"Islamo-gauchisme": Plus de 600 universitaires demandent la démission de Frédérique Vidal

Publié le 21/02/2021 - 09:46
Mis à jour le 21/02/2021 - 10:00

Plus de 600 membres de l'enseignement supérieur ont demandé samedi 20 février 2021 la démission de leur ministre de tutelle, Frédérique Vidal, dans une tribune publiée dans le Monde, lui reprochant de "faire planer la menace d'une répression intellectuelle" sous couvert d'enquête sur "l'islamo-gauchisme".

"Comme dans la Hongrie d'Orban, le Brésil de Bolsonaro ou la Pologne de Duda, les études postcoloniales et décoloniales, les travaux portant sur les discriminations raciales, les études de genre et l'intersectionnalité sont précisément ciblés", considèrent les signataires de la tribune (enseignants, chercheurs...), estimant "une telle ministre indigne de nous représenter et nous demandons, avec force, sa démission".

La ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche avait dénoncé le 14 février "l'islamo-gauchisme" qui, selon elle, "gangrène la société dans son ensemble et l'université n'est pas imperméable", avant de demander mardi au CNRS "un bilan de l'ensemble des recherches" qui se déroulent en France, afin de distinguer ce qui relève de la recherche académique et ce qui relève du militantisme.

  • Les signataires, parmi lesquels l'économiste Thomas Piketty ou la sociologue Dominique Méda ont souligné que la loi de programmation de la recherche, portée par la ministre et adoptée le 20 novembre dernier, et le manque de moyens accordés à l'université sont les principales raisons "qui entravent (leur) travail".

Nous ne pouvons que déplorer l'indigence de Frédérique Vidal, ânonnant le répertoire de l'extrême droite sur un +islamo-gauchisme+ imaginaire, déjà invoqué en octobre 2020 par le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer", ont insisté les signataires.

Le CNRS avait accepté mardi de participer à l'étude demandée par la ministre sur "l'islamo-gauchisme", regrettant cependant "une polémique emblématique d'une instrumentalisation de la science" et un "slogan politique [qui] ne correspondait à aucune réalité scientifique".

Jean-Michel Blanquer a, au contraire, décrit samedi "l'islamo-gauchisme" comme un "fait social indubitable" qu'il faut "regarder en face", ajoutant que "certains essayent toujours de minimiser ce projet politique".

"C'est un mot qui n'a pas forcément un contenu scientifique" mais "décrit une réalité politique", a jugé Jean-Michel Blanquer, ajoutant que c'était "un terme très global".

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Mobilisation inédite au collège de Pouilley-les-Vignes

Même si l'établissement a lui aussi son lot de "cas contacts", ce n'est pas en raison de la Covid-19 que la grande majorité des cours ont été annulés au collège de Pouilley-les-Vignes ce jeudi 4 mars 2021. Soutenu par les représentants des parents d'élèves, le personnel était en grève pour dénoncer une baisse de moyens constante depuis 2018 : des classes surchargées... au point de refuser des élèves du secteur.

Variant sud-africain : une troisième classe fermée au collège des Clairs Soleils à Besançon

Une classe de 6e et une de 5e sont fermées depuis vendredi 26 février 2021 au collège Clairs-Soleils à Besançon jusqu'à vendredi suite à des cas contacts signalés. On apprend désormais qu'une classe de 4e est fermée depuis ce jeudi 4 mars 2021 et jusqu'à mercredi en raison d'un élève testé positif au variant sud-africain.

Parents d’élèves « en colère » et grève des enseignants ce lundi à l’école de Geneuille

Carte scolaire • La fermeture d'une classe et le passage de deux à trois niveaux par classe envisagés par l'inspection académique du Doubs pour la rentrée ne passent pas à Geneuille. Les parents d'élèves se sont mobilisés à 16h30 vendredi dernier pour faire part de leur incompréhension. Ce lundi 1er mars 2021, le personnel enseignant et périscolaire était appelé à faire grève. Les parents d'élèves ont pique-niqué devant l'inspection académique dans l'attente des résultats des concertations...

Les tests salivaires à l’école réalisés par des « personnels de santé », assure Blanquer

Les tests salivaires déployés à l'école pour lutter contre la propagation de l'épidémie de Covid-19 seront réalisés par des "personnels de santé" et non par des enseignants, a assuré lundi le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer lors d'un déplacement dans une école de Lavoncourt en Haute-Saône.

Tests salivaires dans les écoles du Doubs : l’inspection académique compte sur la responsabilité des parents

Lors d'une conférence de presse jeudi 25 février 2021, le préfet du Doubs Joël Mathurin et le directeur de l''inspection académique de l'Education nationales (Dasen) du Doubs Patrice Durand ont annoncé le déploiement des tests salivaires dans les écoles pour détecter les cas positifs à la Covid-19 et les variants dès lundi 1er mars. Les enfants doivent avoir l'autorisation écrite de leur parent pour pouvoir se faire tester.

Mobilisation au lycée Germaine Tillion à Montbéliard contre la baisse du nombre d’heures

Le Conseil d'Administration du lycée Germaine Tillion à Montbéliard, réuni le 25 février 2021, a demandé une Dotation horaire globale (DHG) permettant d’organiser des cours en plus petit comité. Plusieurs requêtes ont été formulées par les représentants des personnels enseignant et d’éducation des listes Sgen-CFDT et SNES-FO-SUD-UNSA. Voici tous les détails...
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.55
légère pluie
le 04/03 à 18h00
Vent
0.93 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
96 %

Sondage