Bourgogne de la Franche-Comté

Le Mouvement Franche-Comté, présidé par Jean-Philippe Allenbach, a lancé ce dimanche 15 janvier, une nouvelle pétition pour la séparation de la Bourgogne et de la Franche-Comté, soit huit ans, quasi jour pour jour, après la fusion des régions.

Menaces sur le développement ferroviaire du centre Franche-Comté : des élus alertent l’État et la Région

DOSSIER • Plusieurs élus du pôle métropolitain Centre Franche-Comté et de six agglomérations de Franche-Comté ont signé une déclaration commune publiée le 4 janvier 2023 pour le développement ferroviaire dans la région. Objectif : alerter sur les menaces qui pèsent aujourd’hui sur plusieurs lignes de train sur le territoire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.04
couvert
le 31/01 à 9h00
Vent
0.7 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
88 %