L’ESB F ne tient pas la distance à Metz

Publié le 04/11/2012 - 10:53
Mis à jour le 16/04/2019 - 09:15

Pourtant très bien entrées dans le match, et encore dans le coup à un quart d’heure de la fin, les Bisontines ont fini par craquer (30-18) chez l’ogre messin.

Hand (LFH)

Les Arènes sont décidément inviolables. En Moselle, l’ESB F l’a une nouvelle fois vérifié. On ne pourra pourtant pas dire que les protégées de Florence Sauval n’avaient pas, dans un premier temps, fait très bonne impression. Avec peps et envie, les Franc-Comtoises avaient mené le bal. Avec beaucoup d’à-propos. Bruneau et Popovic passaient par là et les Bisontines faisaient, à ce moment-là, cavalier seul (2-6, 8e ; 4-8, 14e).

Un peu trop gros pour ne pas entraîner une révolte messine. La profondeur de banc lorraine faisait mal. Très mal. Metz revenait au score (10-10, 20e), et passait même devant (12-10, 24e). Tout allait cette fois beaucoup plus vite. Tout devenait aussi plus compliqué (13-11, 30e). Avec l’apparition de Gabriel, dans les buts bisontins, l’ESB F retrouvait de l’espoir au retour des vestiaires. D’autant que Popovic était au diapason (15-14, 36e ; 17-16, 42e).

Et puis, patatras…

L’idylle ne durait malheureusement pas. Les mauvais choix offensifs donnaient autant de munitions aux Messines, qui ne se faisaient pas prier pour appuyer sur l’accélérateur (22-17, 50e). Le tournant du match venait d’avoir lieu. Besançon n’allait pas s’en remettre. " À partir du moment où on a lâché prise en fin de deuxième mi-temps, c’est normal que notre adversaire s’envole au score. Les Messines ont su nous faire mal et on a paniqué. On a manqué d’expérience…"

Lucide, Florence Sauval avait assisté à une fin de match assez cauchemardesque pour ses joueuses. Dans les buts messins, Pierson repoussait à peu près tout sur son passage. La partie virait à la démonstration, soit un constat aussi cruel que sévère pour une équipe bisontine qui ne méritait sans doute pas un score aussi fleuve (30-18).

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Sport

Le GBDH veut finir la saison “de la plus belle des manières”

Le GBDH reçoit Sarrebourg ce vendredi 26 avril 2024 au palais des sports de Besançon dans le cadre de l’avant-dernière journée de championnat de proligue. En conférence de presse d’avant-match, Christophe Viennet et Enzo Handjou sont revenus sur leur objectif de "terminer la saison de la plus belle des manières" en remportant leurs derniers matchs à domicile.

Le FC Sochaux signe une victoire qui vaut cher face à Niort

Même réduit à 10 durant plus de 40 minutes de jeu, les Sochaliens sont parvenus à concrétiser leur très bonne entame de match ce lundi 22 avril 2024 au stade Bonal. Dans une ambiance surchauffée, les hommes d’Oswald Tanchot ont quasiment assuré leur maintien en National grâce à cette précieuse victoire face à Niort qui les place à la 8e place avec désormais 8 points d’avance sur le premier relégable. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.11
nuageux
le 25/04 à 15h00
Vent
3.82 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
46 %