La CCI Saône-Doubs cherche à renforcer la dynamique entrepreneuriale locale

Publié le 14/04/2023 - 17:25
Mis à jour le 14/04/2023 - 16:05

Pour tenter de trouver des solutions face au manque d’attractivité en Bourgogne-Franche-Comté, la CCI Saône-Doubs et ses partenaires organisent le jeudi 27 avril à partir de 17h45 un Open Business sur la thématique du positionnement de l’attractivité résidentielle démographique des territoires. Deux conférences animées par Bruno Jeudy et Pierre Sabatier viendront rythmer la soirée.

 © Élodie R.
© Élodie R.

Le constat établit par le président de la CCI Jean-Luc Quivogne est sans appel "tout le monde cherche partout". Si les offres d’emploi ne semblent apparemment pas manquer pas dans les industries de la grande région, c’est plutôt les candidats aux postes qui sembleraient faire défaut d’après la CCI Saône-Doubs. 

Une situation difficile à comprendre pour son directeur qui tente néanmoins de trouver des explications : "on a tout de même 170 km de frontière avec la Suisse qui est autrement plus attractive". Le secteur de Pontarlier est bien connu pour cela, "lorsque l’on touche 1.900€ net d’un côté de la frontière et 2.600 francs suisse de l’autre, le choix est vite fait" pour les travailleurs constate Jean-Luc Quivogne. 

Le seul paramètre économique ne suffit pas

Paradoxalement, dans le Grand Besançon "on est quasiment en situation de plein emploi" assure Pierre Dieterle de la direction d’économie de GBM. Le seul paramètre économique ne semble donc pas suffire.

Si la région possède "énormément d’atouts"affirme le président de la CCI, il reconnait "qu’il en manque quand même un peu. Un aéroport ? Des zones rurales mieux desservies et plus attractives ?… je n’ai pas la réponse". D'autant que la population active se réduit et "elle n’est aujourd’hui plus suffisante" poursuit Jean-Luc Quivogne qui estime qu’il y a là "un vrai défi devant nous et qu’il faut le traiter sans délai, d’où cet open business".

Donner envie de s'installer en Bourgogne-Franche-Comté

Cet Open Business part effectivement du constat que, sauf dans le Doubs et la Côte d’Or, en zone urbaine et en milieu rural la Bourgogne-Franche-Comté se dépeuple. L'enjeu est donc de réussir à donner envie aux futurs travailleurs de s'installer en Bourgogne-Franche-Comté à travers l'offre régionale dans tous les secteurs d'activités par le biais des entreprises.

Le manque d’attractivité de la région c’est d'ailleurs le problème soulevé lors des deux prochaines conférences organisées le jeudi 27 avril par la CCI Saône-Doubs et auxquelles elles tenteront de trouver des explications et des solutions pour y faire face. Cet Open Business sera à destination des chefs d’entreprises et des cadres dirigeants de tout secteur ainsi que des acteurs institutionnels.

L’évènement sera divisé en deux temps forts : 

  • 17h45 - 19h : un grand débat animé par Bruno Jeudy, journaliste à BFM et RTL, éditorialiste, politique et géographe de formation. En présence des responsables politiques, institutionnels et économiques ainsi que des représentants professionnels de tous horizons et ancrages territoriaux. 
  • 19h30 - 20h45 : une conférence animée par Pierre Sabatier, économiste des territoires prospectiviste, entrepreneur et administrateur du Cercle Turgot. « L’avenir appartient aux territoires et aux petites entités connectées si on leur donne les moyens, au regard de nos enjeux économiques, sociétaux et  environnementaux » telle est la devise de Pierre Sabatier. 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Salon de l’agriculture : une nouvelle médaille d’or pour le Kirsch de Fougerolles AOC Peureux 

Le Kirsch de Fougerolles AOC Peureux a obtenu une nouvelle médaille d'Or le 27 février 2024 au Concours général agricole 2024. ”Une véritable fierté pour la Maison d'obtenir pour la deuxième année consécutive”, cette récompense pour cette eau-de-vie iconique de son terroir fougerollais, qui marque, en 2024, les 160 ans des Grandes Distilleries Peureux.

La Maison Loiseau ouvre un restaurant au Japon 

Blanche Loiseau, qui a travaillé en immersion une année au Japon en 2019-2020, avant d’assumer son premier rôle de cheffe à "Loiseau du Temps " à Besançon pendant une année, se rendra au Japon pour ouvrir "Loiseau de France". Son second, Léo Pujol, qu’elle forme depuis un an, deviendra son successeur à Besançon, apprend-on ce 1er mars 2024.

Salon de l’agriculture à Paris : la brasserie Les 2 Fûts veut “démocratiser” la bière artisanale

À l’occasion de la 60e édition du Salon international de l’agriculture à Paris qui se déroule en ce moment jusqu’au 3 mars 2024, l’équipe de maCommune.info a rendu visite ce mardi 27 janvier 2024 à Loïc Fusillier, co-fondateur de la micro-brasserie bisontine Les 2 Fûts.

SIA 2024 : l’agriculture en Bourgogne Franche-Comté est “aussi forte que la filière auto”

Comme chaque année, la Région Bourgogne - Franche-Comté élit domicile temporaire le Salon international de l’agriculture à Paris pendant neuf jours dans le but de promouvoir les produits, les producteurs et éleveurs de son territoire. C’est dans le pavillon 3 mardi 27 février 2024 que nous avons rencontré Christian Morel, vice-président de la Région en charge de l’agriculture, de la viticulture et de l’agroalimentaire.

Besançon : plus de 13.300 dépôts sauvages ramassés en 2023, près de 500 en 2024…

QUOI DE NEUF À BESAC ? • En 10 ans, le nombre de dépôts sauvages s’est multiplié par 10 à Besançon, comme partout en France, un fléau qui coûte très cher aux collectivités. C’est le sujet de notre rubrique Quoi de neuf à Besac ? de ce mois de février 2024, avec Marie Zéhaf, conseillère municipale déléguée à la Voirie.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.54
couvert
le 04/03 à 15h00
Vent
0.74 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
85 %