Le cahier érotique Féros sort un nouveau numéro... encore plus féros

Publié le 29/11/2016 - 01:03
Mis à jour le 01/12/2016 - 10:08

Après le succès de son premier numéro sorti en janvier 2016, un second numéro du cahier d’art contemporain érotique Féros, lancé par deux Bisontins, sortira début décembre. Deux soirées de lancement sont prévues à Besançon et à Dijon. Plus que jamais, ce nouveau cahier abordera le thème des fictions, et surfera sur la vague de l’onirisme jusqu’à l’aliénation physique… Nous avons posé nos questions à Clément Gagliano, l’un des créateurs de Féros.

Interview

maCommune : Quels ont été les retours des lecteurs pour le premier numéro de Féros ?

Clément : "Plutôt positif. L'édition de qualité se fait rare, l'angle de vue est différent de tout ce que l'on peut voir actuellement sur le marché, apparemment." 

mC : Quand sortira Féros 2 ? Où le trouver, le commander ? Quel prix ?

Clément : "Plusieurs lancements sont prévus : le 4 décembre au Consortium à Dijon (avec une exposition des artistes du second opus courant jusqu'au 8 janvier), puis le 6 décembre, on s'allie à un événement à l'ISBA Besançon. D'autres soirées de lancement sont également prévues à Paris, Metz et Bruxelles en janvier 2017. 

mC : Que pourrons-nous y découvrir ? Quels artistes ?

Clément : "Toujours des artistes contemporains toujours ainsi que de jeunes auteurs de littérature érotique.

En plus, trois fétiches : un poster à partir d'une oeuvre de Paolo Giardi, une carte postale à partir d'une oeuvre d'Éric Pougeau, ainsi qu'un sceau en cire (les mille ont été coulés à la main et sont donc tous différents et uniques !) à partir d'une oeuvre de Carole Deltenre. Le tout est inséré dans un carton individuel. En bref, forme et contenu plus classe, et toujours plus Féros !" 

mC : Surfez-vous toujours sur les vagues de l'érotisme et l'art contemporain ?

Clément : "Plus que jamais. Nous abordons pour ce numéro le thème des fictions, on surfe sur les vagues de ce qu'on s'invente, de l'onirisme ponctuel jusqu'à l'aliénation physique." 

mC : En quoi sera-t-il différent du précédent numéro ?

Clément : "Plus d'artistes (25), des auteurs de littérature uniquement (une dizaine), un chercheur en philosophie (Florian Gaité) - la matérialité gagne en sensualité : nous utilisons trois papiers différents pour la couverture, l'intérieur et ses différentes parties. Le thème abordé est beaucoup plus précis également." 

mC : Êtes-vous toujours deux, avec Florence Andoka, à l'élaboration de ce nouveau cahier ou avez-vous étoffé l'équipe ?

Clément : "Nous ne sommes jamais seuls ! Florence et moi avons co-fondé la revue, je suis le seul éditeur, toujours suivi par les artistes et auteurs, ainsi qu'une directrice artistique. Toute une équipe sans qui rien ne serait possible." 

Infos pratiques

  • Féros #2
  • 15 euros
  • Exposition au Consortium - centre d'art à Dijon du 4 décembre 2016 au 8 janvier 2017
  • Soirée de lancement à l'ISBA à Besançon le 9 décembre 2016
  • Précommande sur revueferos.bigcartel.com
  • www.revueferos.fr
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Musée d’Arts et du Temps : “Nous sommes inquiets pour la santé des agents” (intersyndicale)

Emmanuelle Monnin pour le syndicat Sud CT 25, accompagnée de Sophie Caron, pour Force ouvrière a indiqué "être inquiète" pour les agents, notamment suite à des problèmes de management de la part de Laurence Madeline, la directrice des musées d’arts et du Temps. L’intersyndicale lance également un appel à la maire de Besançon…

Une manifestation contre la répression des free party à Besançon

Suite à une initiative nationale lancée par le compte Instagram ”Tekno anti-répression”, le collectif Franche-Comtek appelle à manifester dans les rues de Besançon samedi 13 avril 2024. Objectif : protester contre ”la politique répressive que mène l’Etat à l’encontre des free party depuis plus de 30 ans et plus particulièrement ces cinq dernières années.”

La Citadelle de Besançon met la biodiversité à l’honneur…

Pour mettre en lumière les projets de conservation d’espèces précieuses soutenus par l’équipe du parc zoologique, le muséum organise à la Citadelle de Besançon du 16 avril au 29 mai 2024 une saison de sensibilisation, le "Printemps de la biodiversité". Sept après-midi seront ainsi dédiées à la découverte d’espèces fascinantes, de leurs environnements fragilisés et des actions mises en œuvre pour leur protection. 

Le musée des Maisons Comtoises fait le plein de nouveautés pour ses 40 ans !

PUBLI-INFO • Une nouvelle saison s’ouvre à partir de lundi 1er avril 2024 au musée-parc des Maisons comtoises à Nancray. Et cette année est particulière puisqu’elle marque le 40e anniversaire du musée. L’occasion de proposer une programmation très riche et de nombreuses nouveautés à découvrir jusqu’à la fin de l’année…

Charles Belle, source d’inspiration pour un livre et un film…

Si le peintre franc-comtois Charles Belle s’inspire de la nature pour ses oeuvres, c’est à son tour d’être la source d’inspiration dans un livre publié le 1er avril mêlant poésie, peinture, littérature, histoire de l’art et cinéma et dans un film signé François Royet diffusé en avant-première au musée du Louvre à Paris le 13 avril. Focus.

Cumbia, hip hop, jazz electro, pop… Un jeune label sort une compilation 100% bisontine

Fraîchement créé, le label Les Disques du Crochet fondée par l’artiste bisontin Zerolex, va sortir le 3 mai 2024 une compilation musicale intitulée Mosaïque entièrement composée de projets d’artistes de Besançon pour la plupart issus du collectif La Boocle. De la cumbia au hip hop, du jazz électronique à la pop… il y en aura pour les mélomanes.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.41
couvert
le 14/04 à 0h00
Vent
1.68 m/s
Pression
1025 hPa
Humidité
92 %