La Fête de l'Humanité bat son record de fréquentation… et (presque) personne n'en parle, ce qui agace le PCF

Publié le 17/09/2018 - 16:04
Mis à jour le 17/09/2018 - 16:04

La Fête de l'Humanité qui s'est déroulée à La Courneuve du 14 au 16 septembre 2018 a connu une très forte affluence battant son record avec 800 000 visiteurs. LE PCF, organisateur de l'évènement, s'étonne que la presse nationale ait accordé plus d'importance à Marine Le Pen ayant fait un discours devant 1 000 personnes.

Fête de l'Humanité 2018
Fête de l'Humanité 2018 ©Facebook-Fête de l'Humanité
PUBLICITÉ

"Ce weekend a été historique pour les militants communistes. Notre fête, la Fête de l’Humanité a explosé les compteurs en terme de participation en dépassant la barre des 800 000 visiteurs, soit 6 fois plus que les Eurockéennes de Belfort. Cette affluence fait de la Fête de l’Humanité la plus grande fête populaire de France, mais c’est aussi un évènement culturel incontournable avec plus de 60 concerts, avec un village du livre accueillant près de 200 auteurs, des spectacles vivants, des expositions… C’est aussi et surtout l’évènement politique incontournable  de la rentrée avec la présence de nombreuses personnalités du monde politique, syndical, sportif ou associatif. C’est aussi la présence  de stand venant de toute la France (comme le stand de la Fédération du Doubs du PCF avec ses 50 militants bénévoles), aux côtés des stands de partis progressistes du monde entier" décrit le PCF dans un communiqué.

"Nous avons vu plus de personnes sous le stand du PCF de Doubs ce week-end qu’il n’y en a eu devant Marine Le Pen"

Il explique également que "pendant ce temps, Marine Le Pen lance sa campagne européenne à Fréjus devant 1 000 personnes. Même pas un quart des militants bénévoles de la fête de l’Humanité. Il y a d’ailleurs fort à parier (même si nous n’avons pas tenu les comptes) que nous avons vu plus de personnes sous le stand du PCF de Doubs ce week-end qu’il n’y en a eu devant Marine Le Pen, et que la teneur des nos débats étaient bien plus dense politiquement que le vide idéologique du repli identitaire prôné par le Rassemblement national - (ex FN)".

"Comment s’étonner alors que le RN sort en tête des sondages des européennes si le micro lui est tendu en permanence ?"

Le PCF a constaté qu'à la radio ou dans la presse papier/internet, "tout le monde parle de Fréjus et la Courneuve apparaît dans le meilleurs des cas dans les faits divers." Et d'ajouter : "Comment s’étonner alors que le RN sort en tête des sondages des européennes si le micro lui est tendu en permanence ?" questionne le parti d'extrême gauche.

Il conclut : "Les communistes qui sont attachés à une presse libre et pluraliste se demandent parfois les raisons qui poussent les éditorialistes à nous écarter de l’actualité traitée par leurs journaux."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Dans l’intimité des candidats : Ludovic Fagaut

Conseiller municipal LR d'opposition à Besançon depuis 2014, Ludovic Fagaut mène la liste bisontine de droite "Besançon, maintenant !" À 41 ans, il prend la suite du sénateur Jacques Grosperrin pour briguer la mairie de Besançon. Après le portrait de l'homme et du politique, voici une autre facette du candidat...

« Le Bon Sens », une nouvelle page « pour influencer » les candidats à l’élection municipale de Besançon

Depuis novembre 2019, une page Facebook publique a été ouverte par un groupe de personnes ne se revendiquant d'"aucun parti politique" et composé d'"aucune personnalité publique". Son nom : "Le Bon Sens". Ses objectifs : "influencer" les candidates et candidats en course pour la mairie de Besançon et les inviter à "piocher" dans les idées qui y seront proposées.

Municipale : comment Anne Vignot veut « transformer » Besançon

Anne Vignot a présenté samedi 25 janvier 2020 à la Brasserie Ile de France les grandes lignes et la philosophie du programme de "L'Équipe" (EEL -PS - PC - Génération.s - À Gauche citoyens) pour l'élection municipale de Besançon. Sur 400 propositions, intégralement dévoilées dans 15 jours, la tête de liste de "Besançon par Nature" en a égrené une cinquantaine...

Citadelle : « le bien-être animal, une préoccupation quotidienne des équipes du Muséum » (JL Fousseret)

Suite à la polémique sur le bien-être animal à la Citadelle de Besançon lancée par une pétition de Humanimo, le maire actuel Jean-Louis Fousseret réagit dans un communiqué du 23 janvier 2020. Il y évoque notamment une réflexion engagée en vue de la création d'un "master plan" pour définir "un nouveau jardin zoologique".

Municipale à Besançon : portrait de Anne Vignot (EELV – PS – PC – Génération.s – À Gauche Citoyens)

Qui sont les hommes et les femmes candidats aux municipales de Besançon ? maCommune.info vous invite à découvrir les neuf têtes de liste. Âge, profession, situation familiale, mandat. Voici le portrait officiel de Anne Vignot qui mène la liste "Besançon par Nature" (EELV - PS - PC - Génération.s - À Gauche Citoyens)

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.65
légère pluie
le 28/01 à 15h00
Vent
6.92 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
89 %

Sondage