Une élue PS de Besançon vote pour Juppé à la primaire : "Je ne regrette pas et j’assume ma démarche"

Publié le 21/11/2016 - 16:08
Mis à jour le 21/11/2016 - 16:12

Catherine Thiébaut, adjointe au maire PS de Besançon et écologiste, a choisi de voter dimanche 20 novembre 2016, à la primaire de la droite. Ayant expliqué sa démarche sur les réseaux sociaux après son vote, elle fait aujourd’hui l’objet de nombreuses critiques. Elle nous confie sa réaction.

1-dsc_3861.jpg
Catherine Thiébaud ©Alexane Alfaro

Primaire de la droite

PUBLICITÉ

Catherine Thiébaut se dit tout d’abord surprise par l’ampleur médiatique suscitée par sa participation à la primaire de la droite. Elle avait annoncé sur les réseaux sociaux qu’elle irait voter pour Alain Juppé et expliquait encore sa démarche après son vote. Depuis, les critiques se sont multipliées. « Les médias ont repris essentiellement les critiques et commentaires négatifs. Mais j’ai reçu également beaucoup de soutiens, que ce soit en public ou en privé. De mon entourage bien sûr, mais aussi de personnes que je ne connaissais pas. J’ai expliqué quelle était ma démarche sur les réseaux sociaux, mais j’ai aussi bien précisé que je respectais le choix des personnes qui n’allaient pas voter à ces primaires. Chacun fait comme il l’entend. Et je regrette d’être jugée de la sorte, de faire face à des réactions parfois violentes. Ceux qui me connaissent savent qu’il est stupide de dire que je suis maintenant de droite. Je suis de gauche et écologiste, c’est très clair. Mais face à ce vide que nous avons à gauche, autant aller voter par rapport au candidat que l’on risque d’avoir au second tour.« 

« Je fais partie du peuple de gauche. C’est à ce titre que je suis allée voter. »

L’adjointe à la mairie de Besançon revient sur la participation massive de citoyens de gauche à cette primaire de la droite : « C’est vrai que je suis élue. Mais je fais partie du peuple de gauche. C’est à ce titre que je suis allée voter. 600.000 personnes de gauche se sont déplacées pour ces primaires. Ce n’est pas pour rien : il faut reconnaître que nous avons un vide à gauche. Cette participation massive, c’est surtout pour dire à la gauche : attention ! Il faut que nous dépassions tout cela, que nous nous rassemblions. J’aimerais retrouver une gauche avec un vrai programme, avec nos valeurs de base, le partage du travail, le partage des richesses, la production d’énergies renouvelables, tous ces sujets qui me tiennent à cœur. Il y en a un en particulier qui me tient à cœur, c’est ce changement des institutions. Nous devons changer tout cela et arrêter de mettre un seul homme à la tête. Démocratiquement, les primaires ne sont pas une bonne chose. En Allemagne, par exemple, les électeurs votent pour un parti, plutôt que pour un homme. Que tout repose sur un seul homme n’est pas bon.« 

Catherine Thiébaut ne sait pas encore si elle ira voter au second tour de la primaire de la droite dimanche prochain : « Je pense que c’est terminé pour Juppé. Mais je ne sais pas encore ce que je ferai. » Elle ne regrette pas sa participation au premier tour. « J’assume ma démarche, je m’en suis expliquée. Et je fais face aux critiques qui en découlent. Si cela pouvait servir à ce que la gauche dise enfin : « Rassemblons-nous ! », j’en serais heureuse. C’est ce que j’appelle de tous mes vœux.« 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Le président du groupe RN au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté Julien Odoul, qui avait demandé vendredi 11 octobre 2019 à ce qu'une femme dans le public retire son voile, a dénoncé jeudi une "opération de victimisation" après que cette dernière a annoncé porter plainte.

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Contactée ce jeudi 16 octobre 2019 par téléphone, nous avons fait le point avec Alexandra Cordier, référente départementale En Marche et éventuelle candidate à l'élection municipale à Besançon en 2020. Si une rupture s'est créée entre elle et Eric Alauzet, candidat officiel d'En Marche, Alexandra Cordier n'a pas pour autant l'objectif de se rallier à Ludovic Fagaut, candidat pour Les Républicains. Entretien.

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

La députée du Doubs Annie Genevard (LR), invitée du « petit déjeuner politique » de Sud Radio ce lundi 15 octobre 2019, a réagi à « l’incident du voile » du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté. Et a globalement suivi la ligne directrice des Républicains, avec son président Christian Jacob demandant l’interdiction du voile durant les sorties scolaires…

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

En prenant à partie une mère voilée accompagnatrice d'une sortie solaire, le conseiller régional RN Julien Odoul a relancé vendredi dernier à Dijon la polémique sur le voile islamique lors d'une séance du conseil régional Bourgogne Franche-Comté. Après les réactions au plus haut niveau de l'État, notamment du ministre de l'Éducation nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a semblé vouloir clore le débat en déclarant ne pas vouloir de nouvelle loi sur les accompagnants scolaires.

Voile au conseil régional : les réactions en Bourgogne Franche-Comté

Voile au conseil régional : les réactions en Bourgogne Franche-Comté

Mise à jour le 15 octobre à 10h50 • Suite à l'attitude de l'élu RN qui avait pris à partie vendredi 11 octobre 2019 au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté une mère voilée accompagnatrice d'un groupe d'enfants, le groupe d'Europe Écologie - Les Verts Bourgogne Franche-Comté mais aussi France Insoumise condamnent la réaction de l'élu du Rassemblement National.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.87
légère pluie
le 17/10 à 15h00
Vent
3.622 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
96 %

Sondage