La Bourgogne Franche-Comté conteste la fermeture des remontées mécaniques devant le Conseil d’Etat

Publié le 04/12/2020 - 09:40
Mis à jour le 04/12/2020 - 09:35

Devant la décision du gouvernement de maintenir les remontées mécaniques fermées jusqu’au 20 janvier 2021, cinq régions (Bourgogne-Franche-Comté, Auvergne-Rhône-Alpes, Sud, Occitanie et Grand Est) ainsi que plusieurs conseils départementaux de montagne se sont associés pour engager une procédure en référé devant le Conseil d’État.

Marie-Guite Dufay ©Alexane Alfaro  ©
Marie-Guite Dufay ©Alexane Alfaro ©

Marie-Guite Dufay, présidente la Région Bourgogne-Franche-Comté, s’associe à cette démarche et réaffirme son soutien "plein et entier" aux territoires du Jura et du Doubs, ainsi qu’à l’ensemble des acteurs qui font vivre les moyennes montagnes : "Territoires frontaliers de la Suisse, le Jura et le Doubs vivent d’autant plus cette décision comme une injustice que les pistes helvètes sont, elles, ouvertes. La prudence sanitaire doit certes s’imposer partout, notamment dans les logements ou les locations, mais il y a un équilibre à tenir entre le respect des normes sanitaires et le souci de l’activité économique de nos zones de montagne."

10 millions d'euros de chiffre d'affaire dans le Jura à Noël 2019

Terre de ski pour les pratiques nordiques, le Jura accueille néanmoins de nombreuses pistes de descente : ses montagnes comptent 139 remontées mécaniques qui ont séduit 632 000 skieurs l’hiver dernier. L’activité génère un chiffre d’affaires de plus de 10 millions d’euros, dont 30 % réalisés durant la période des vacances de Noël.

Cette fermeture impacte directement l’activité de 500 personnes et de plusieurs milliers de familles qui vivent directement ou indirectement de la pratique du ski alpin (location de matériel, hébergement, commerces de proximité...).

Marie-Guite Dufay salue malgré tout "une première avancée avec l’autorisation préfectorale donnée aux exploitants de damer et tracer les pistes de ski nordique afin d’accueillir les pratiquants dès le 15 décembre".

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Endettement des entreprises : comment les aider ?

En Bourgogne Franche-Comté, près de 20 000 entreprises ont bénéficié d’un PGE (Prêt Garanti par l’Etat). Emprunt qu'il faudra bien rembourser. Alors que l’activité tourne encore au ralenti dans plusieurs secteurs, la Banque Populaire BFC tente d’aider au mieux ces entreprises et leurs prêts avec sa « BOX PGE »…

SNCF Réseau : 423 millions d’euros dans la modernisation du réseau de Bourgogne Franche-Comté en 2021

Pour l'année 2021, SNCF Réseau investira 423 millions d'euros pour la modernisation et la maintenance du réseau en Bourgogne Franche-Comté. 250 chantiers au total sont prévus. Pour Jérôme Grand, directeur territorial SNCF Réseau, 2021 sera "une année exceptionnelle en Bourgogne Franche-Comté."

Bientôt, le nouveau centre commercial Cassin à Planoise ouvrira ses portes dans un écrin plus moderne

Les travaux de la restructuration du centre commercial Cassin dans le quartier Planoise à Besançon commenceront le 18 janvier prochain. Le bail commercial entre Intermarché et Aktya, société d'économie mixte bisontine, a été signé mercredi 13 janvier. Le nouveau centre commercial ouvrira ses portes dans un écrin plus moderne à l'automne prochain.

Un frontalier sur trois travaille dans l’horlogerie

Dans sa dernière étude, l'Ostaj (observatoire statistique transfrontalier de l'Arc Jurassien)  indique que l'industrie horlogère de l'Arc Jurassien emploie 31.400 personnes dont une forte majorité dans des établissements du côté suisse de la frontière. Les agglomérations frontalières du Locle, de La Chaux-de-Fonds et de la vallée de Joux sont les principaux pôles de l’horlogerie.

MaPrimeRénov’ : un dispositif accessible à tous les propriétaires occupants et syndicats de copropriétaires

Depuis ce mois de janvier 2021, le dispositif d'aide à la rénovation énergétique est désormais  étendu à tous, aux bailleurs et copropriétés. Ma "Prime Rénov '" bleu, jaune, violet ou rose :  le montant des aides dépendra du revenus fiscal de référence du foyer et du nombre d'habitants dans le logement.

Technologie : la start-up de Besançon Metabsorber signe un contrat de licence avec l’entreprise Sayens

Société d’Accélération du Transfert de Technologie, la Satt Sayens a annoncé le 4 janvier 2021 la signature d’un contrat de licence avec la start-up née à Besançon Metabsorber spécialisée en ingénierie des métamatériaux appliqué au traitement acoustique.
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.67
couvert
le 16/01 à 12h00
Vent
1.58 m/s
Pression
1029 hPa
Humidité
94 %

Sondage