La FDSEA appelle les agriculteurs à arrêter de payer la TVA

Publié le 03/08/2016 - 15:44
Mis à jour le 15/04/2019 - 11:55

Baisse des prix du lait, de la viande, météo catastrophique: le syndicat agricole de Haute-Saône appelle les agriculteurs à arrêter de payer la TVA sur les biens qu'ils achètent dans le cadre de leur activité, puisqu'ils ne "dégagent plus de valeur ajoutée".

recemment_mis_a_jour122.jpg
Au Gaec du Joli Bois à Vallerois-le-Bois avec Thierry Coué, président de la FRSEA Bretagne © FDSEA Haute-Saône
PUBLICITÉ

« C’est un mot d’ordre lourd de conséquences, mais on n’en peut plus », a lancé Sylvain Crucerey, président de la FDSEA Haute-Saône devant une cinquantaine d’agriculteurs réunis ce mercredi 3 août dans une exploitation de Vallerois-le-Bois. « Puisqu’on a plus de valeur ajoutée, on ne va plus payer la TVA », a-t-il expliqué, appelant les agriculteurs à mettre ainsi la pression sur le gouvernement.

« Pour sauver les banques, l’État a effacé des dettes. Aujourd’hui si l’État veut sauver l’agriculture, il faut prendre son courage à deux mains et effacer les dettes d’un certain nombre d’agriculteurs. » Pour Jean-François Bassinet, éleveur à Beaumotte-Aubertans, si l’idée se tient, elle pose le problème de la relation avec les fournisseurs: « Ils sont conciliants aujourd’hui, alors qu’on n’arrive déjà plus à payer les factures, même hors taxes, et c’est eux qui vont devoir être intermédiaires. » « On l’expliquera à nos fournisseurs », réagit Julien di San Antonio, du Groupement agricole d’exploitation en commun (Gaec) qui accueille la réunion. « Mais on va le faire pour faire réagir l’État ».

Particulièrement touchés par la météo défavorable – avec des baisses de rendements pouvant dépasser les 50% pour les céréales – à laquelle s’ajoutent un prix du lait en baisse – à 262 euros les 1.000 litres sur les six prochains mois – et des bovins vendus « un euro le kilo en moins de ce qu’il faudrait pour entrer dans nos frais », selon M. Crucey, les agriculteurs de Haute-Saône espèrent « faire tache d’huile » avec cet appel.

 A l’échelle nationale, le président des Jeunes Agriculteurs a déjà prévenu que son organisation soutiendrait le mot d’ordre. « Nous en voulons beaucoup aux industriels (…) mais l’État doit aussi montrer la voie. Tout n’a pas été fait pour rééquilibrer les tarifs », estime Jérémy Decerle.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Alors que plusieurs centaines de salariés de General Electric ont empêché lundi 17 juin 2019 à 9h  la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social qui doit frapper de plein fouet le site. Un nouveau rendez-vous a été fixé au vendredi 21 juin, a indiqué un porte-parole du site.

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

publi-info • Le centre de sports indoor Play Arena propose une offre unique à Besançon : 3 terrains de football, 4 terrains de badminton et 2 courts de squash sur une surface de plus de 2 800 m2. C’est aussi un complexe aménagé pour l’accueil des séminaires d’entreprises et team building.

Peugeot Saveurs SNC, à Quingey, organise sa braderie du 21 au 23 juin

Peugeot Saveurs SNC, à Quingey, organise sa braderie du 21 au 23 juin

Publi-info • Peugeot Saveurs SNC conçoit et fabrique à Quingey nombre de produits qui prennent place sur nos tables, dont les célèbres moulins Peugeot et des accessoires dédiés à la dégustation du vin. Cette année, du 21 au 23 juin, la manufacture organise sa première grande braderie autour de ses fabrications.

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

En Bourgogne-Franche-Comté, un quart des personnes sont en situation de vulnérabilité énergétique selon l’Insee. Pour chauffer convenablement leurs logements, les habitants doivent y consacrer une part importante de leur revenu. Actuellement, la part des ménages vulnérables est plus forte en Bourgogne-Franche-Comté qu’au plan national.

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Installé à  Saint-Loup-sur-Semouse en Haute-Saône, le fabricant de meubles en kit a été placé à sa demande en redressement judiciaire le 5 juin 2019 par le tribunal de commerce de Dijon. Huit élus ont décidé de se mobiliser. A leur initiative, une réunion se tiendra prochainement à Bercy.

Du bio et du frais à la case de Sophie

Du bio et du frais à la case de Sophie

Depuis le 2 mai 2019, un nouveau salon de thé a ouvert ses portes au marché couvert "Beaux Art" au centre-ville de Besançon. La case de Sophie, propose crêpes, galettes, tartes, salades et autres produits frais et issus de l’agriculture biologique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.75
partiellement nuageux
le 19/06 à 0h00
Vent
2.14 m/s
Pression
1012.44 hPa
Humidité
74 %

Sondage