La communauté professionnelle territoriale de santé "CaPaciTéS Besançon & Métrople" est née

Publié le 10/03/2023 - 11:18
Mis à jour le 10/03/2023 - 15:20

Un nouveau contrat de partenariat engageant plus de 200 professionnels de santé aux côtés de l’Agence Régionale de Santé (ARS) Bourgogne-Franche-Comté et de la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) du Doubs, au service des près de 200.000 habitants du Grand Besançon, a été signé le 9 mars 2023 à Besançon. La quatrième communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) du département est donc lancée...

L’Accord conventionnel interprofessionnel (ACI) a été signé jeudi 9 mars 2023, salle Courbet, à Besançon, entre les professionnels, l’ARS Bourgogne-Franche-Comté et la CPAM du Doubs. 

Depuis décembre 2019, ils sont engagés pour faire aboutir cette forme d’organisation des soins à l’échelle de Besançon et de sa métropole et la crise sanitaire des 3 dernières années a accéléré leur volonté de coopérer pour gagner en efficacité.  Objectif principal : "améliorer la prise en charge de la santé de la population, en renforçant la coordination interprofessionnelle et en développant des actions partagées entre les acteurs de santé, les intervenants du champ médico-social, mais aussi les usagers et les associations...", explique l'ARS BFC et la CPAM du Doubs. 

La CPTS regroupe déjà plus de 200 adhérents : des professionnels de santé libéraux (médecins généralistes, pharmaciens, infirmiers, kinésithérapeutes, orthophonistes, pédiatres, sages-femmes, pédicure-podologues, psychologues...), des établissements et services (le CHRU, le centre hospitalier de Novillars, les cliniques, le Dispositif d’appui à la coordination/DAC...), la caisse d’assurance maladie, les collectivités territoriales, dont la Ville de Besançon, et les représentants d’usagers. La communauté travaille également en collaboration étroite avec les structures médico-sociales et sociales du territoire. 

Trois axes prioritaires 

Dans un premier temps, le projet de santé de la CPTS s’organise autour de trois axes prioritaires : 

  • Améliorer l’accès aux soins en facilitant le recours à un médecin traitant 

Il s’agit de permettre à toutes les personnes de 16 ans et plus, n’ayant actuellement pas de médecin traitant, d’y avoir accès, en particulier les sujets en situation de fragilité : patients atteints de maladies chroniques et/ou âgés, personnes en situation de précarité. L’objectif est également de faciliter le recours à des soins non programmés, c’est-à-dire sans urgence vitale, mais nécessitant une prise en charge dans les 48 heures. 

  • Organiser le parcours pluriprofessionnel autour du patient 

Priorités : le repérage précoce des signes d’insuffisance cardiaque chez les patients de 65 ans et +, ou encore l’amélioration des entrées et sorties d’hospitalisation pour les sujets âgés en assurant une meilleure coordination entre tous les intervenants, notamment chez les personnes en perte d’autonomie. 

  • Développer la prévention 

La promotion des dépistages des cancers constitue un enjeu de santé publique majeur, notamment s’agissant du cancer colorectal, avec une participation aux campagnes de dépistage encore trop faible. En termes de promotion de la santé et de prévention, des liens seront établis avec le contrat local de santé (CLS), qui couvre le même territoire. 

D’autres actions seront mises en œuvre, en particulier pour favoriser l’exercice coordonné en équipes pluriprofessionnelles de proximité, et l’attractivité du territoire de la CPTS permettant l’installation de jeunes professionnels de santé dans les meilleures conditions possibles. Une priorité sera donnée aux quartiers et bassins de proximité les plus en difficulté. 

Infos +

17 CPTS en Bourgogne-Franche-Comté 

CaPaciTéS Besançon & Métropole est la quatrième CPTS sur le territoire du Doubs. Deux autres seront constituées dans le 1er semestre 2023. Au total, la Bourgogne-Franche-Comté est couverte par 17 CTPS en fonctionnement ; 13 sont en cours de création. 

La CPTS CaPaciTéS Besançon & Métropole, sur un territoire de près de 200.000 habitants, est l’une des deux plus grandes CPTS de la région. Tous les acteurs de santé, ainsi que les usagers, sont intégrés dans sa gouvernance au sein de collèges décisionnaires. 

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

La CGT revendique des congés menstruels dans les trois collectivités de Besançon

Alors qu’aujourd’hui, en France, 1 personne menstruée sur 2 déclare souffrir de dysménorrhée (règles douloureuses) et 1 personne menstruée sur 10 est atteinte d’endométriose (maladie chronique), la CGT propose de "lever le tabou" des règles douloureuses et réclame "le congé menstruel pour les personnes menstruées qui en ont besoin" pour les personnes travaillant à la Ville de Besançon, au CCAS et à Grand Besançon Métropole.   

Baignade : l’ARS fait le point sur les risques et la qualité des eaux en Bourgogne Franche-Comté

Alors que les chaleurs sont de retour en Bourgogne Franche-Comté et que les vacances d'été ont commencé, l'Agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté met en garde la population contre les risques de baignades dans des zones non surveillées et sur la qualité de l'eau. Tout ce qu'il faut savoir en cet été 2024.

L’Université de Franche-Comté recherche des patients standardisés pour les examens de médecine

Afin d’aider les étudiants en médecine à développer leurs capacités cliniques et relationnelles, l’université de France-Comté réitère sa recherche de volontaires afin de jouer le rôle de patients standardisés lors des examens des étudiants en 4e, 5e et 6e année de médecine.

La chronobiologie en nutrition analysée par Valentine Caput, diététicienne bisontine

L'OEIL DE LA DIET' • Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient d'établir un rapport établissant un lien entre nutrition et chronobiologie. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats.

Journée mondiale de solidarité pour la migraine : zoom sur le traitement de la maladie en Bourgogne – Franche-Comté

Le 21 juin 2024, comme tous les ans, c’est la journée mondiale de solidarité pour la migraine. Pour l’occasion, l’association La Voix des migraineux et l’institut de sondage Opnion Way, ont soutenu une initiative de la société pharmaceutique Pfizer. Ainsi, plus de 4.000 personnes en France ont été interrogées sur le thème des migraines, laissant apparaitre des différences selon les régions…

Un collectif régional de médecins volontaires pour réduire le temps d’attente d’un certificat de décès

Le collectif porté par l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) médecin Libéral en Bourgogne-Franche-Comté est opérationnel depuis le début de l’année 2024. Il permet une voie de recours en cas d’absence de solution pour établir un certificat de décès. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.32
partiellement nuageux
le 16/07 à 06h00
Vent
2.99 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
97 %