La CGT appelle les raffineurs et tous les salariés du Doubs à faire grève le 18 octobre

Publié le 13/10/2022 - 16:28
Mis à jour le 13/10/2022 - 16:07

« Il est temps de montrer et démontrer à travers les initiatives de grèves et de manifestation que la seule solution est la hausse généralisée de nos salaires », déclare la CGT dans un courrier envoyé aux salariés du pétrole ce jeudi 13 octobre. Le syndicat appelle donc à la grève le 18 octobre. Un rassemblement est prévu place Pasteur à 10h30.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

Depuis le 20 septembre, les travailleurs et travailleuses du Pétrole ont engagé un mouvement de grève qui s’amplifie, pour exiger l’ouverture immédiate de négociations salariales dans un secteur d’activité "où les employeurs se gavent déjà en temps normal, et dont les profits ont explosé dans cette période inflationniste", affirme la CGT. 

Alors que les groupes comme Total ou Esso ne souhaitent pas augmenter les salaires au-dessus de l’impact de l’inflation, tout en versant des dividendes records, les salariés des raffineries et de la pétrochimie ont choisi la grève, et donc la perte d’argent, pour faire "plier" les employeurs du secteur.

Le syndicat évoque également la situation des salariés dans le commerce et les services : "le salaire ne permet pas non plus de vivre : loyer, mutuelle, énergies, alimentation, santé, les dépenses nécessaires au quotidien ne peuvent plus être couvertes par le salaire d’un emploi à temps complet." 

La CGT appelle à la grève mardi 18 octobre et organise un rassemblement à 10h30 place Pasteur à Besançon et à 14h00 sur le Champ de foire à Montbéliard.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Morteau : l’action sociale renouvelle l’opération de solidarité les Boîtes du cœur

L'an passé, 280 boîtes avaient été redistribuées aux personnes démunies et isolées, percevant de modestes revenus mais aussi aux personnes hébergées dans des structures d'accueil, aux étudiant(e)s en situation de grande précarité et bien d'autres encore. L’opération de solidarité est renouvelée cette année.

Record mondial : la 162e vente des Hospices de Beaune atteint les 31 millions d’euros

Dans une salle des ventes bondée sous les Halles de Beaune, face à un public de plus de 700 personnes, la 162ème édition de la vente aux enchères des vins des Hospices de Beaune a atteint un total de 31 millions €, record mondial pour une vente aux enchères de vins, et plus du double du précédent record pour la vente des vins des Hospices de Beaune, établi en 2018. 

La Banque alimentaire refait ses stocks à l’entrée de 140 magasins en Franche-Comté

Les gilets orange de la Banque Alimentaire accueilleront le grand public les 25, 26 et 27 novembre 2022 à l’entrée de 140 magasins du Doubs et du Territoire de Belfort et collecteront des produits alimentaires et des produits d’hygiène de première nécessité. En Haute-Saône, la collecte a été anticipée d’une semaine pour ne pas coïncider avec la foire de la Sainte Catherine.

Mères isolées, inflation, reste à vivre… Le rapport accablant de la pauvreté en France

Tous les ans, le Secours Catholique-Caritas France recueille les données remontées de ses 72 délégations nationales pour dresser une analyse statistique de l’état de la pauvreté en France. Le rapport publié ce jeudi 17 novembre démontre que 67% des ménages rencontrés vivent avec 5€ de "reste à vivre" par jour et par personne.

Grande collecte solidaire de jouets dans le Doubs du 19 novembre au 4 décembre

SOLIDARITÉ • ecosystem en partenariat avec le Sybert, annonce l’opération "Laisse Parler ton Cœur" : une collecte solidaire de jouets inutilisés. Organisée du 19 novembre au 4 décembre 2022 pendant la Semaine européenne de réduction des déchets, la collecte aura lieu dans deux points de collecte à Besançon et Thise. 

Crise " sans précédent " au CHU de Besançon : le Collectif de défense de la santé du Doubs tire la sonnette d’alarme

Dans un communiqué du 13 novembre 2022, le CoDéS 25, Collectif de défense de la santé du Doubs, alerte la population et les pouvoirs publics sur "l’état de crise sans précédent" que subit le CHU de Besançon. Il affirme par la même occasion rejoindre l’appel lancé par Laurent Thinès, neurochirurgien et chef de service en Neurochirurgie et chirurgie de la douleur et du rachis au CHU de Besançon, membre des collectifs inter-hôpitaux, à "un sursaut citoyen pour ne pas accepter l’agonie du système de santé en France".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -1.16
nuageux
le 08/12 à 21h00
Vent
1.71 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
94 %